Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Gandillac : Nicolas de Cues - LA PHILOSOPHIE ET LA THEOLOGIE - La fonction (...)

Oeuvres choisies de Nicolas de Cues

Gandillac : Nicolas de Cues - LA PHILOSOPHIE ET LA THEOLOGIE - La fonction de l’esprit.

Maurice de Gandillac

samedi 6 décembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Oeuvres choisies de Nicolas de Cues, par Maurice de Gandillac. Aubier 1942.

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Nicolas de Cues se définit lui-même comme un éveilleur. Tel Socrate Socrate
Sokrates
Sócrates
Socrates
Socrate (en grec Σωκράτης Sōkrátēs), philosophe de la Grèce antique (Ve siècle av. J.-C.)
en face de l’esclave du Ménon, il ne prétend point se faire écouter Hören 
l’entendre
escutar
escuta
oír
hearing
Hinhören
écoute
écouter
, mais plutôt aider les autres à voir ce que tout esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
sain découvrirait de lui-même. C’est dans les dialogues de l’Idiota qu’on verra ce thème en meilleure lumière Licht
lumière
luz
light
phos
prakāśa
prakasha
. « La Sagesse sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
crie sur les places publiques, et ce qu’elle crie, c’est qu’elle habite sur les sommets » [1]. Pour recevoir ce message qui est offert aux simples simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
, plus encore qu’aux doctes, il suffit de réfléchir à la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
même de l’esprit connaissant. Le point le point
ponto
punto
center
centro
de départ se tire d’exemples familiers, comme celui des marchands qui, sur le Forum romain,’ pèsent des marchandises. Par une série de questions, le Philosophe et l’Orateur, tout empêtrés dans leurs références mal Übel
Böse
mal
evil
maligno
malefic
the bad
kakos
digérées, purifieront peu à peu leur entendement et la lumière de l’évidence evidência
évidence
evidence
evidente
evidencia
evident
les illuminera. Mais il faut d’abord qu’ils passent par une phase admirative, qu’ils se rendent compte des impuissances du concept begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
, des paradoxes de l’infini Unendlichkeit
unendlich
Infinito
Infini
Infinite
Infinité
. Alors seulement le terrain sera préparé pour que les semences germent et fructifient. Il arrive ailleurs que le point de départ soit plus scolaire. Dans le Jeu jeu
jogo
juego
play
lila
lîlâ
game
de la boule c’est le cardinal de Cues lui-même qui s’adresse à de jeunes amis, non plus un simple artisan romain qui fait la leçon aux docteurs en robe. Dans les deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
cas pourtant il s’agit moins d’enseigner du dehors la vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
que d’aider l’esprit à la redécouvrir en soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
. Et pour que cette découverte même ait un aspect forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
« expérimental », l’auteur multiplie de façon lassante aux yeux du lecteur moderne les images, les énigmes, les miroirs. Aux moines de Tegernsee il prendra soin de faire tenir une reproduction de la tapisserie de Roger de la Pasture qui représente un visage qui regarde simultanément de tous côtés [2]. En accrochant ce tableau dans leur parloir, en évoluant devant lui, ils saisiront mieux l’ubiquité du regard divin divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
et le sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
de l’effort humain dans l’ascension ascensão
ascension
anabasis
contemplative.

