Philosophia Perennis

Accueil > Tradition islamique > Sidersky : LA CRÉATION DE L’HOMME

Les origines des légendes mulsumanes dans le Coran et dans la vie des Prophètes

Sidersky : LA CRÉATION DE L’HOMME

Adam

dimanche 9 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

LA CRÉATION Création
Criação
criação
creation
creación
DE L’HOMME Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state

L’histoire Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
biblique de la création du père du genre humain et de son séjour au Paradis Paradis
Paraíso
Paradiso
Paradise
est relatée dans le Coran Coran
Corão
Alcorão
Koran
Qor’ân
dans les termes suivants :

Sourate II. — 28. Et lorsque ton Seigneur dit aux anges anjo
anjos
ange
anges
angel
angeles
arcanjo
arcanjos
archange
archanges
deva
devas
 : « Je vais établir un vicaire sur la terre Terre
Terra
Earth
Tierra
Gea
Khouen
prithvî
 », ils dirent : « Y établiras-tu quelqu’un qui y fera le mal Übel
Böse
mal
evil
maligno
malefic
the bad
kakos
et qui répandra le sang, pendant que nous célébrons Tes louanges en Te glorifiant et que nous proclamons Ta sainteté sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
 ? » (Le Seigneur Shiva
Śiva
le Seigneur
dit) : « Je sais ce que vous ne savez pas ».

29. — Il apprit à Adam Adam
Adão
Adán
les noms de tous les êtres ; puis Il les présenta aux anges et dit : « Appelez-les-Moi par leurs noms, si vous êtes véridiques ».

30. — Ils dirent : « Gloire Alléluia
Alleluia
Hallelujah
haleluya
ἀλληλούϊα
αλληλούια
Aleluia
louvor
louange
praise
glória
gloire
glory
à Toi ! Il n’y a pas en nous de savoir Wissen
saber
savoir
si ce n’est ce que Tu nous a appris. En vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
 ! Tu es le Savant, le Sage sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
 ! »

31. — (Allah) dit : « O Adam ! Fais-leur connaître connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
leurs noms ». Et lorsqu’il leur eut fait connaître leurs noms, Il dit : « Ne vous ai-je pas dit que Je connais les secrets des cieux ciel
cieux
céu
céus
heaven
heavens
cielo
cielos
ouranos
Khien
Thien
et de la terre, et que je connais ce que vous montrez et ce que vous cachez ? »

Sourate VII. — 10. Et nous vous créâmes ensuite. Nous vous donnâmes votre forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
. Alors nous dîmes aux Anges : « Prosternez-vous devant Adam. » Et ils se prosternèrent, excepté Iblîs, qui n’était pas de ceux qui se prosternent.

11. — Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
dit : « Qu’est-ce qui t’empêche de te prosterner, lorsque Je te l’ordonne ? » Iblîs répondit : « Je suis meilleur que Lui. Tu m’as créé de feu Feuer
fogo
feu
fire
pyr
Agni
têjas
tejas
, et Tu l’as créé de limon ».

12. — Dieu dit : « Va-t’en d’ici ! Qu’as-tu à t’enorgueillir ici ? Sors ! En vérité, tu es du nombre Zahl
nombre
número
number
nombres
números
numbers
des méprisés. »

15. — Iblîs dit : « Et parce que Tu m’as induit en erreur, je les guetterai sur Ton sentier droit.

16. — Puis je viendrai sûrement sur eux par devant et par derrière, à leur droite droite
direita
right
et à leur gauche gauche
esquerda
izquierda
left
, et Tu n’en trouveras pas de reconnaissants ».

17. — Dieu dit : « Sors d’ici, méprisé et chassé ! Et quant à celui d’entre eux qui te suivra. Je remplirai sûrement l’Enfer enfer
inferno
hell
Hades
de vous tous. »

Sourate XX. — 115. Nous dîmes (alors) : O Adam ! en vérité celui-ci est un ennemi pour toi et pour ton épouse. Qu’il ne vous chasse pas du Paradis, sinon vous serez réduits à la misère.

