Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Friedrich Schlegel (1772-1829) > Schlegel : Essai sur la langue et la philosophie des Indiens

F. Schlegel

Schlegel : Essai sur la langue et la philosophie des Indiens

Trad. M. A. Mazure

dimanche 6 avril 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Préface du traducteur. Analyse du livre de Schlegel, divisée en quatre quatre
quaternité
quaternidade
cuatro
cuaternidad
four
quaternity
fourfoldness
points.
(avec des préjugés)

1) Langue Sprache
língua
langue
lengua
linguagem
language
langage
lenguaje
des Indiens :
Importance de l’étude des langues pour arriver à des résultats ethnographiques sur les affinités des peuples. Travaux travail
travaux
tâche
labeur
trabalho
labor
trabajo
tarefa
task
sur cette matière matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
, depuis le Mithridates d’Adelung. Erreurs des premiers linguistes ; ils poursuivaient la chimère d’une langue primitive, soit l’hébreu, soit le basque ou le breton. Grammairiens du XVIII siècle, Desbrosses, Court de Gibelin, Bauzée, Barris. Renouvellement de la science Wissenschaft
science
sicences
ciência
ciências
ciencia
ciencias
episteme
επιστήμη
epistêmê
des langues au XIX siècle, langue indienne, hiéroglyphes . Le livre de Schlegel expose bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
l’état de la science de son temps, avec le penchant à tout faire provenir Geschehen
aventure
provenir
desenlace
acontecer
occurrence
geschehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
avénement
de l’Inde. Deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
points de vue darshana
doctrines
points de vue
pour établir l’affinité de certains idiomes entre eux : l’analogie analogia
analogie
analogy
analogía
des mots Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
vāk
vāc
et celle des grammaires ; famille indo-germanique. Méthode de Linné appliquée à l’étude des langues. — Système de M. de Mérian ; il poursuit l’affinité de toutes les langues, sans s’inquiéter des grammaires. Schlegel s’est placé sous le point le point
ponto
punto
center
centro
de vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
de l’affinité des familles plutôt que sous celui de la parenté universelle des langues.

2) Philosophie Philosophie
philosophy
filosofia
filosofía
φιλοσοφία
philosophia
des Indiens.
Cette partie du livre de Schlegel a été l’objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
qui a fait publier ce livre. Schlegel se trompe en distinguant le système de l’émanation emanação
émanation
emanación
emanation
d’avec celui du panthéisme panthéisme
panteísmo
pantheism
. Autre erreur : il place Ort
lieu
lugar
location
locus
place
l’idéalisme Idealismus
idéalisme
idealismo
idealism
, au lieu du matérialisme, au berceau de la philosopbie ; la première époque a été matérialiste. Schlegel caractérise fort bien le matérialisme oriental et son influence sur l’air air
ar
aer
primitif. Il explique également le dualisme persan, mais il ne fait pas assez la part au dualisme absolu Absolu
Absoluto
Absolute
Absoluteness
Bhairava
Paramaśiva
. Son chapitre sur le panthéisme est bien traité ; en général, il éveille les difficultés sans les résoudre ; la philosophie des Indiens a été explorée depuis lui.

3) Objet du 3e livre. Sous le titre d’idées historiques, il s’attache à montrer quelle influence les migrations indiennes ont pu avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
sur la population de diverses contrées de l’ancien monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
, et comment ces migrations ont pu s’opérer. Ici il faut revenir à la linguistique ; objet à découvrir sur cette matière ; question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
égyptienne ; opinion doxa
opinion
opinião
opinión
Meinung
δόξα
de Malte-Brun sur la langue albanaise et sur les Pélasges. Elément celtique en Italie. Les Étrusques ; les langues basque , bretonne , idiomes de l’Ecosse et de l’Irlande ; travaux de M. Cardin. Il faut se garder du point de vue exclusif quia égaré les devanciers. Influence de la philosophie de l’Orient sur celle de ht Grèce, caractérisée par Schlegel ; ce que l’on peut recueillir de tes in » ductious.

4) Détails sur les divers morceaux de poésie traduits par Schlegel ; les indianistes sacrifient trop peu a la poésie. Travaux do W. Jones, Wilkins, Wilson, M. Langlois, M. Bopp, M. Wilhem Schlegel. Observations du traducteur sur son travail et sur les secours qu’il a rencontrés. Remorque sur l’orthographe des noms indiens. Un mot sur l’appendice.


LIVRE II. Philosophie.

Chapitre I. Observations préliminaires. Réfutation par l’histoire Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
de l’opinion qui donne la barbarie pour état primitif de l’humanité Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
. — L’objet de ce second livre est l’étude des doctrines religieuses de l’Inde. — Nombreuses différences entre les mythologies des diverses nations, — Impossibilité de les comparer entre elles ; aussi le 2e livre sera seulement une exposition synthétique de la pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
orientale. — Gradation des systèmes.

