Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Masson-Oursel : Védisme et Brahmanisme primitif (Xe- Ve s. av. (...)

ÉTUDES DE PHILOSOPHIE COMPARÉE

Masson-Oursel : Védisme et Brahmanisme primitif (Xe- Ve s. av. J.-C.)

Paul Masson-Oursel

mardi 7 octobre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Que dans les plus anciens textes religieux de l’Inde, dans le Rgveda RV
Rg Veda
Rgveda
The Hymns of the Rgveda, ed. R.T.H. Griffith, 2 vols., 4th ed., Benares, 1963.
, il ne s’agisse ni de littérature, ni de philosophie Philosophie
philosophy
filosofia
filosofía
φιλοσοφία
philosophia
, ni a fortiori de la logique lógica
logique
logic
Logik
tarka-vidyā
nyāya
nyaya
, rien n’est moins contestable. Pourtant, au point de vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
de l’étude formelle de la pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
comme à tous autres égards, le recueil des hymnes est un document d’inappréciable valeur Wert
valeur
valor
value
Werte
valeurs
valores
values
valioso
valuable
tesouro
treasure
trésor
, ne fût-ce que comme terme premier d’une immense série de productions échelonnées à travers une trentaine de siècles, mais aussi parce qu’au cours de la civilisation indienne il ne cessa de fournir une nourriture spirituelle. Or les Védas se composent de chants sacrificiels, d’invocations à des divinités, de recettes magiques : autant d’efforts de la conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
religieuse pour régir les événements, efforts comparables à ceux de la pensée scientifique pour s’imposer aux choses. Impossible de « s’imposer » sans d’abord « se poser » ; de l’ « opposition Gegenstand
Gegen-stand
obiectum
opostos
oposicionalidade
opposition
opposites
 » entre un vœu que l’on émet ou une thèse qu’on exprime, et les conditions objectives qu’il faut se soumettre ou tourner à ses fins, procède un travail travail
travaux
tâche
labeur
trabalho
labor
trabajo
tarefa
task
indéfini d’adaptations, de compromis, de confrontations et de corrections, au prix duquel s’institue l’harmonie Wachseinlassen
deixar-acordar
harmonia
harmonie
harmonía
harmony
accord
acordo
concordance
concordância
concórdia
agreement
entre la croyance croyance
croire
crença
crer
belief
believe
et la vie Leben
vie
vida
life
zoe
. Les formules prononcées, injonctions suppliantes et pourtant sans réplique, jugées toutes-puissantes par le simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
fait de leur expression, se diversifient selon la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
du sacrifice sacrifice
sacrifício
sacrificio
vidhema
à exécuter, selon la personnalité du Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
invoqué, selon l’attribut tendance
tendência
tendency
qualité
qualidade
calidad
quality
attribut
atributo
atribute
guna
gunas
divin divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
auquel on fait appel. Mais aussi, soupçonnant qu’il ne doit qu’à sa propre piété piété
piedade
piedad
piety
pietas
eleison
miséricorde
misericórdia
mercy
son succès en chaque circonstance, le fidèle tend à projeter dans ses dieux Gotter
deuses
dieux
gods
dioses
quelque chose de sa propre unité Einheit
unité
unidade
unidad
unity
 : il accorde les mêmes louanges, donc prête des attributs analogues, à des êtres représentés comme différents. L’alternance entre les procédés de rhétorique pieuse qui spécifient et ceux qui assimilent, une oscillation corrélative entre le polythéisme et un panthéisme panthéisme
panteísmo
pantheism
d’aspect forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
quelquefois monothéiste, attestent l’influence simultanée de deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
principes logiques contraires, l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
de distinction, l’autre d’unification unicité
unicidade
unicity
unicidad
wahdat
philia
amizade
favor
propiciação
favorecimento
unification
unificação
unificación
. La rivalité de ces deux types d’intelligibilité s’étendra sur toute l’histoire Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
de la pensée indienne ; leur coexistence dans les textes védiques justifie l’autorité dont jouiront ces textes auprès de sectes extrêmement différentes.

Bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
que les origines de la pensée indienne s’entourent de trop d’obscurités pour que nous puissions affirmer que le développement interne et spontané du Védisme ait suffi à instaurer le Brâhmanisme, on ne saurait douter que la spéculation sur les Védas ait suscité l’abondante littérature des Brâhmanas. Entre les premiers et les seconds s’opère le passage de la formule rituelle, employée sans autre justification que la réussite qu’elle procure, à l’exégèse qui discute l’opportunité, selon les cas, de telle ou telle parole Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
vāk
vāc
et qui fonde en raison l’usage même de ces pieuses recettes. Avec l’application de la réflexion sur un texte apparaissent les premiers auxiliaires de l’exégèse : des balbutiements d’analyse grammaticale, des tentatives fantaisistes d’étymologie, véritables jeux de mots. Grâce à des artifices de ce genre, employés d’ailleurs avec une subtile candeur, l’injonction, l’énonciation (vidhi) rituelle, devenue énigmatique pour les brâhmanes qui en conservent la tradition diadosis
tradition
tradição
tradición
, est élucidée par un développement qui recherche Untersuchen
rechercher
recherche
investigar
investigação
investigación
investigation
anvīksikī
anviksiki
anvesanā
observation
examen
son sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
(arthavâda). Ces essais d’explication vont justifier des idées antiques par des notions nouvelles : entreprise à la fois naïve et savante, qui ouvre le règne du symbolisme symbolon
symbolisme
symboles
symbole
simbolismo
símbolo
símbolos
symbol
symbolism
symbols
. Le culte passe désormais pour le symbole d’un mythe mythe
mito
myth
mythos
mythologie
mitologia
mythology
mitología
, le mythe pour le symbole d’une vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
adaptée sous cette forme par de vieux sages aux imperfections des hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
. Ce principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
de correspondance, caractéristique de l’époque des Brâhmanas, fournit une première solution au pro-blème de la conciliation des divers et de l’unité.

Il ne pouvait être question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
à propos des Brâhmanas, que d’une « logique virtuelle » ; les Upanisads qui leur font suite, en droit comme en fait, témoignent d’une « logique métaphysique Metaphysik
métaphysique
metafísica
metaphysics
 ». Les méthodes exégétiques, nous dirions presque les théories de la connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
impliquées dans les Brâhmanas, vont, se traduire en dogmes ontologiques : les explications par symbolisme vont devenir des affirmations d’identités. Le sacrifice ne fait qu’un avec l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
 ; la parole rituelle n’a d’efficacité que parce qu’elle est l’absolu Absolu
Absoluto
Absolute
Absoluteness
Bhairava
Paramaśiva
(Brahman Brahman ). L’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
individuelle coïncide avec l’âme universelle (Âtman), et celle-ci, puisqu’elle est la réalité Bestand
Grundbestand
Realität 
réalité
realité fondamentale
réalité subsistante
real
réel
realidad
realidade
reality
même, coïncide avec l’absolu. Âtman et Brahman sont identiques. L’aperception des identités par delà les apparentes irréductibilités semble avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
suscité chez les premiers métaphysiciens une ivresse spéculative telle, que la pensée, enthousiaste de ses découvertes spontanées, ne se reconnaît dès lors arrêtée par aucun obstacle. Toute différence masque une similitude ressemblance
homoiosis
semelhança
imitação
semblance
similitude
. L’hétérogénéité même des rites, comme la distinction des dieux, n’est que provisoire, sinon illusoire ; la piété, la science Wissenschaft
science
sicences
ciência
ciências
ciencia
ciencias
episteme
επιστήμη
epistêmê
s’obtiennent bien moins par la lettre du Véda Véda
Veda
Vedas
que par l’intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
de l’identité Identität
identité
identidade
identity
identidad
pratyabhijnā
pratyabhijñā
reconnaissance
reconhecimento
universelle : l’un est tout, et tout est un. Une idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
quelconque mène à une idée quelconque, parce que toutes sont équivalentes : le breuvage rituel appelé soma, l’immortalité imortalidade
immortalité
immortality
inmortalidad
athanatos
, l’astre lunaire, l’animal Tier
animal
zoon
Tierheit
animalidade
lièvre sont même chose. Par une sorte d’osmose réciproque, le contenu d’un concept begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
se déverse dans celui d’un autre qui lui communique son essence essence
ousía
ousia
essência
essentia
esencia
essence
entière. Dès les plus anciennes Upanisads (Brhadâranyaka, Chandogya), aux VIIe et VIe siècle avant notre ère, la pensée logique indienne avait donc suivi aussi loin que possible, des deux courants qui la sollicitaient, celui qui l’entraînait vers l’unité.