La Chronique de Tahari (édition Zotenberg, t. I, Paris, 1867, pp. 72-94) et Mohammed Mahomet
Maomé
Muhammed
Muhammad
Mahoma
Mohammed
Abū al-Qāsim Muḥammad ibn ʿAbd Allāh ibn ʿAbd al-Muṭṭalib ibn Hāshim (570-632)
ben’Abdallah al-Kissaï, dans sa Vitae Prophetarum (texte arabe édité par Dr Isaac Eisenberg, in-8°, Leyde, 1922-23), pp. 23, etc.), racontent l’histoire d’Adam, en s’inspirant des commentaires du Coran, et en y ajoutant certains détails dont nous allons rechercher Untersuchen
rechercher
recherche
investigar
investigação
investigación
investigation
anvīksikī
anviksiki
anvesanā
observation
examen
l’origine Anfang
origine
começo
início
comienzo
origem
arche
Anfängnis
começar
iniciar
.

Tabari dit que Dieu forma le corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
d’Adam avec de l’argile ramassée dans différentes régions de la terre, et que la grandeur grandeur
grandeza
greatness
du corps était telle qu’il allait de l’Orient à l’Occident. Al-Kissaï ajoute que lorsque Dieu insuffla l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
dans le corps d’Adam, ce dernier se dressa debout sur ses pieds et que sa tête atteignit le premier des sept sept
sete
seven
siete
cieux.

Ces détails sont d’origine aggadique. — Dans le Talmud babylonien (Sanhédrin, 38b) nous lisons :

« Le corps d’Adam fut formé d’argile prise en Babylone, « la tête, « avec de l’argile palestinienne ; et les autres membres, avec l’argile « ramassée dans différents pays ».

Voici maintenant un passage midraschique (Genèse genèse
genesis
génesis
-Rabbah, VIII, 2)

« Lorsque Dieu créa Adam il fit d’abord un corps inerte, couché « par terre d’un bout du monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
à l’autre bout ». Et un peu plus « loin (Ibid., XIV, 10)

« Il a placé debout le corps inerte d’Adam qui allait du sol jusqu’au « firmament, et il y insuffla l’âme ».

La conversation entre Dieu et les anges, relatée dans le texte coranique (II, 28-31), est tirée d’un passage rabbinique signalé par le Dr Geiger, Was hat Mohamed aus dem Judenthume aufgenommen ? (2e éd., Leipzig, 1902, p. 97), où l’on trouvera le texte hébreu avec sa traduction [1]. Le texte original se trouve dans le Midrasch Nombres-Rabbah (XIX, 3), et en partie également dans Genèse Rabbah (VIII, 3-5), et dans le Talmud Babylonien (Sanhédrin, 38b).

Geiger (l. c, p. 98) cite également un autre passage aggadique (Genèse-Rabbah, VIII, 9) d’où le Coran a tiré sans doute le fait que les Anges adoraient Adam. Ce savant fait remarquer que l’adoration dévotion
devoção
devotion
devoción
adoration
adoração
adoración
bhakti
de l’homme est une idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
essentiellement chrétienne, et que le second texte midraschique cité par lui démontre précisément le contraire [2]. Mais Tabari (l. c, p. 77) fait remarquer que le terme « adorer » veut dire ici honorer la grandeur, témoigner du respect pour quelqu’un ; tandis que Vadoration vraie appartient à Dieu seulement.


[1Dans cet ouvrage si intéressant, il y a, malheureusement, de nombreuses erreurs dans les références rabbiniques, reproduites dans la seconde édition soi-disant revisée. Quelquefois, les textes aggadiques y sont reproduits sans aucune indication de sources.

[2Cf. M. Grünbaum, Beiträge zur vergleichenden Mythologie aus der Haggada (Zeitschrift der Deutschen Morgenländischen Geselleschaft, t. XXXI, 1871, p. 233) signalant un autre texte midraschique concordant avec le Coran.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?