Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Edith Stein (1891-1942) > Edith Stein : LE CORPS MYSTIQUE DU CHRIST

Le Mystère de Noël

Edith Stein : LE CORPS MYSTIQUE DU CHRIST

Trad. L. et E. Zwiauer

jeudi 13 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

ÊTRE UN AVEC DIEU Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos

ÊTRE un avec Dieu ; où cela nous conduira-t-il, nous l’ignorons et nous ne devons pas le demander avant qu’il en soit temps. Nous savons seulement que pour ceux qui aiment le Seigneur Shiva
Śiva
le Seigneur
, toutes choses tournent au bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
. En outre, les chemins où le Seigneur nous conduit mènent bien au delà de cette terre Terre
Terra
Earth
Tierra
Gea
Khouen
prithvî
.

O échange anicca
impermanence
impermanência
changement
mudança
change
altération
alteração
modification
modificação
étonnant ! En s’incarnant, le Créateur du genre humain nous donne en partage sa divinité divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
. Pour cette œuvre admirable, le Sauveur est venu dans le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
. Dieu se fît enfant des hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
pour que les hommes deviennent enfants de Dieu. Un homme avait rompu le lien de notre appartenance à Dieu, un homme devait le renouer et expier. Mais aucun descendant de cette vieille souche, malade et abâtardie, n’en avait le pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
. Une nouvelle greffe, saine et noble, devait être entée sur le vieux tronc. Il est devenu l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
de nous et, plus encore, se fit un avec nous. Voilà bien la grandeur grandeur
grandeza
greatness
de la race lignage
linhagem
lineage
race
raça
caste
casta
humaine que nous soyons tous un. S’il en était autrement, si nous n’étions que des individus autonomes et séparés, libres et indépendants les uns des autres, la chute chute
queda
decadência
caída
fall
de l’un n’aurait pu entraîner la chute des autres. D’autre part, le prix de l’expiation aurait pu être payé pour nous et nous aurions été quittes, mais la justice dike
dikaiosyne
justice
justiça
justicia
imparcialidade
justo
imparcial
compliance
Δίκη
de Dieu ne nous aurait pas été attribuée, à nous pécheurs, et aucune justification n’eût été possible. Aussi Dieu vint-il pour former avec nous un corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
mystérieux : Lui, notre tête, nous, ses membres. Si nous mettons nos mains dans celles de l’Enfant divin, si nous répondons « oui ;) à son « suis-moi », alors nous sommes à Lui et il n’est plus d’obstacle au passage en nous de la vie Leben
vie
vida
life
zoe
divine.

Nous commençons alors à vivre de la vie éternelle. Certes nous ne jouissons pas encore de la vision bienheureuse dans la lumière Licht
lumière
luz
light
phos
prakāśa
prakasha
de la gloire Alléluia
Alleluia
Hallelujah
haleluya
ἀλληλούϊα
αλληλούια
Aleluia
louvor
louange
praise
glória
gloire
glory
. Nous cheminons toujours dans l’obscurité de la foi
foi
faith
pistis
, mais nous ne sommes plus entièrement de ce monde, nous appartenons déjà au royaume de Dieu. Quand la Vierge vierge
virginité
parthenía
parthenos
, bienheureuse entre toutes, prononça son fiât, le royaume de Dieu apparut sur terre et elle en fut la première servante. Ceux qui, avant et après la naissance de l’Enfant, le reconnurent en paroles et en actes, saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
Joseph, sainte Elisabeth et son fils fils
filho
, tous ceux qui se tenaient autour de la Crèche, entrèrent eux aussi dans ce royaume.

Le règne de Dieu survint autrement qu’on se l’imaginait d’après les Psaumes et les Prophètes. Les Romains restaient maîtres dans le pays, et les grands-prêtres et les scribes continuaient à tenir le pauvre pauvreté
ptocheia
pauvre
pauvres
peuple sous leur joug. Mais, invisiblement, celui qui appartenait au Maître guru
enseignant
professeur
maître
mestre
professor
possédait en lui le royaume des Cieux ciel
cieux
céu
céus
heaven
heavens
cielo
cielos
ouranos
Khien
Thien
. Ses peines terrestres ne lui étaient pas enlevées, d’autres au contraire s’y ajoutaient, mais une force le portait qui rendait doux le joug et la peine légère.

