Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Maître Eckhart (1260-1327) > Eckhart : Le néant

Œuvres de Maître Eckhart

Eckhart : Le néant

Sermons I, IV, V, XI

mardi 18 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Lors donc que ce temple se trouve vide vide
vazio
void
vacuité
emptyness
empty
śūnyatā
shunyata
shûnya
shunya
śūnya
VOIR néant
de tous obstacles que sont attachement avarice
philargyria
avareza
avarícia
apego
attachment
attachement
au moi propre et ignorance ignorance
ignorância
ignorancia
ajñāna
ajnana
tamas
, alors il reluit de façon si belle et brille de façon si limpide et claire, par-delà tout ce que Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
a créé et à travers tout ce que Dieu a créé, que personne Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
ne peut l’égaler en éclat, si ce n’est le Dieu incréé seul. Et en juste vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
, à ce temple personne non plus n’est égal, si ce n’est le Dieu incréé seul. Tout ce qui est au-dessous des anges anjo
anjos
ange
anges
angel
angeles
arcanjo
arcanjos
archange
archanges
deva
devas
, cela ne s’égale en rien de rien à ce temple. Les anges les plus élevés eux-mêmes égalent quelque peu ce temple de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
noble, mais pas pleinement. Qu’ils soient égaux à l’âme en quelque mesure, c’est en connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
et en amour amour
eros
éros
amor
love
. Cependant un but leur est fixé ; ils ne peuvent l’outrepasser. L’âme le peut certes assurément. Une âme se trouverait-elle égale à l’ange le plus élevé, ( l’âme ) de l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
qui vivrait encore dans le temps Zeit
le temps
o tempo
the time
el tiempo
chronos
kala
, l’homme pourrait néanmoins, dans sa libre capacité, parvenir incomparablement plus haut au-dessus de l’ange, à nouveau, à tout maintenant, sans nombre Zahl
nombre
número
number
nombres
números
numbers
, c’est-à-dire sans mode et au-dessus du mode des anges et de tout intellect noûs
Vermeinen
notar
intellect
intelecto
νούς
buddhi
buddhih
VIDE intelligence
créé. Et Dieu est seul libre et incréé, et c’est pourquoi lui seul lui est égal ( = est égal à l’âme ) quant à la liberté Freiheit
liberté
liberdade
freedom
liberdad
eleutheria
svātantrya
Atiguna
, et non quant au caractère-incréé, car elle est créée. Lorsque l’âme parvient à la lumière Licht
lumière
luz
light
phos
prakāśa
prakasha
sans mélange, elle se précipite dans son néant Nichts
néant
nada
nothing
VOIRE vide
de néant, si loin de quelque chose créé, dans ce néant de néant, qu’elle n’est aucunement en mesure de revenir, de par sa force, dans son quelque chose créé. Et Dieu, par son caractère-incréé, soutient son néant de néant et maintient l’âme dans son quelque chose de quelque chose. L’âme a couru le risque d’en venir au néant et ne peut non plus par elle-même atteindre à elle-même, si loin de soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
elle est allée, et ( cela ) avant que Dieu ne l’ait soutenue. Il faut de nécessité Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
qu’il en soit ainsi. Car, ainsi que j’ai dit plus haut : Jésus était entré dans le temple et avait jeté dehors ceux qui là achetaient et vendaient, et se mit à dire aux autres : « Enlevez-moi ça ! », et ils l’enlevèrent. Voyez, il n’y avait là plus personne que Jésus seul, et ( il ) se mit à parler dans le temple. Voyez, tenez-le pour vrai : quelqu’un d’autre que Jésus seul veut-il discourir dans le temple, c’est-à-dire dans l’âme, alors Jésus se tait, comme s’il n’était pas chez lui, et il n’est certes pas chez lui dans l’âme quand elle a des hôtes étrangers avec lesquels elle s’entretient. Mais Jésus doit-il discourir dans l’âme, alors il faut qu’elle soit seule et il faut qu’elle-même se taise, si elle doit entendre verstehen
entendre
comprendre
entender
compreender
comprender
understand
Jésus discourir. Ah, il entre alors et commence à parler. Que dit le Seigneur Shiva
Śiva
le Seigneur
Jésus ? Il dit ce qu’il est. Qu’est-il donc ? Il est une Parole Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
vāk
vāc
du Père. Dans cette même Parole le Père se dit soi-même et toute la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
divine divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
et toute ce que Dieu est, tel aussi qu’il la connaît ( = la Parole ), et il la connaît telle qu’elle est. Et parce qu’il est parfait dans sa connaissance et dans sa puissance acte
puissance
energeia
dynamis
, de là il est également parfait dans son dire. En disant la Parole, il se dit et ( dit ) toutes choses dans une autre Personne, et lui donne la même nature qu’il a lui-même, et dit dans la même Parole tous les esprits doués d’intellect, égaux à cette même Parole selon l’image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
, en tant qu’elle demeure à l’intérieur innen
intérieur
interior
inner
außen
aussen
extérieur
exterior
outer
Innenseins
être intérieur
ser interior
interiority
antaratva
, ( mais ) selon qu’elle luit au dehors, en tant que tout un chacun est près de lui-même, non égaux en toute manière à cette même Parole, plutôt : ils ont reçu la capacité de recevoir égalité par grâce de cette même Parole ; et cette même Parole, telle qu’elle est en elle-même, le Père l’a dite toute, la Parole et toute ce qui est dans cette Parole. Sermon 1