Mais par là même on voit en quoi cette méthode diffère du cartésianisme. Il s’agit bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
de renoncer aux préventions et aux précipitations, de faire appel d’abord à ce bon sens qui est inné chez tout homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
« doué d’un entendement ». Mais il serait vain, pense le cardinal, de fermer simplement les yeux et les oreilles, de se confier uniquement à un jeu complet d’évidences axiomatiques. Comme Platon Platon
Plato
Platão
Platón
Platon (en grec ancien Πλάτων) (427-348 aC)
plutôt, dont il a lu la République plus attentivement peut-être que les autres dialogues, le Cusain est convaincu que la pure lumière est directement inaccessible, que le prisonnier libéré de ses chaînes doit s’élever progressivement par un chemin Weg
chemin
caminho
way
camino
fort escarpé, saisir d’abord les ombres et les reflets et la lumière sensible du soleil avant l’aveuglante illumination illumination
enlightenment
iluminação
iluminación
Brahma-vidyā
du Bien anhypothétique. Parmi ces voies d’approche, il en est pourtant dont on ne peut nier le privilège, ce sont les mathématiques. Elles seules, en effet, nous révèlent pleinement le double caractère de la Sagesse. Si elle crie sur les places publiques, c’est que tout homme peut saisir à l’œuvre, sur des exemples aussi dégagés que possible de toute matérialité matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
, la pure fécondité du point et de l’unité Einheit
unité
unidade
unidad
unity
. Mais l’infini actuel, qui donne leur sens profond à toute définition arithmétique, à toute démonstration Beweis
démonstration
prova
proof
géométrique, reste pourtant inaccessible. Il n’est pour nous qu’une Limite Endlichkeit
finitude
finitude
finitud
finite
limit
limite
limitação
limitación
limitation
. Ainsi comprenons-nous ce que signifient ces Sommets où habite la Sagesse [3]. Ainsi saurons-nous qu’au moment même où l’absolu Absolu
Absoluto
Absolute
Absoluteness
Bhairava
Paramaśiva
est posé comme absolument indubitable dans l’acte acte
puissance
energeia
dynamis
propre de la pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
, il échappe pourtant lui-même à toute définition, à toute mesure précise, à toute intelligibilité qui serait repos repos
repouso
stillness
quietud
quietness
passividade
doçura
quietude
quiescence
recueillement
recolhimento
apaisement
hesychia
śānta
Śamah
ou contemplation contemplation
theoria
theoría
contemplação
contemplación
.

La réflexion de la mens sur ses opérations les plus naturelles, qui sont toujours des mensurations, conduit moins par conséquent à un système d’idées claires et distinctes qu’à la reconnaissance Identität
identité
identidade
identity
identidad
pratyabhijnā
pratyabhijñā
reconnaissance
reconhecimento
d’un paradoxe et à la certitude Gewißheit
Gewissheit
certitude
certeza
certainty
certus
d’une méthode positive d’approximation. La précision parfaite dépassera l’effort humain, elle lui sera offerte au terme de son labeur travail
travaux
tâche
labeur
trabalho
labor
trabajo
tarefa
task
par le don du Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
incarné, par une « foi
foi
faith
pistis
 » ou une « vision » qui seront les limites mêmes de l’intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
dialectique dialectique
dialegesthai
dialegein
dialética
dialéctica
dialectic
. Mais l’homme pourtant, selon la tradition diadosis
tradition
tradição
tradición
hermétique, mérite bien le nom de second Dieu, car dans le chaos des phénomènes, il est seul capable d’ordonner toutes choses en les liant les unes aux autres par un système indéfini de relations mutuelles. Expliquer, ce ne sera plus lier un événement Ereignis
événement
acontecimento
acontecimento apropriador
acontecimiento
enowning
evento
event
à un type éternel d’existence Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
, ce ne sera plus cataloguer des formes et des essences, découvrir abstractivement des quiddités, mais bien établir des lois d’évolution evolução
évolution
evolution
evolución
, enserrer le mouvant dans un réseau de plus en plus serré de formules mathématiques. C’est ainsi que le jugement crée en quelque façon la valeur Wert
valeur
valor
value
Werte
valeurs
valores
values
valioso
valuable
tesouro
treasure
trésor
même des choses, comme le banquier qui émet des monnaies et détermine leur titre [4]. La vraie richesse richesse
abondance
riqueza
abundância
wealth
prospérité
Artha
moyens
means
meios
spirituelle est moins la possession des biens que la faculté d’en discerner le prix. Or c’est là une tâche impossible, tant que chaque partie du tout n’est point confrontée à toutes les autres. Du moins, à mesure qu’augmente le nombre Zahl
nombre
número
number
nombres
números
numbers
des comparaisons, l’approximation croît-elle de façon progressive.

