Philosophia Perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > Joseph de Maistre (1753-1821) > Joseph de Maistre : Le mal et le péché (IV)

Les soirées de Saint-Pétersbourg

Joseph de Maistre : Le mal et le péché (IV)

IXe entretien

lundi 24 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

LE COMTE

Les hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
n’ont jamais douté que l’innocence intégrité
integridade
integridad
integrity
innocence
inocência
innocentia
ne pût satisfaire pour le crime ; et ils ont cru de plus qu’il y avait dans le sang une force expiatrice ; de manière que la vie Leben
vie
vida
life
zoe
, qui est le sang, pouvait racheter rédemption
redemptio
redimere
racheter
redemptor
rédempteur
apolutrôsis
apolytrosis
une autre vie.

Examinez bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
cette croyance croyance
croire
crença
crer
belief
believe
, et vous verrez que si Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
lui-même ne l’avait mise dans l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
de l’homme, jamais elle n’aurait pu commencer. Les grands mots Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
vāk
vāc
de superstition, et de préjugé n’expliquent rien ; car jamais il n’a pu exister Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
d’erreur universelle et constante. Si une opinion doxa
opinion
opinião
opinión
Meinung
δόξα
fausse règne sur un peuple, vous ne la trouverez pas chez son voisin ; ou si quelquefois elle paraît s’étendre, je ne dis pas sur tout le globe, mais sur un grand nombre Zahl
nombre
número
number
nombres
números
numbers
de peuples, le temps Zeit
le temps
o tempo
the time
el tiempo
chronos
kala
l’efface en passant.

Mais la croyance dont je vous parle ne souffre aucune exception de temps ni de lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
. Nations antiques et modernes, nations civilisées ou barbares, époques de science Wissenschaft
science
sicences
ciência
ciências
ciencia
ciencias
episteme
επιστήμη
epistêmê
ou de simplicité simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
, vraies ou fausses religions, il n’y a pas une seule dissonance dans l’univers Univers
Universo
Universe
.

Enfin l’idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
du péché péché
pecado
sin
hamartia
ἁμαρτία
égaremente
equívoco
et celle du sacrifice sacrifice
sacrifício
sacrificio
vidhema
pour le péché, s’étaient si bien amalgamées dans l’esprit des hommes de l’antiquité, que la langue Sprache
língua
langue
lengua
linguagem
language
langage
lenguaje
sainte exprimait l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
et l’autre par le même mot. De là cet hébraïsme si connu, employé par saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
Paul, que le Sauveur a été fait péché pour nous.

À cette théorie des sacrifices, se rattache encore l’inexplicable usage de la circoncision pratiquée chez tant de nations de l’antiquité ; que les descendants d’Isaac et d’Ismaël perpétuent sous nos yeux avec une constance non moins inexplicable, et que les navigateurs de ces derniers siècles ont retrouvé dans l’archipel de la mer Pacifique (nommément à Tahiti), au Mexique, à la Dominique, et dans l’Amérique septentrionale, jusqu’au 30e degré de latitude.

Quelques nations ont pu varier dans la manière ; mais toujours on retrouve une opération douloureuse et sanglante faite sur les organes de la reproduction. C’est-à-dire : Anathème sur les générations humaines, et SALUT salut
salvação
salvación
salvation
σωτηρία
σωτηρ
soteria
soter
PAR LE SANG.

Le genre humain professait ces dogmes depuis sa chute chute
queda
decadência
caída
fall
, lorsque la grande victime, élevée pour attirer tout à elle, cria sur le Calvaire : TOUT EST CONSOMMÉ !

Alors le voile du temple s’étant déchiré, le grand secret du sanctuaire fut connu, autant qu’il pouvait l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
dans cet ordre de choses dont nous faisons partie. Nous comprîmes pourquoi l’homme avait toujours cru qu’une âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
pouvait être sauvée par une autre, et pourquoi il avait toujours cherché sa régénération dans le sang.

Sans le Christianisme, l’homme ne sait ce qu’il est, parce qu’il se trouve isolé Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
dans l’univers et qu’il ne peut se comparer à rien ; le premier service que lui rend la religion Religion
religion
religião
religión
est de lui montrer ce qu’il vaut, en lui montrant ce qu’il a coûté.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?