Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Raymond Abellio > Abellio : Les deux attitudes de l’ésotérisme moderne

L’esprit moderne et la Tradition

Abellio : Les deux attitudes de l’ésotérisme moderne

Bernard Grasset, 1955

jeudi 13 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Contemporaine de la crise des sciences occidentales, la révolution husserlienne marque pour l’Occident un renouvellement radical quant à l’étude du fondement Grund
Fundament 
fondement
fundamento
Fundamente
fondations
fondation
ādhāra
root
de ses sciences et à l’exercice des pouvoirs de l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
, et son fils
filho
hijo
son
importance ne saurait être comparée qu’à celle de la révolution cartésienne et galiléenne dont eUe accomplit et subvertit le sens. Pour prévenir toute erreur d’interprétation, on rappellera tout de suite que cette phénoménologie phénoménologie
fenomenologia
phenomenology
refuse de s’inscrire linéairement dans la suite des sciences et des philosophies européennes, et qu’elle se donne comme le produit d’un retour sur elles-mêmes de ces philosophies et de ces sciences : comme la méthode cartésienne, elle se veut science Wissenschaft
science
sicences
ciência
ciências
ciencia
ciencias
episteme
επιστήμη
epistêmê
des sciences, philosophie Philosophie
philosophy
filosofia
filosofía
φιλοσοφία
philosophia
des philosophies, science du commencement radical de la connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
. Cependant, il paraît clair qu’elle sera d’effet plus lent que la révolution cartésienne : elle appelle une ascèse ascèse
askesis
askêsis
ascese
ascesis
ascetismo
ascetism
intellectuelle plus étendue. Descartes acceptait l’évidence evidência
évidence
evidence
evidente
evidencia
evident
de l’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
naturelle, Husserl ne l’accepte pas. Dès lors, il ne faut pas s’étonner si l’ésotérisme esoterismo
ésotérisme
esoterism
esotérique
esotérico
esotérica
esoteric
exoterismo
exotérisme
exotérico
exotérica
contemporain, qui vit sur l’impulsion Drang 
appétit
impulsion
impulso
urge
que lui a donnée un traditionnaliste tel que René Guenon, ne s’est pas encore laissé pénétrer par les méthodes de phénoménologie transcendentale et s’il continue à faire preuve, à l’égard de toute philosophie occidentale, de la méfiance la moins justifiée.

Rien de plus convergent pourtant que les enseignements de ce qu’on appelle la Tradition diadosis
tradition
tradição
tradición
et les résultats de cette phénoménologie. Il faut d’abord souligner la parenté du « Je » transcendental, de « l’homme intérieur homme intérieur
homme extérieur
endo anthropos
eso anthropos
homem interior
homem exterior
hombre interior
hombre exterior
interior man
exterior man
 » de saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
Paul et de l’Atman âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
des védantistes. Mais il faut considérer surtout comment, en donnant à la structure Struktur
structure
estrutura
struktural
structural
estrutural
de la vision absolue valeur Wert
valeur
valor
value
Werte
valeurs
valores
values
valioso
valuable
tesouro
treasure
trésor
de fondement ontologique unique, cette même phénoménologie se trouve éclairer du dedans certains dogmes traditionnels transmis par voie d’autorité, tel celui des six jours, qui décrit toute genèse genèse
genesis
génesis
, ou expliciter des structures mystérieuses comme celle des tarots d’Hermès Hermetismo
Hermes
Hermétisme
Hermetism
Hermès
Corpus Hermeticum
Poimandres
Poimandrès
et de l’alphabet hébraïque. Il entre dans l’objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
de la collection « Correspondances » de procéder à ce sujet aux démonstrations nécessaires qui ne peuvent évidemment trouver leur place Ort
lieu
lugar
location
locus
place
dans cette introduction.