C’est ce que le Cusain appelle la conjecture. Il ne s’agit aucunement d’une supposition arbitraire, mais de la certitude que cet Univers Univers
Universo
Universe
, sans lequel aucun être ni aucun événement ne prennent leur vraie figure, est bien cette « sphère infinie dont le centre centre
centro
center
est partout et la circonférence cercle
círculo
circle
circonférence
circunferência
nulle part ». Plus de hiérarchie, par conséquent, de régions astrales bien ordonnées autour d’un point fixe et immobile. Où que vous situiez l’observateur, il se croira également immobile et central. Et l’univers autour de lui apparaîtra comme un vaste globe dont les deux pôles prendront autant de positions que vous supposerez de points de repère fondamentaux [5]. Aussi bien le Cusain n’emploiera jamais le superlatif pour désigner l’objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
d’aucun acte de l’intelligence. Le signe semeion
signe
miracle
sinal
milagre
signal
miracle
de la vérité, ce n’est point pour lui une perfection perfection
perfeição
perfección
entelecheia
« donnée » au sommet d’une échelle d’imperfections décroissantes, mais bien la présence Anwesenheit
présence
parousia
presença
presence
parusía
subtile dans le fini lui-même, à travers les conjectures toujours plus vraies et les images moins inadéquates, d’un feu Feuer
fogo
feu
fire
pyr
Agni
têjas
tejas
invisible qui se nourrit des foyers nouveaux que sans cesse il allume, qui propage sans relâche de nouveaux incendies conquérants. C’est là, on le devine aisément, le vrai secret de l’Irénisme cusain. Les philosophes en tous temps n’ont jamais rien dit qu’à leur manière la même vérité plus ou moins « enveloppée ». Le Cusain lui-même, de livres en livres, éclaire peu à peu une progression indéfinie que d’autres après lui prolongeront sans fin.

Si, dans les Chasses de la raison dianoia
la raison
raison discursive
reason
razão
razón
, le sensible joue son rôle, c’est que le Cosmos Kosmologie
cosmologie
cosmologia
cosmología
cosmology
cosmo
cosmos
kosmos
précisément ne se divise plus en zones nobles, suffisantes à elles-mêmes, et en zones viles qui en seraient de lointaines imitations. L’inaccessible Infini est présent au cœur coeur
kardia
cœur
coração
coración
heart
hŗdaya
de la plus vulgaire réalité Bestand
Grundbestand
Realität 
réalité
realité fondamentale
réalité subsistante
real
réel
realidad
realidade
reality
. Et l’homme qui inclut en lui matière et esprit est situé « à l’horizon du temps et de l’éternité aion
aiôn
éon
éternité
eternidade
eternity
eternidad
 » de telle façon que son rôle est d’abord de comprendre verstehen
entendre
comprendre
entender
compreender
comprender
understand
les images de la caverne ; et qu’il est nécessaire pour cela de multiplier les patientes observations. C’est dans la seule mesure, en effet, où les phénomènes sont mesurables qu’on peut parler de connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
. En Dieu même on ne conçoit l’archétype des qualités sensibles que comme une sorte de définition géométrique qui engendre son objet à la façon d’une figure. Ici-bas nous devons nous contenter de quantifier les apparences autant que nous le pouvons. C’est la pesée qui servira le mieux à cet usage. Le quatrième dialogue de l’Idiota donne de multiples exemples de la méthode appliquée au diagnostic des maladies, à la prévision du temps, à la classification des minéraux, etc.. Malgré d’indéniables survivances de la vieille physique qualitative, on y trouvera plus d’une précieuse anticipation, et l’idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
par exemple d’une expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
qui fait penser à Lavoisier parce qu’elle suppose que l’air l’air
aer
the air
vâyu
vayu
lui-même est pesant et qu’en additionnant la masse de la fumée et des cendres on doit retrouver la masse primitive du corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
brûlé.