Sache que si tu cherches quelque chose de ce qui est tien, tu ne trouveras jamais Dieu, car tu ne cherches pas Dieu de façon limpide. Tu cherches quelque chose en même temps que Dieu, et fait justement comme si tu faisais de Dieu une chandelle avec laquelle on cherche quelque chose ; et lorsque l’on trouve les choses que l’on cherche, alors on jette de côté les chandelles. Ainsi fais-tu : quoi que tu cherches en même temps que Dieu, c’est néant, quoi que ce soit par ailleurs, que ce soit profit ou récompense ou intériorité ou quoi que ce soit ; tu cherches néant, c’est pourquoi aussi tu trouves néant. Que tu trouves néant cela n’a pas d’autre cause causa
cause
aitia
aitía
aition
que le fait que tu recherches néant. Toutes créatures sont un limpide néant. Je ne dis pas qu’elles sont petites ou sont quelque chose : elles sont un limpide néant. Ce qui n’a pas d’être, cela est néant. Toutes les créatures n’ont pas d’être, car leur être tient à la présence Anwesenheit
présence
parousia
presença
presence
parusía
de Dieu. Dieu se détournerait-il un instant de toutes les créatures, elles deviendraient néant. J’ai dit parfois, et c’est bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
vrai : Qui prendrait le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
entier en même temps que Dieu n’aurait pas davantage que s’il n’avait que Dieu. Toutes les créatures n’ont pas davantage sans Dieu que n’aurait une mouche sans Dieu, de façon exactement égale, ni moins ni plus. Sermon 4


« Il l’envoya dans le monde ». Mundus, en une certaine acception, veut dire « pur ». Notez-le ! Dieu n’a d’autre lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
propre qu’un cœur coeur
kardia
cœur
coração
coración
heart
hŗdaya
pur et une âme pure ; là Dieu engendre son Fils fils
filho
comme il l’engendre dans l’éternité aion
aiôn
éon
éternité
eternidade
eternity
eternidad
, ni plus ni moins. Qu’est-ce qu’un cœur pur ? Est pur ce qui est séparé et détaché de toutes créatures, car toutes les créatures souillent, parce qu’elles sont néant ; car le néant est un défaut vice
vices
vício
vícios
défaut
malice
malícia
kakíai
et souille l’âme. Toutes les créatures sont un pur néant ; ni anges ni créatures ne sont quelque chose. Elles ont tout en tout et souillent, car elles sont faites de néant. Si je mettais un charbon incandescent dans ma main, cela me ferait mal Übel
Böse
mal
evil
maligno
malefic
the bad
kakos
. Voilà qui est seulement à cause du néant, et serions-nous dépris du néant, nous ne serions pas impurs. Sermon 5 a


Par ailleurs, tu dois dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
être pur de cœur, car seul est pur le cœur qui a anéanti tout ce qui est créé. En troisième lieu, tu dois être nu de néant. Il est une question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
, qu’est-ce qui brûle en enfer enfer
inferno
hell
Hades
 ? Les maîtres disent communément : C’est la volonté voluntas
volonté
vontade
voluntad
volition
the will
icchā
propre qui le fait. Mais je dis pour de vrai que c’est le néant qui brûle en enfer. Prend maintenant une comparaison ! Que l’on prenne un charbon ardent et qu’on le pose sur ma main. Si je disais que c’est le charbon qui brûle ma main, je lui ferais grand tort. Mais dois-je dire à proprement parler ce qui me brûle : c’est le néant qui le fait, car le charbon a en lui quelque chose que ma main n’a pas. Voyez, c’est ce néant même qui me brûle. Mais ma main aurait-elle en elle tout ce que le charbon est et peut faire, elle aurait la nature du feu Feuer
fogo
feu
fire
pyr
Agni
têjas
tejas
entièrement. Qui prendrait alors tout le feu qui jamais ait brûlé et le secouerait sur ma main, cela ne pourrait me faire souffrir. De la même manière je dis donc : Lorsque Dieu et tous ceux qui se tiennent devant sa face ont intérieurement quelque chose selon la juste béatitude joie
alegria
alegría
happiness
satisfaction
satisfação
satisfacción
contentement
contentamento
contentamiento
euthymia
ananda
ānanda
béatitude
que n’ont pas ceux qui sont séparés de Dieu, ce néant à lui seul fait plus souffrir les âmes qui sont en enfer que volonté propre ou quelque feu. Je dis pour de vrai : Autant le néant t’affecte, autant es-tu imparfait. C’est pourquoi si vous voulez être parfaits, vous devez être nus de néant. Sermon 5 b