Cependant, c’est surtout l’esprit dans lequel sont poursuivies aujourd’hui les recherches ésotériques qui nous semble devoir faire l’objet, ici, de la plus stricte révision. Malgré les bonnes intentions affirmées par les ésotéristes « traditionnels », l’ésotérisme apparaît surtout aux yeux du public comme un réquisitoire contre le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
et la science modernes. Au début de la préface de son ouvrage fondamental : le Règne de la quantité et les Signes des temps, René Guenon indique que tout, dans la manifestation Offenbarkeit
manifestação
manifestation
manifestación
Bekundungsschichten
, fait partie du plan de Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
et possède de ce fait un sens positif. C’est dans cet esprit que le serviteur de Dieu disait déjà à Iaweh : « Vous ne sauriez rien haïr de ce que vous avez fait. » On ne peut cependant dissimuler qu’au lieu de se consacrer, dans la ligne de ce propos, à l’élucidation du sens de toutes choses, même et surtout de celles qui sont en apparence Scheinen
paraître
aparentar
parecer ser
aparência
seeming
Schein
apparence
semblance
, pour le sens commun, les plus aberrantes, l’ésotérisme dit traditionnel se transforme le plus souvent, à la suite de Guenon lui-même, en un long dragon
dragão
dragón
long
nāga
pamphlet et que, au nom de la sagesse sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
de l’ancien Orient, son jugement sur l’Occident et ses doctrines darshana
doctrines
points de vue
se résume en un pur et simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
anathème. En se créant ainsi des adversaires et en se battant sur leur terrain, l’ésotérisme laisse croire croyance
croire
crença
crer
belief
believe
qu’il peut effectivement avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
des adversaires, et surtout qu’il ne possède pas un champ d’action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
lui appartenant en propre, où tout « ennemi » devient justement, dans l’interdépendance universelle et en tant que pôle de structure et que porteur de sens, un allié. Or, une fois de plus, la structure devrait être ici plus importante que le « fait » ou « l’événement Ereignis
événement
acontecimento
acontecimento apropriador
acontecimiento
enowning
evento
event
 » qu’elle enferme et dont elle intègre la partialité. La raison dianoia
la raison
raison discursive
reason
razão
razón
profonde de cette attitude polémique est que cet ésotérisme n’a pas réellement opéré la conversion de l’ancien objectivisme naïf, et que, donnant un sens absolu Absolu
Absoluto
Absolute
Absoluteness
à des « faits » séparés, « l’intersubjectivité » n’est encore pour lui qu’un mot Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
.

Nous aurions évidemment, pour notre part, à chercher aussi le sens de cette survivance de la polémique au sein Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
de la « science sacrée », et à nous interroger pour savoir Wissen
saber
knowledge
savoir
si la polémique que nous engageons sur le sens de la polémique est aussi de la polémique. Pourtant, cette précaution nous paraîtra de plus en plus superflue au fur et à mesure que les pouvoirs intérieurs transfigureront pour nous tout instrument extérieur innen
intérieur
interior
inner
außen
aussen
extérieur
exterior
outer
Innenseins
être intérieur
ser interior
interiority
antaratva
et que la doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
même de la transfiguration transformation
transformação
transformación
mutation
mutação
mutación
Wandlung
Überführung
transformateur
transfiguration
transfiguração
transfiguración
sera réellement vécue et incarnée. Reste qu’il sera essentiel de faire en tout « ésotériste », et par exemple en Guenon, le partage de la négativité et de la positivité. C’est là une oeuvre de longue haleine et que nous n’avons ni l’ambition ni la possibilité possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
de mener de façon abrupte. Le lecteur s’apercevra, par exemple, que l’essai de Paub Sérant, qui fait suite à cette introduction, est d’inspiration inspiration
inspiratio
inspiração
inspiración
beaucoup plus guénonienne qu’husserlienne, et même que Guenon y est souvent présent, tandis que Husserl ne l’y est pas du tout. Nous pourrions dire ici que nous n’acceptons pas bon nombre Zahl
nombre
número
number
nombres
números
numbers
des jugements de Paul Sérant si nous ne donnions pas son texte justement pour ce qu’il est, le témoignage d’un certain état provisoire de la conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
moderne devant un ésotérisme en plein mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
. Sérant oppose « sociétés traditionnelles » et « société moderne » d’une manière linéaire, sans considérer que les « vices vice
vices
vício
vícios
défaut
malice
malícia
kakíai
 » ou les « contraintes » de la société actuelle sont la condition nécessaire d’une prise de conscience plus haute de la Tradition elle-même. Sa condamnation du progrès technique techne
tékhnê
technique
técnica
procède d’une aliénation du champ de la connaissance transcendentale dans le champ de la technique. Cependant, tandis que Guenon laisse « l’initiation initiation
iniciação
iniciación
 » prisonnière d’un formalisme ritualiste que l’initiation a justement pour but d’élucider, sinon d’abolir, et qu’il discute de la valeur de ce formalisme d’une façon formelle, au lieu d’en examiner la substance Substanz
substance
substância
substancia
Substanzialität
substancialité
substancialidade
substantiality
substancialidad
, Sérant laisse le problème ouvert. Mais, c’est parce qu’il n’essaie pas encore de faire de la contemplation contemplation
theoria
theoría
contemplação
contemplación
le paroxysme de la méditation méditation
meditação
meditation
meditación
meditatio
, un paroxysme ineffable, certes, mais dont l’approche ne l’est pas, que le mot « connaissance » y reste coupé de ses pouvoirs de communication Mit-teilung 
Mitteilung
communication
comunicação
comunicación
et que le « dialogue » avec le non-ésotériste ne se noue pas. Mais ces points sont justement ceux par lesquels certaines consciences modernes, notamment celles qui ont été formées par le christianisme traditionnaliste, peuvent le mieux amorcer leur compréhension de la simultanéité, et il est certain que la collection « Correspondances » a intérêt au stade actuel à refuser même l’apparence d’être une orthodoxie. Aussi, pour m’en tenir au problème du progrès, me bornerai-je ici à poser mon propre problème, qui n’est pas de porter sur le « progrès » un jugement de valeur, — qui impliquerait qu’un choix est à faire entre le progrès et la Tradition, — mais de situer les champs respectifs de la technique et de la gnose et de montrer comment ces champs respectivement s’intègrent l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
dans l’autre, chacun irremplaçable et nécessaire dans son ordre. Pour préciser ma position, j’ajouterai qu’il me paraît peu rigoureux, quant à la conduite de la pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
, de déclarer que la bombe atomique est « terrifiante » et d’accuser la société qui la produit, tant qu’on n’a pas mis en cause causa
cause
aitia
aitía
aition
au fond de soi-même Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
la notion subjective et naïve de terreur, et même celle de société, pour en relativiser le sens. Spinoza a déjà dit que la paix paix
paz
peace
n’est pas l’absence de guerre guerre
guerra
war
mais une vertu arete
excellence
vertu
vertue
virtude
virtue
virtud
de l’âme.