Cette pesée qui aboutit à l’établissement de véritables « fonctions » est l’œuvre propre de la raison. On peut dire qu’elle est synthèse des contraires, car elle découvre, dans son « discours Rede 
discours
discussão
discussion
discourse
discurso
discussão
 » numérique les états successifs d’un corps et qu’elle unit les couleurs, les vitesses, les densités, les chaleurs, etc., dans une loi unique de progressions entre deux « limites » proprement infinies. Mais cet usage même de la raison dianoétique suppose l’intuition intuition
intuitio
intuitus
intuição
intuición
noétique de l’Infini. C’est alors qu’apparaîtra l’entendement, qui, lui, fera la synthèse des contradictoires. Sa méthode constante sera le passage à l’infini actuel, c’est-à-dire cette hypothèse rationnellement impensable d’un triangle dont les trois trinité
trois
triade
ternaire
trindade
três
tríade
ternário
trinity
three
triad
Trimûrti
Trimurti
côtés seraient réellement infinis ; d’un mobile dont la vitesse ne pourrait plus être- accrue ; d’une chaleur telle qu’on n’en pourrait concevoir une plus grande. Remarquons bien pourtant qu’il ne s’agit pas du premier moteur aristotélicien ni de la perfection infinie des Augustiniens, mais bien d’une construction intellectuelle, elle-même provisoire et destinée à manifester certaines qualités de l’infini sans lesquelles le travail même de la raison perdrait tout fondement Grund
Fundament 
fondement
fundamento
Fundamente
fondations
fondation
ādhāra
root
. Ni ce mobile maximum, ni ce triangle maximum, ni ce feu maximum n’existent ailleurs que dans la pensée dialectique de l’homme [6], comme phases d’un procès que le Cusain appelle transsomptif. Ce qu’il s’agit de démontrer, c’est que le maximum ainsi posé coïncide avec le minimum, que la vitesse infinie est égale au néant Nichts
néant
nada
nothing
VOIRE vide
de vitesse comme le triangle infini n’est plus qu’une ligne droite droite
direita
right
et l’infinie chaleur un froid infiniment cuisant. Vérité « intellectuelle » dont le Cusain multipliera les.images sensibles, non seulement en montrant l’unité idéale des figures à la fois dans le point d’où elles sortent toutes et dans la figure infigurable où, atteignant le maximum de leur progression, elles cessent d’être elles-mêmes, mais en recourant à des jeux d’enfants, comme ces totons qui semblent d’autant plus immobiles qu’ils sont lancés plus vite et dont on dit qu’ils dorment lors même que leur activité Yin
Yang
passivité
activité
passif
actif
est la plus vive.

La Docte ignorance ignorance
ignorância
ignorancia
ajñāna
ajnana
tamas
, qui débute par l’affirmation parfois si mal interprétée de l’ambivalence de l’infini, semble faire parfois de cette découverte par l’entendement de la coïncidence des limites, de l’exclusion par conséquent du principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
d’identité, le cœur même de la théologie teologia
théologie
teología
theology
θεολογία
. Mais dès les Conjectures, quelques mois plus tard, l’auteur regrette d’avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
parlé trop intellectuellement de Dieu. L’Absolu n’est aucunement la synthèse mentale de l’infiniment grand et de l’infiniment petit. Car ces limites elles-mêmes n’ont de sens qu’au niveau du nombre et de la pluralité. Leur véritable rôle est de rendre l’esprit conscient Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
d’un procès dialectique qu’il applique naturellement à l’univers des sens comme à ses propres constructions géométriques, mais qui est le signe en lui d’une présence spirituelle qui dépasse toute opération humaine. C’est cette présence qui seule conduira, par transsomption, de la synthèse intellectuelle, à la Synthèse infinie et éternelle.

Ce qui complique un peu l’interprétation, c’est qu’au niveau de l’entendement la dialectique ternaire ne s’exprime pas dans une terminologie bien adaptée. Pour le lecteur superficiel, il paraît souvent que la Rectitude par exemple, limite de la curvitude, est une réalité supérieure où viennent se perdre à l’infini toutes les figures courbes, et que le Repos, de même, est surordonné qualitativement au mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
. En ce cas il serait difficile, lorsqu’on veut appliquer par transsomption le procès intellectuel à l’Acte divin, de ne pas y voir une véritable coïncidence du fini et de l’Infini, de la créature Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
et du Créateur. Ce serait confondre pourtant deux aspects tout à fait distincts de la théologie cusaine, — d’une part le couple complicatio-explicatio qui n’a de sens que sur le plan du multiple Vielfalt
Mannigfaltigkeit
multiplicité
multiplicidade
multiplicidad
multiple
múltiplo
multiplicity
dez mil
ten thousand
dix mille
et qui signifie l’unité profonde de deux modalités existentielles, l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
« enveloppé » et l’être « développé », — la vie Leben
vie
vida
life
zoe
intérieure de la Déité, d’autre part, que nous n’atteignons au sommet de la conjecture « supra-intellectuelle » que par l’analyse de la coincidentia. Or celle-ci n’a de sens que par la position d’un troisième terme, la copulatio. Aussi bien trouve-t-on assez aisément des textes qui, sur ce point, ne laissent aucun doute. Le « droit » ne jouit au vrai d’aucun statut ontologique privilégié, il n’est pas l’image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
authentique de l’absolu en face des curvitudes relatives. Songeons, pour nous en convaincre, à l’image si fréquente de la circonférence, limite idéale du polygone dont on augmente les côtés [7]. Là même où le Cusain paraît accepter l’idée d’une hétérogénéité radicale entre le point de rectitude et le point de convexité (qui donne naissance à ce qu’il appelle après Bradwardine l’angle d’incidence, formé par un arc de cercle et sa tangeante), ce dernier, loin d’être imparfait par rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
au premier, semble plus riche et plus fécond. Il en est de même pour la puissance, qui signifie parfois potentialité possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
au sens purement logique lógica
logique
logic
Logik
tarka-vidyā
nyāya
nyaya
du terme, mais qui signifie souvent énergie actuelle et vertu arete
excellence
vertu
vertue
virtude
virtue
virtud
positive, en sorte que le feu, par exemple, par son « acte » même tend vers le développement de sa parfaite « puissance ». Le troisième terme n’est donc pas l’union déification
theosis
deificação
deificación
union
união
unión
de la thèse et de l’antithèse dans l’antithèse même, c’est-à-dire l’enveloppement du développé dans l’enveloppant, mais une synthèse qui, dépassant simultanément les termes opposés, les unit l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
à l’autre et en même temps les nie, une véritable Aufhebung, au double sens hégélien du terme.