Chap. II. Système de la transmigration des âmes et de l’émanation. Cette doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
est consignée dans le premier livre des lois de Manou, et mieux encore dans la Mimansa. — Différence essentielle entre le système d’émanation et le panthéisme, surtout quant au problème du bien et du mal Übel
Böse
mal
evil
maligno
malefic
the bad
kakos
. — Poésie du système d’émanation. — Dans toutes les fictions qui se rattachent à ce système, on retrouve une loi de dégradation constante « la connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jnāna
jnana
du vrai Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
en la personne Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
de Brahma Brahmā
Brahma
Brama
, ou l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
éternel, et le dogme de l’immortalité imortalidade
immortalité
immortality
inmortalidad
athanatos
de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
, se mêlent aux superstitions de cette doctrine. — D’où il est impossible qu’elle soit un développement de l’esprit humain. — Pour l’expliquer, il faut lai considérer comme une révélation révélation
revelatio
apocalypse
apocalypsis
ἀποκάλυψις
Shruti
altérée ; ainsi compris, le système de l’émanation est le passage de la conception begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
de l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
parfait à celle de l’être imparfait, — Déification déification
theosis
deificação
deificación
union
união
unión
des grands hommes. — Doctrine du retour. — Etroite affinité entre le système et la transmigration des âmes. — Métempsycose chez les pythagoriciens et divers peuples de l’antiquité.

Chap. III. De l’astrologie astrologia
astrologie
astrología
astrology
et du culte sauvage de la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
. Le fatalisme renfermé dans le système d’émanation se développe dans un nouveau système. — Caractère de l’astrologie orientale qui dégénère en matérialisme. — Le culte de la nature occupe le 2e rang parmi les systèmes orientaux. — Comment ce culte a succédé au système de l’émanation. — Pourquoi l’adoration dévotion
devoção
devotion
devoción
adoration
adoração
adoración
bhakti
de la nature matérielle est si effrayante dans l’Orient. — Dogme du culte de la nature. — Mitigé par les mœurs de la nation, il est l’esprit extérieur innen
intérieur
interior
inner
außen
aussen
extérieur
exterior
outer
Innenseins
être intérieur
ser interior
interiority
antaratva
de la religion Religion
religion
religião
religión
des Grecs et par suite des Romains. — Poésie du matérialisme oriental.

Chat. IV. La doctrine de deux principes. Opposition Gegenstand
Gegen-stand
obiectum
opostos
oposicionalidade
opposition
opposites
de ce système aux deux précédents ; ses rapports avec l’idéalisme européen. — Les difficultés élevées contre ce système peuvent s’expliquer en admettant la réconciliation future des deux principes.—Supériorité de cette doctrine sur les autres systèmes orientaux ; elle tient à l’action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
même de la vie Leben
vie
vida
life
zoe
.—Les éléments de la nature et les héros sont les objets du culte dans ce système qui fournit à la mythologie mythe
mito
myth
mythos
mythologie
mitologia
mythology
mitología
indienne sa plus belle partie s incarnation incarnation
sárkosis
encarnação
encarnación
du dieu Rama. — Moralité de la doctrine des deux principes , son influence sur les mythologies de l’antiquité ; elle n’est pas seulement poétique, mais encore très philosophique. — Hypothèses sur les différents systèmes qui peuvent s’y rattacher.—Cause causa
cause
aitia
aitía
aition
des erreurs et des superstitions qui en sont sorties.

Chap. V. Le panthéisme. Ce système est le dernier des systèmes orientaux, il est la transition de la philosophie orientale à celle de l’Europe. — Caractère terrible du panthéisme pris au sérieux ; son effet sur les imaginations fortes et les organisations plus faibles.—Système numéral de la Chine expliqué dans le livre antique de l’Y-King. — Création Création
Criação
criação
creation
creación
de toutes choses par la combinaison du parfait et de l’imparfait ; tout provient de l’unité Einheit
unité
unidade
unidad
unity
par la dyade et la triade trinité
trois
triade
ternaire
trindade
três
tríade
ternário
trinity
three
triad
Trimûrti
Trimurti
. — Le panthéisme doit être aussi nne combinaison de l’être et du néant Nichts
néant
nada
nothing
VOIRE vide
. — On peut donc le considérer comme une dégénération du dualisme. — Hypothèses sur les différentes philosophies de l’Inde, telles que la Sankhya, la Mimansa et la Nyaya lógica
logique
logic
Logik
tarka-vidyā
nyāya
nyaya
. — Doctrine Védanta. — Partage de la littérature indienne en quatre époques générales : la première produit les Védas et le code de Manou ; la seconde, le Ramayan et le Mahabarat ; la troisième, les Pouranas ; la quatrième, les œuvres de Kalidas. — Résumé du deuxième livre. —Dégénération des systèmes depuis l’émanation jusqu’au panthéisme, qui occupe le degré le plus bas.