Là où finit la créature, là Dieu commence à être. Or Dieu ne désire rien de plus de toi que le fait que tu sortes de toi-même selon ton mode de créature, et que tu laisses Dieu être Dieu en toi. La plus minime image de créature qui jamais se forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
en toi est aussi grande que Dieu est grand. Pourquoi ? Parce qu’elle entrave en toi le tout Ganze
Ganzheit
Ganzsein
Ganzseinkönnen 
le tout
totalité
être-tout
pouvoir-être-tout
intégralité
entièreté
o todo
totalidade
ser-todo
ser-um-todo
nikhila
totality
de Dieu. C’est justement là où pénètre l’image qu’il faut que Dieu recule et toute sa déité. Mais là où l’image sort, là Dieu entre. Dieu désire tellement que tu sortes de toi-même dans ton mode de créature, comme si toute sa béatitude tenait à cela. Ah, mon cher, en quoi te porte porte
porta
puerta
gate
door
tort que tu permettes à Dieu que Dieu soit Dieu en toi ? Si tu sors pleinement de toi-même pour Dieu, alors Dieu sort pleinement de soi-même pour toi. Lorsque sortent ces deux, ce qui demeure est un Un simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
. C’est dans cet Un que le Père engendre son Fils dans la source la plus intérieure. Là fleurit l’Esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
Saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
, et là bondit en Dieu une volonté qui appartient à l’âme. Tout le temps que la volonté se tient intacte de toutes créatures et de tout le créé, cette volonté est libre. Christ Jésus-Christ
Jesus Cristo
Jesus Christ
Jesús Cristo
Jesus
Jesús
Cristo
Christ
Ungido
Ointed
dit : « Personne ne vient au ciel ciel
cieux
céu
céus
heaven
heavens
cielo
cielos
ouranos
Khien
Thien
que celui qui du ciel est venu ». Toutes choses sont créées de néant ; c’est pourquoi leur juste origine Anfang
origine
começo
início
comienzo
origem
arche
Anfängnis
começar
iniciar
est le néant, et pour autant que cette noble volonté s’incline vers les créatures, elle s’écoule avec les créatures vers leur néant. Sermon 5 b


« Qu’adviendra-t-il d’étonnant de cet enfant ? » J’ai dit récemment devant certaines personnes, qui peut-être sont aussi présentes ici, un petit mot, et j’ai donc affirmé : Rien n’est si caché qui ne doive se trouver découvert. Tout ce qui est néant doit être déposé et tellement caché qu’il ne doit même jamais se trouver pensé. Du néant nous ne devons rien savoir Wissen
saber
savoir
, et avec le néant nous ne devons rien avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
en commun. Toutes les créatures sont un pur néant. Ce qui n’est ni ici ni là, et là où est un oubli de toutes créatures, là est plénitude de tout être. J’ai dit alors : Rien en nous ne doit être caché que nous ne devions le découvrir pleinement à Dieu et le lui donner pleinement. Où que nous puissions nous trouver, que ce soit dans fortune ou dans infortune, dans amour ou dans souffrance douleur
dor
dolor
pain
lype
souffrance
sofrimento
sofrimiento
suffering
, à quoi que nous nous trouvions inclinés, de cela nous devons sortir. En vérité, si nous lui découvrons tout, alors il nous découvre en retour tout ce qu’il a, et ne nous cache en vérité absolument rien de ce qu’il peut offrir, sagesse sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
ni vérité ni intimité ni déité ni rien de rien. Cela est en vérité aussi vrai que Dieu vit, à condition que nous ne lui découvrons pas ( ce qui est à nous ), rien d’étonnant à ce qu’alors il ne nous découvre ( ce qui est à lui ) ; car il faut que cela soit exactement égal, nous envers lui comme lui envers nous. Sermon 11


Voir en ligne : MESTRE ECKHART

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?