L’autre courant paraît avoir suscité peu après, — quoique les documents qui en témoignent soient fort postérieurs, — un système philosophique d’inspiration inspiration
inspiratio
inspiração
inspiración
diamétralement opposée. Le sâmkhara, doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
athée, n’a que faire d’un Brahman universel et absolu ; il admet la réalité des âmes individuelles ; loin de tout absorber dans l’âme, il s’évertue à distinguer de l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
(purusa) ce qui ne lui appartient pas, c’est-à-dire non seulement les données matérielles ou sensibles, mais la plupart même des phénomènes que nous appelons psychologiques. Au lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
de tout confondre en plaçant la vérité dans l’identité, il considère que des réalités différentes doivent être connues comme irréductibles, et ne comportent pas d’autre intelligibilité que l’énumération (samkhyâ) qui les discrimine en les sériant. Dans ce pluralisme, seule la notion de hiérarchie représente, au sein du multiple Vielfalt
Mannigfaltigkeit
multiplicité
multiplicidade
multiplicidad
multiple
múltiplo
multiplicity
dez mil
ten thousand
dix mille
, une certaine tendance à l’unité ; encore est-elle contrebalancée par une vigoureuse opposition entre la nature (prakrti Prakriti
Prakŗti
Prakrti
Pradhâna
le pré-donné
le premier agent
), immanente au donné, et l’esprit, pure transcendance, ainsi que par la spécificité des divers degrés de l’être (tattvâni), quoiqu’une sorte d’évolution evolução
évolution
evolution
evolución
permette, à l’intérieur innen
intérieur
interior
inner
außen
aussen
extérieur
exterior
outer
Innenseins
être intérieur
ser interior
interiority
antaratva
de la nature, un certain passage des stades inférieurs aux stades supérieurs.

La forme littéraire en laquelle s’exprime cette nouvelle modalité de la pensée est le çâstra, exposé non plus exégétique, mais dogmatique, destiné à énumérer des distinctions et à exposer par le détail un système. A l’esprit réaliste correspond une certaine pratique praktike
prática
práticas
pratique
pratiques
de l’analyse qui se retrouve dans les traités juridiques (Mânava Dharmaçâstra ou Lois de Manu et ouvrages similaires), comme dans les épopées, véritables encyclopédies (Mahâbhârata, Râmâyana). La rédaction des œuvres spéculatives se polarise sous deux schèmes corrélatifs : celui du sûtra, qui condense sous forme d’aphorismes l’ossature d’une doctrine ; et celui du bhâsya, commentaire destiné à rétablir la continuité du développement que morcellent les apophtegmes mnémotechniques. Ce mode d’exposition se généralise et s’étend à toute pensée abstraite : ainsi se prépare, par la fixation des genres, l’œuvre de systématisation et d’unification par laquelle se manifestera le Brâhmanisme scolastique.


Voir en ligne : Vedanta

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?