Il n’en demeure pas moins que deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
voies d’accès à l’ésotérisme paraissent aujourd’hui possibles. La première est celle que Guenon a voulu tracer avec rigueur en retrouvant les enseignements des Anciens, notamment ceux de l’Inde, et en les proposant aux Occidentaux, tout en mettant en évidence le caractère « non-traditionnel », « dangereux » ou « illusoire » de la science et de la philosophie de ces derniers. Tout ce que je peux dire, c’est que cette voie n’est pas, ou plutôt, n’est plus la mienne, même si je persiste à penser que la Bhagavad-Gîta par exemple est une œuvre admirable et d’un prodigieux pouvoir de conversion et si j’estime que les analyses guénoniennes sont venues à point nommé mettre une indispensable rigueur dans le fatras occultiste du XIXe siècle. Mais Guenon ferme les problèmes, tandis que Husserl les ouvre. Et il y a bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
des façons d’être éclairé par la Gîta. Guenon a d’ailleurs, sauf erreur, cessé assez vite de s’intéresser aux préoccupations fondamentales des chercheurs occidentaux. Bien que contemporain de Husserl, il ne paraît pas avoir attaché d’importance à son œuvre. Il paraît avoir également ignoré Hubert, le fondateur de l’axiomatique, qui a posé les problèmes ultimes des mathématiques et éclairé leur crise. Le grand débat moderne sur l’intuitionnisme et le formalisme ne paraît pas l’avoir touché. Ainsi retranché de l’Occident réellement vivant, il n’est pas surprenant que Guenon ait essayé de le convertir de l’extérieur, et que cette conversion reste chez lui marquée d’un littéralisme et d’un ritualisme qui, c’est un fait, contredisent depuis Descartes au génie de l’Occident. D’où également le peu d’intérêt qu’il porte porte
porta
puerta
gate
door
aux problèmes éthiques et esthétiques en tant qu’expressions particulières de notre drame. Par contre on ne saurait imputer à l’œuvre guénonienne le fait qu’elle n’est pas encore sortie des débats d’école : en Occident, aucune minorité avancée ne pourra de longtemps avoir la prétention d’agir de façon visible. Simplement, une autre voie se dessine, celle-là de l’intérieur même de l’Occident, pour tous ceux qui vivent la crise de nos sciences et de nos philosophies et épuisent cette crise par son paroxysme même. Pour ceux-là, il s’agit moins de mettre en cause les produits de la science, — ce qui est une attitude négative, — que de procéder à l’élucida-tion positive de ses fondements. Pour ceux-là, la connaissance des enseignements de la Tradition, si érudite et rigoureuse soit-elle, exige d’être fondue dans la matière matière
matéria
matter
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
de leur expérience particulière d’Occidentaux, et tout annonce que la Tradition, à son tour éclairée du dedans, en recevra l’expression nouvelle la mieux adaptée au pouvoir de conversion qu’elle doit exercer dans la future pentecôte.

