Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Romano Guardini (1885-1968) > Romano Guardini : L’ange dans la Divine Comédie (I)

Dante. Visionnaire de l’Éternité

Romano Guardini : L’ange dans la Divine Comédie (I)

Trad. Jeanne Ancelet-Hustache

lundi 17 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Extrait de « Dante, visionnaire de l’éternité aion
aiôn
éon
éternité
eternidade
eternity
eternidad
 », par Romano Guardini. Trad. Jeanne Ancelet-Hustache. Seuil, 1962

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Celui qui, après une lecture approfondie, jette un regard en arrière sur la Divine divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
Comédie, voit se dessiner l’image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
d’un voyage prodigieux.

Il est bon, en général, pour posséder posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
plus profondément un poème, de jeter sur lui ce regard en arrière et de discerner la structure Struktur
structure
estrutura
struktural
structural
estrutural
fondamentale qui s’en dégage — comme si l’on avait cheminé à travers un pays de montagne, que l’on ait vu des prairies et des forêts, des gorges et des hauteurs, et que, d’un dernier sommet, on ait devant les yeux la structure fondamentale, le « signe semeion
signe
miracle
sinal
milagre
signal
miracle
 » comme dirait Hölderlin, de tout le caractère montagneux. Celui qui a vécu ainsi d’un bout à l’autre la Divine Comédie, qui a rencontré les individus et les groupes, qui a fait l’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
des ténèbres tenèbre
ténèbres
nuit
trevas
escuridão
darkness
noite
night
noche
et des tourments, mais aussi de la libération délivrance
libération
liberação
liberation
liberación
moksha
mokṣa
progressive et de l’infini Unendlichkeit
unendlich
Infinito
Infini
Infinite
Infinité
de lumière Licht
lumière
luz
light
phos
, voit, lorsqu’il se retourne, la ligne d’un voyage menant à travers tous les domaines de l’existence Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
, résumant tout ce qui a nom « monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
 » et « vie Leben
vie
vida
life
zoe
humaine ».

L’Iliade apparaît comme une grande mer agitée. C’est le long dragon
dragão
dragón
long
nāga
combat combat
agon
lutte
agôn
pour une ville qui constitue non seulement son fils
filho
hijo
son
contenu, mais aussi son « signe ». Le mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
de ses vagues est si puissant que le lecteur ne pense absolument pas qu’à dire vrai, on ne lui conte là qu’un simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
épisode des combats pour Troie, c’est-à-dire « la colère colère
orge
rancoeur
hostilité
animosité
inimitié
méchanceté
d’Achille » ; involontairement, il voit dans le poème toute la guerre guerre
guerra
war
, le destin Schicksal 
Geschick
Ge-schick
schicksalhaft
destin
co-destin
fado
destiny
destino
fate
destinal
des héros et la Grèce entière qui les enveloppe de sa lumière. La structure de l’Enéide est un départ et une fondation Grund
Fundament 
fondement
fundamento
Fundamente
fondations
fondation
ādhāra
root
déterminée par les puissances de la soumission au destin et de la pieuse obéissance. Tout est concis ; personnage et événement Ereignis
événement
acontecimento
acontecimento apropriador
acontecimiento
enowning
evento
event
ont des contours strictement limités et l’immense historicité de l’empire romain en ressort. Le Roi Lear se dresse comme un bloc de destin.

Pour le regard exercé, tout est contenu déjà dans les premières scènes, et la suite n’est que le déroulement qui s’accomplit de façon inéluctable. Si l’on jette un regard sur la Divine Comédie depuis le lointain du souvenir, on voit un homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
, Dante, qui, pour son salut salut
salvação
salvación
salvation
σωτηρία
σωτηρ
soteria
soter
et tendant toutes ses forces, descend en enfer enfer
inferno
hell
Hades
, gravit la montagne de la purification purification
purificação
purificación
katharsis
et est élevé à travers tous les cieux ciel
cieux
céu
céus
heaven
heavens
cielo
cielos
ouranos
Khien
Thien
. On le voit vivre pleinement faute Schuld
dette
faute
dívida
deuda
guilt
debt
culpabilité
, souffrance douleur
dor
dolor
pain
lype
souffrance
sofrimento
sofrimiento
suffering
, grandeur grandeur
grandeza
greatness
, grâce et gloire Alléluia
Alleluia
Hallelujah
haleluya
ἀλληλούϊα
αλληλούια
Aleluia
louvor
louange
praise
glória
gloire
glory
, jusqu’à ce que sa route se termine soudain et brusquement dans un accomplissement suprême.

Mais procédons avec plus de précautions encore ; les belles choses ne révèlent toute leur beauté beleza
belo
beauté
beau
beauty
belleza
que si on les regarde attentivement. L’Odyssée aussi est cheminement, voyage ; elle est déterminée, il est vrai, par la fatalité, et remplie d’une lourde nostalgie, quoique tout le plaisir plaisir
prazer
pleasure
hedone
kama
kāma
kâma
amour du plaisir
philedonía
de l’aventure Geschehen
aventure
provenir
desenlace
acontecer
occurrence
geschehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
avénement
la traverse. Car ce destin est précisément celui d’Ulysse, l’ancêtre de tous ceux qui cherchent le large. Le regret du pays natal n’est qu’un trait dans l’aspiration de sa nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
, l’autre étant le désir désir
epithymia
epithymía
épithymétikon
épithymia
concupiscence
convoitise
de partir vers les lointains du monde... Le voyage de Dante, au contraire, n’est en aucune manière une aventure Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
, il est très profondément sérieux. Il s’agit là de la destinée éternelle de la personne Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
 ; il est soumis à la faveur et à l’acquiescement, mais aussi à la justice dike
dikaiosyne
justice
justiça
justicia
imparcialidade
justo
imparcial
compliance
Δίκη
divine et à une exigence indiscutable. Ainsi, tout dans la Divine Comédie est ramassé et rigoureux ; nulle part une paisible errance ou une découverte agitée. Sans cesse il faut avancer : « Poursuis, le temps Zeit
le temps
o tempo
the time
el tiempo
chronos
kala
est court ! » On a remarqué avec raison que l’œuvre laisse l’impression d’une tension qui, malgré l’ampleur croissante, augmente continuellement, de sorte que la conclusion inouïe, qui n’a pas son égale dans toute la poésie, donne en même temps la sensation que les forces sont à bout. Après les derniers vers du trente-troisième chant du Paradis Paradis
Paraíso
Paradiso
Paradise
, tout est réellement épuisé, le sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
et les forces — mais aussi tout est accompli. C’est cette fin qui appelle et détermine le déroulement entier de la Divine Comédie.


Voir en ligne : Sophia Perennis


VOIR AVANT : Introduction

VOIR APRÈS : CHAPITRE II