Il en est encore de même aujourd’hui pour chaque enfant de Dieu. La vie divine dont l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
est embrasée est cette lumière qui vint dans les ténèbres tenèbre
ténèbres
nuit
trevas
escuridão
darkness
noite
night
noche
, miracle semeion
signe
miracle
sinal
milagre
signal
miracle
de la Nuit sainte. Et qui la porte porte
porta
puerta
gate
door
en lui comprend ce qu’on en dit. Pour les autres, ce n’est qu’un langage Sprache
língua
langue
lengua
linguagem
language
langage
lenguaje
incompréhensible. L’Évangile évangile
euanggelion
evangelium
gospel
evangelho
nouveau testament
novo testamento
NT
novum testamentum
new testament
de saint Jean est tout entier un semblable balbutiement sur la lumière éternelle qui est amour amour
eros
éros
amor
love
et vie. Dieu en nous et nous en Lui, telle est notre participation participation
participação
participación
metoche
métochè
au royaume de Dieu qui, dans l’Incarnation incarnation
sárkosis
encarnação
encarnación
, eut son origine Anfang
origine
começo
início
comienzo
origem
arche
Anfängnis
começar
iniciar
.

ÊTRE UN EN DIEU

Être un avec Dieu n’est qu’un commencement. Car le Christ Jésus-Christ
Jesus Cristo
Jesus Christ
Jesús Cristo
Jesus
Jesús
Cristo
Christ
Ungido
Ointed
étant la tête du Corps mystique mysticisme
misticismo
mysticism
μυστικός
mystikos
místico
místicos
mystic
mystique
et nous ses membres, nos rapports mutuels sont ceux de membres à membres, et nous sommes tous ensemble un en Dieu, vivant de sa vie divine. Si Dieu est en nous, et s’il est l’Amour, nous ne pouvons pas ne pas aimer nos frères. Aussi notre amour du prochain donne-t-il la mesure de notre amour pour Dieu.

L’amour selon la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
s’adresse à ceux qui nous sont proches par les liens du sang, les affinités de caractère ou la communauté d’intérêt. Les autres sont des « étrangers » qui « ne nous sont rien », ou qui peuvent même nous être antipathiques. Pour un chrétien, il ne peut y avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
d’ « étrangers ». Est toujours notre « prochain » celui qui se trouve près de nous, celui qui a le plus besoin Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
de nous. Peu importe qu’il soit ou non notre parent, qu’il nous « plaise » ou non, qu’il soit ou non « moralement digne » de notre aide. L’amour du Christ ne connaît pas de frontières, il ne s’arrête jamais, ni la laideur ni la vermine ne le rebutent. Il est venu pour les pécheurs et non pour les justes. Et si l’amour du Christ vit en nous, nous ferons comme Lui et chercherons les brebis perdues.

L’amour selon la nature veut avoir pour soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
aimé et le posséder sans partage. Le Christ, Lui, est venu afin de rendre au Père l’humanité perdue, et celui qui aime selon son amour cherche les hommes pour Dieu et non pour lui-même. Tel est aussi le moyen le plus sûr de les posséder éternellement ; car si nous avons accueilli un homme en Dieu, nous sommes en Dieu un avec lui, tandis que souvent le désir désir
epithymia
epithymía
épithymétikon
épithymia
concupiscence
convoitise
de conquête — et cela arrive en fait toujours, tôt ou tard — aboutit à la perte de ce qu’il poursuit. Cela vaut pour l’âme d’autrui comme pour la nôtre, comme aussi pour tout bien temporel Zeitlichkeit 
zeitlich
temporellité
temporel
. Oui s’adonne aux choses extérieures pour gagner et conserver, perd. Qui se livre à Dieu, gagne.

QUE TA VOLONTÉ voluntas
volonté
vontade
voluntad
volition
the will
icchā
SOIT FAITE

Nous abordons ici une troisième marque de la filiation divine : « A cela je reconnais que vous m’aimez si vous gardez mes commandements. »

Être enfant de Dieu signifie marcher la main dans la main de Dieu, faire sa volonté et non la nôtre, nous en remettre à Lui de nos soucis et de nos espoirs, ne plus nous inquiéter de notre propre avenir. Ainsi trouve-t-on la liberté Freiheit
liberté
liberdade
freedom
liberdad
eleutheria
svātantrya
Atiguna
et la joie joie
alegria
alegría
happiness
satisfaction
satisfação
satisfacción
contentement
contentamento
contentamiento
euthymia
ananda
ānanda
béatitude
.

Combien peu les possèdent parmi les vrais croyants, et même parmi ceux qui ont fait d’eux-mêmes l’offrande héroïque ! Combien vont toujours comme courbés sous le poids écrasant de leurs soucis et de leurs devoirs. Ils connaissent la parabole des oiseaux du ciel et du lys des champs, mais s’ils rencontrent un homme sans ressources, ni pension, ni assurance qui vit insouciant de l’avenir, ils hochent la tête comme devant quelque chose d’insolite. Certes, attendre du Père qu’il prenne soin de nos revenus, de notre situation, de la manière que nous estimons souhaitable, serait se tromper lourdement. La confiance en Dieu ne peut demeurer ferme que si elle inclut la disposition Befindlichkeit
disposibilité
disposição
encontrar-se
sentimento-de-situação
attunement
disposedness
disposition
entender-de
saṃskāra
samskara
de tout accepter de sa main. Lui seul sait ce qui nous convient. Et si un jour le besoin et la misère venaient à nous plutôt qu’une vie assurée et confortable, si l’échec et l’humiliation humilité
tapeinophrosyne
humble
humiliation
humildade
humilidad
Reconnaître la grandeur du Soi, du "Je Suis".
nous étaient meilleurs que l’honneur et le prestige, il nous faudrait être prêts. Qui fait ainsi peut vivre le présent, allégé de tout l’avenir.