Si la dernière noblesse de l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
est dans la rigueur intellectuelle, le dernier objet de celle-ci est de s’attacher à la convergence de ces deux voies, dans un effort de synthèse en dehors duquel il n’y aura pas de réelle reconstitution de la Tradition. Ce qui nous gêne dans les Védas, ce n’est pas leur contenu, qui est sublime, c’est qu’ils nous parviennent comme un donné. Nous voudrions écrire nous aussi nos textes sacrés, et à cet égard nous ne pouvons pas nous contenter de faire l’exégèse des Védas. Or, les tenants de l’attitude guénonienne nous paraissent, à tort ou à raison, prendre de plus en plus figure d’exégètes. En tout cas, leur négation de l’Occident les coupe de plus en plus de la problématique occidentale, qui n’est pas seulement ouverte par la superstition de la quantité. Prenons un exemple. Il n’est peut-être pas de problème plus signifiant, aujourd’hui, en Europe, que celui qui se trouve posé dans la vie Leben
vie
vida
life
zoe
intime des couples, et de là dans la vie collective, en suite, d’une part, du rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
d’inversion qui joue entre la virilité des femmes et la féminité des hommes, et, d’autre part, de l’inversion de cette inversion, qui marque le dépassement de ce problème et son évanouissement. Cette situation est spécialement européenne : la vie européenne moderne est dominée par la rapide virilisation des femmes et la rapide féminisation des hommes. Or, en un sens, l’accès à la connaissance est commandé par la sortie hors de ce cercle cercle
círculo
circle
circonférence
circunferência
. S’il est évident que cette situation n’est pas neuve, et que par exemple il y est fait allusion dans les écritures tan-triques, on peut à bon droit se demander si, ne l’ayant pas réellement vécue, on serait capable de la reconnaître dans le tantrisme Tantra
tantrisme
tantra
tantrismo
tantrism
, ou si, au contraire, ce n’est pas grâce à cette expérience vécue que le tantrisme sera enfin compris. A voir avec quel formalisme les traditionalistes continuent à parler de la dialectique dialectique
dialegesthai
dialegein
dialética
dialéctica
dialectic
du Sauveur-Sauvé sans la faire interférer avec l’expérience charnelle de l’Époux et de l’Épouse, on peut tenir pour assuré que si cette expérience ne leur échappe pas, ils ne savent pas en tout cas la reconnaître pour crucifiante.

La collection « Correspondances » se trouve ainsi placée devant la nécessité Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
d’une synthèse dont la difficulté n’échappe à personne Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
 ; De la présentation littérale d’un texte traditionnel jusqu’à la reconstitution phénoménologique du symbolisme symbolon
symbolisme
symboles
symbole
simbolismo
símbolo
símbolos
symbol
symbolism
symbols
, en passant par le recensement et l’organisation « objective » des structures psychanalytiques, la distance est considérable. C’est cette distance qu’il faut couvrir. Présenter d’autre part une méthodologie de l’ésotérisme débouchant à la limite Endlichkeit
finitude
finitude
finitud
finite
limit
limite
limitação
limitación
limitation
dans cette démonstration Beweis
démonstration
prova
proof
qu’il faut abolir l’ésotérisme, c’est une tentative paradoxale dont le sens ne pourra être compris que rétrospectivement, au terme même de l’expérience de chacun, et qui implique un usage difficile de la confiance du lecteur. Aussi bien les premiers ouvrages présentés, dans la mesure où ils se borneront à ces recensements de structures partielles, mais positives, risquent-ils d’apparaître trop prudemment empiristes, et leur insertion dans l’ensemble du mouvement dialectique n’apparaîtra-t-elle pas clairement : ils correspondent pourtant à une phase nécessaire. Autant que faire se pourra, nous essaierons de ne pas séparer de ces recensements « objectifs » l’examen des problèmes de méthodologie qui leur sont liés et qui en relativisent la portée. Mais il ne faut pas se dissimuler que cet examen, par la conversion intellectuelle préalable qu’il exige, fait appel chez le philosophe à un ordre de préoccupations qui jusqu’ici n’habitent pas les praticiens de ces recensements eux-mêmes, et que ces deux fonctions se trouvent encore séparées. Les intégrer l’une dans l’autre sera un des buts de la collection. L’ésotérisme ne peut plus se contenter aujourd’hui de se délimiter plus ou moins nettement des nouvelles disciplines qui, telles la psychanalyse, l’astrologie astrologia
astrologie
astrología
astrology
ou la parapsychologie, voire la sociologie, lui empruntent son vocabulaire et font appel à son interprétation des rites ou des mythes. On constatera alors que l’œuvre d’assainissement entreprise par Guenon à l’égard du spiritisme ou de la théosophie théosophie
teosofia
teosofía
theosophia
ne fut que le commencement d’une tâche bien plus vaste et d’élucidations bien plus exigeantes. L’ésotérisme intégrera la méthode et les acquis phénoménologiques ou bien il sera réduit à un pur et simple dogmatisme exégétique. Mais s’il intègre réellement cette méthode et ces acquis, et si, ce faisant, il s’y confond, il bouleversera les fondements de l’astrologie, de la parapsychologie et des psychanalyses, ou, plus exactement, il leur donnera les fondements qui leur manquent encore.