Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Jan van Ruysbroeck (1293-1381) > Ruysbroeck : L’âme et le corps

Œuvres de Ruysbroeck

Ruysbroeck : L’âme et le corps

Trad. de l’Abbaye de Saint Paul de Wisques.

dimanche 7 décembre 2008, par Cardoso de Castro

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

 LE MIROIR miroir
espelho
espejo
glass
reflexo
reflexão
reflex
refléxion
DU SALUT salut
salvação
salvación
salvation
σωτηρία
σωτηρ
soteria
soter
ÉTERNEL.

La première catégorie par laquelle je commence comprend ceux qui par nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
ont de la tendresse de cœur coeur
kardia
cœur
coração
coración
heart
hŗdaya
. Dès qu’ils sont touchés de la grâce de Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
, pourvu toutefois qu’ils la suivent et lui obéissent, leur affection Affektion
affection
afecção
afección
et leur désir désir
epithymia
epithymía
épithymétikon
épithymia
concupiscence
convoitise
s’échauffent et s’émeuvent d’amour amour
eros
éros
amor
love
pour l’humanité Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
de Notre-Seigneur. Aussi méprisent-ils et abandonnent-ils facilement tout ce qui est du monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
, afin de pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
s’adonner à leur bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
-aimé de tout l’empressement et de toute l’ardeur de leurs désirs. Et comme ils ne peuvent approcher de Notre-Seigneur que dans le Sacrement sacrement
sacramento
sacrements
sacramentos
puja
pūjā
pûjâ
, ils ressentent une ardeur impatiente, causée par leur amour intime et le désir insatiable qu’ils ont de recevoir ce Sacrement, à tel point qu’ils pensent parfois perdre le sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
et mourir Tod
mort
morte
muerte
death
thanatos
mourir
morrer
die
morir
s’ils ne peuvent l’obtenir. Mais on trouve peu d’hommes de cette sorte. Ce sont, le plus souvent, des femmes ou des jeunes filles, ou des hommes en petit nombre Zahl
nombre
número
number
nombres
números
numbers
 ; car ces personnes ont une complexion plus délicate et elles ne sont pas encore élevées ni illuminées selon l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
. C’est pourquoi l’exercice de leur dévotion dévotion
devoção
devotion
devoción
adoration
adoração
adoración
bhakti
demeure sensible et affectif, entièrement occupé par la représentation de l’humanité de Notre-Seigneur ; et elles ne peuvent concevoir begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
ni comprendre verstehen
entendre
comprendre
entender
compreender
comprender
understand
comment on peut le recevoir dans l’esprit en dehors du Sacrement. De là vient qu’elles languissent intérieurement à cause causa
cause
aitia
aitía
aition
de l’affection et du désir qu’elles ressentent pour Notre-Seigneur. Nul n’est alors capable de les raisonner ni de les calmer, de leur donner aide ni repos repos
repouso
stillness
quietud
quietness
passividade
doçura
quietude
quiescence
recueillement
recolhimento
apaisement
hesychia
śānta
Śamah
avant qu’elles n’aient reçu le Sacrement. Mais dès qu’elles l’ont reçu elles sont pleinement satisfaites et elles s’adonnent en repos à leur bien-aimé, soutenues par le goût spirituel et la douceur acceptation
aceitação
acceptación
douceur
mansidão
souplesse
mou
flexibilité
surabondante qui les inondent dans l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
et le corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
. Et cela dure jusqu’à ce qu’une nouvelle grâce et un nouvel attrait s’emparent de leur être et de toutes les puissances de leur âme. Car dès lors elles sont saisies de nouveau par l’affection et le désir, avec grande impatience, comme si elles n’avaient rien reçu. Leur cœur s’ouvre tout grand et aspire à recevoir de nouveau le saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
Sacrement ; elles paraissent vraiment hors de sens. Elles ressemblent bien à cet officier royal qui priait Notre-Seigneur de descendre à Capharnaüm et de guérir son fils fils
filho
sur le point le point
ponto
punto
center
centro
de mourir. Et comme le Seigneur Shiva
Śiva
le Seigneur
lui répondait : « Si vous ne voyez pas de miracles ni de signes, vous ne croyez pas, l’officier reprit : « Seigneur, descendez avant que mon fils ne meure. » Car il ne croyait pas que Notre-Seigneur pût guérir son fils s’il ne venait dans sa maison et ne posait la main sur sa tête, ou ne faisait quelque autre signe semeion
signe
miracle
sinal
milagre
signal
miracle
pour le guérir. CHAPITRE X

Mais le même Fils de Dieu a une âme, créée du néant Nichts
néant
nada
nothing
VOIRE vide
, et aussi un corps formé du sang très pur de la Vierge vierge
virginité
parthenía
parthenos
Marie Maria
Marie
Mariam
Myriam
Mary
María
Vierge Marie
Virgem Maria
Virgin Mary
, âme et corps qui sont tellement siens et si bien unis, qu’il est tout à la fois le Fils de Dieu et le fils de Marie, Dieu et homme dans une seule personne Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
. Et de même que l’âme et le corps ne font qu’un seul homme, de même le Fils de Dieu et Jésus le Fils de Marie ne sont qu’un même Christ Jésus-Christ
Jesus Cristo
Jesus Christ
Jesús Cristo
Jesus
Jesús
Cristo
Christ
Ungido
Ointed
vivant, Dieu et Seigneur du ciel ciel
cieux
céu
céus
heaven
heavens
cielo
cielos
ouranos
Khien
Thien
et de la terre Terre
Terra
Earth
Tierra
Gea
Khouen
prithvî
 ; car son âme sainte est informée par la Sagesse sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
de Dieu. Elle n’est pas Dieu cependant, ni de la nature divine divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
, car Dieu ne devient pas créature. Mais les deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
natures demeurant distinctes sont unies en une seule personne divine : c’est Jésus-Christ notre cher Seigneur. CHAPITRE XIX

Nous la verrons, en effet, nous en serons tout revêtus, elle surpassera toutes nos œuvres et nos mérites ; et ainsi nous nous réjouirons et glorifierons dans le Seigneur et en nous-mêmes ; l’allégresse remplira le cour et les sens, l’âme et le corps, elle sera débordante, éternellement et sans fin. Ce sera la plus grande béatitude joie
alegria
alegría
happiness
satisfaction
satisfação
satisfacción
contentement
contentamento
contentamiento
euthymia
ananda
ānanda
béatitude
dont nous puissions jouir avec notre cher Seigneur Jésus-Christ dans son royaume éternel. CHAPITRE XX


Voir en ligne : JAN VAN RUYSBROECK