Aussi bien cette Présence en nous de l’Infini actif qui seule nous conduira à la Déité n’est elle ni la simple immanence immanence
imanência
inmanencia
immanent
imanente
inmanente
immanent
de. l’un dans le multiple ni même la coïncidence dans l’un des multiples contraposés. Elle est la racine même de toute vie, au delà de l’antithèse entre l’enveloppant et l’enveloppé, entre le dépassant et le dépassé, entre le transcendant Transzendenz
transcendence
transcendência
transcendencia
trascendencia
transcendant
transcendente
et l’immanent. Il ne s’agit plus ni de méthode analogique (retrouver en Dieu le modèle des choses senties ou pensées) ni de méthode négative (séparer Dieu de tout ce qui n’est pas lui-même), ni même, comme on pouvait le croire croyance
croire
crença
crer
belief
believe
d’abord, de méthode copulative (Dieu est à la fois imparticipable et participé, unité et multiplicité). C’est de façon tout à fait provisoire et sur le plan du seul entendement qu’on le définira comme Bien, comme Un ou comme Etre (méthode analogique), comme Non-Autre (méthode négative) ou comme Acte-Pouvoir (méthode copulative). La synthèse même, qui par rapport aux deux premiers termes semble jouir d’une sorte de transcendance n’est pas davantage la figure de l’En soi que la droite ou que la courbe, que le mouvement ou le repos, que l’acte ou la puissance. Dieu ne sera atteint que par la position même d’une Unitrinité qui est moins le passage dialectique de termes en termes que le double mouvement de la division discordance
discordância
desagreement
discordancia
inharmonie
desarmonia
divisão
separação
division
séparation
división
separación
esprit-divisé
split-mind
mente-dividida
eu-separado
conflit
conflito
conflict
neikos
impureté
souillure
mala
et de la copulation, puis, par le dépassement même de toute représentation mentale, l’au-delà indivisible de cette éternelle activité.


[1Premier Traité de la sagesse.

[2Cf. ci-dessous la Vision de Dieu.

[3Il est clair que N. de Cues est très fort loin du sens original des Livres sapientiaux.

[4Voir ci-dessous le Jeu de la boule et le Sermon Marchez en esprit.

[5Cf. Docti igni., II, 11 et 121.

[6La possibilité d’un indéfini dépassement est la condition même de l’existence concrète dans l’Univers.

[7Certains interprètes ont même pensé que le Cusain reste fidèle sur le plan cosmologique à l’idée d’une perfection « naturelle » du mouvement circulaire. Nous croyons en vérité que les formules qu’on invoque (et qu’on trouvera par exemple dans la Docte ignorance) ne s’appliquent qu’aux orbites des astres. On verra dans le Jeu de la houle l’idée explicite d’un mouvement rectilinéaire qui serait « naturellement » infini chez un mobile qui ne serait soumis à aucun frottement et ne subirait du dehors aucune force contrariant son impetus.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?