Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Friedrich von Schelling (1775-1854) > Matter : Schelling ou La philosophie de la nature et la philosophie de la (...)

A. Jacques Matter

Matter : Schelling ou La philosophie de la nature et la philosophie de la révélation

Internet Archive

samedi 15 novembre 2008

TABLE DES MATIÈRES.

Préface

Objet et plan de cet ouvrage

Chapitre Ier. Schelling à Tubingue

— II. Schelling à Leipzig

— III. Schelling à Iéna

— IV. Schelling à Wurtzbourg

— V. Schelling à Munich

— VI. Schelling à Erlangen

— VII. Schelling de retour à Munich

— VIII. Schelling à Berlin

— IX. Les ouvrages de Schelling

— X. Du style de Schelling

— XI. L’idéalisme, le scepticisme et le dogmatisme de Kant

— XII. L’idéalisme de Fichte

— XIII. La réforme de Schelling. — Le point de départ

— XIV. Le point d’arrivée. — L’idéalisme objectif

— XV. La philosophie de la nature

— XVI. La nécessité et la liberté

— XVII. Dieu et la nature

— XVIII. Les puissances de la nature

— XIX. La loi et la vie de la nature

— XX. La philosophie de l’esprit

— XXI. La philosophie de la révélation

— XXII. Dieu et la Trinité

— XXIII. La Trinité ou les trois puissances devenant trois personnes

— XXIV. Le mal et la chute

— XXV. La pneumatologie, ou les anges et les démons

— XXVI. La rédemption et la palingénésie.

— XXVII. Le Christianisme et la Mythologie

— XXVIII. L’Église

— XXIX. Appréciation de la doctrine de Schelling

— XXX. De la poésie, de la mythologie et du mysticisme de la doctrine de Schelling

— XXXI. De la métaphysique do Schelling. Est-elle un rationalisme stérile ?

— XXXII. La philosophie religieuse de Schelling est-elle le panthéisme ?

— XXXIII. Suite. Ce que c’est que le panthéisme

— XXXIV. Suite et fin. La philanthropie religieuse de Schelling est-elle panthéiste ?

— XXXV. L’anthropologie de Schelling aboutit-elle au fatalisme ?

— XXXVI. Suite. Ce que c’est que la liberté.

— XXXVII. Suite et tin. Ce que c’est que la liberté politique

— XXXVIII. La morale de Schelling est-elle le déterminisme ?

— XXXIX. De l’influence de Schelling sur l’Allemagne

— XL. De l’avenir de Schelling