« Que ta volonté soit faite. » Telle doit être la règle de la vie chrétienne, ordonnant la journée du matin jusqu’au soir, le cours de l’année, la vie entière : unique préoccupation du chrétien. Tous les autres soucis, le Seigneur les assume.

Un seul, toutefois, demeure aussi longtemps que nous vivons. Objectivement, nous ne sommes pas définitivement assurés de demeurer toujours dans les voies du Seigneur. Comme nos premiers parents ont pu tomber de la famille de Dieu dans le camp des rebelles, ainsi chacun de nous se tient toujours sur la corde raide entre le néant Nichts
néant
nada
nothing
VOIRE vide
et la plénitude de la vie divine. Et, tôt ou tard, nous en ferons subjectivement l’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
.

Dans l’enfance de la vie spirituelle, alors que nous avons tout juste commencé de nous abandonner à la conduite de Dieu, nous savons qu’une main très ferme et très forte nous dirige ; et ce que nous devons faire ou abandonner nous apparaît en pleine clarté. Mais il n’en sera pas toujours ainsi. Celui qui appartient au Christ doit vivre toute la vie du Christ. Comme Lui il atteindra l’âge adulte et, un jour, entrera dans le chemin Weg
chemin
caminho
way
camino
de la Croix croix
cruz
cross
, qui, par Gethsémani, conduit au Golgotha. Et toutes les souffrances qui nous atteignent extérieurement ne sont rien en comparaison de la nuit obscure de l’âme lorsque la lumière divine ne Té-claire plus et que la voix du Seigneur ne se fait plus entendre verstehen
entendre
comprendre
entender
compreender
comprender
understand
. Dieu est là, mais il est caché et se tait.

Pourquoi en est-il ainsi ? Ce sont les mystères mystère
mysterion
mystères
mistério
mistérios
mystery
mysteries
de Dieu que nous abordons et ils ne se laissent pas entièrement pénétrer. Nous ne pouvons que commencer à les contempler.

Dieu s’est fait homme pour nous donner de participer de nouveau à sa vie. Participation qui était au principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
et qui est l’ultime fin. Mais dans l’intervalle, nous avons à vivre. Le Christ est à la fois Dieu et Homme, et qui veut partager sa vie doit prendre part à sa vie divine et à sa vie humaine. La nature humaine qu’il revêtit Lui donna la possibilité de souffrir et de mourir Tod
mort
morte
muerte
death
thanatos
mourir
morrer
die
morir
. La nature divine qu’il possède de toute éternité aion
aiôn
éon
éternité
eternidade
eternity
eternidad
confère à sa souffrance douleur
dor
dolor
pain
lype
souffrance
sofrimento
sofrimiento
suffering
et à sa mort une valeur Wert
valeur
valor
value
Werte
valeurs
valores
values
valioso
valuable
tesouro
treasure
trésor
infinie et une force rédemptrice. La souf-l france et la mort du Christ continuent dans son corps mystique et en chacun de ses membres. Tout homme doit souffrir et mourir. Mais s’il est membre vivant du Christ, sa souffrance et sa mort reçoivent alors.de la divinité du Chef, une puissance acte
puissance
energeia
dynamis
de rédemption rédemption
redemptio
redimere
racheter
redemptor
rédempteur
apolutrôsis
apolytrosis
. C’est la raison dianoia
la raison
raison discursive
reason
razão
razón
objective pour laquelle tous les saints ont appelé la souffrance. Il ne s’agit pas là d’un désir morbide. Ce qui, au regard de l’intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
naturelle, apparaît presque comme une perversion, se révèle pourtant, dans la lumière du mystère de la Rédemption, comme la raison la plus haute.

Ainsi lié au Christ, le chrétien demeure inébranlé même dans la nuit obscure où Dieu lui paraît lointain et où il se croit abandonné ; et peut-être la Providence providence
providência
providencia
pronoia
divine lui impose-t-elle ce supplice afin qu’un de ses frères, effectivement prisonnier de l’erreur, soit délivré.

Disons-nous aussi : « Que ta volonté soit faite », même au cœur coeur
kardia
cœur
coração
coración
heart
hŗdaya
de la plus sombre nuit.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?