Philosophia Perennis

Accueil > Tradition islamique > Chabistari : Extraits de « La roseraie du mystère »

Anthologie Persane (XIe-XIXe siècles).

Chabistari : Extraits de « La roseraie du mystère »

Dir. Henri Massé. Payot, 1950.

vendredi 12 décembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Extrait de « Anthologie persane (XIe-XIXe siècles) », par Henri Massé. Payot, 1950

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Du christianisme.

Dans le christianisme, on a pour but suprême — je l’ai bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
vu — de se dépouiller de soi-même Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
, d’échapper aux liens de l’obédience aveugle. Le vestibule saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
de l’Unité Einheit
unité
unidade
unidad
unity
divine divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
, c’est l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
, ce couvent, abri de l’Éternel. Cette façon d’agir action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
est venue de Jésus, âme divine et procédant de l’Esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
saint. En toi également Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
a placé une âme sur laquelle est inscrit le signe semeion
signe
miracle
sinal
milagre
signal
miracle
de l’Esprit. Si tu peux t’évader de ta nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
humaine, tu entres dans la vie Leben
vie
vida
life
zoe
très sainte du divin. Quiconque devient pur comme un ange anjo
anjos
ange
anges
angel
angeles
arcanjo
arcanjos
archange
archanges
deva
devas
s’élève au quatrième ciel ciel
cieux
céu
céus
heaven
heavens
cielo
cielos
ouranos
Khien
Thien
avec l’esprit de Dieu.

L’enfant qui tête encor demeure emprisonné tout auprès de sa mère mère
mãe
mother
madre
, au fond de son berceau. Lorsqu’il devient adulte et apte à voyager, s’il est homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
vraiment, il s’attache à son père. Or donc les éléments dont tu es fabriqué sont par rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
à toi la mère par la chair chair
sarx
carne
carnal
carnalidade
carnalidad
carnality
charnel
, tandis que ton père est d’ordre spirituel. C’est pourquoi Jésus dit, à son ascension ascensão
ascension
anabasis
 : « Si je monte, c’est pour aller trouver mon père. » Toi aussi, va donc vers Celui dont tu es l’âme ; tes compagnons sont loin ; tourne-toi vers ton Père. Si tu veux devenir un oiseau de haut vol, abandonne aux vautours ce monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
— une charogne ; laisse aux êtres abjects ce bas monde trompeur, car ce n’est qu’aux chiens qu’on donne une charogne. (Vers 931 et suiv.)

La raison dianoia
la raison
raison discursive
reason
razão
razón
et l’au-delà.

L’aveugle-né ne te croit pas quant aux couleurs, même si durant tout un siècle tu décrivais et tu prouvais. Le blanc, le vert, le rouge et le jaune à ses yeux ne font tous à la fois qu’une même noirceur. Considère ce malheureux aveugle-né : pourrait-il voir, même soigné par l’oculiste ? Or la raison, pour voir l’état de l’au-delà, est comme cet aveugle en présence Anwesenheit
présence
parousia
presença
presence
parusía
du monde. Mais, outre la raison, l’homme est doué d’un sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
grâce auquel il pourra connaître connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
les mystères mystère
mysterion
mystères
mistério
mistérios
mystery
mysteries
. Dieu l’a glissé dans l’âme et dans le corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
de l’homme à la façon du feu Feuer
fogo
feu
fire
pyr
Agni
têjas
tejas
dans le fer et la pierre. Et par cette étincelle, alors qu’ils s’entrechoquent, ce monde et l’au-delà se montrent à là fois. Cette collision révèle le mystère ; lorsque tu as compris, va donc ! rends-toi parfait ! Tu es une copie mimesis
imitatio
copie
imitation
cópia
copy
imitación
à l’image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
de Dieu ; ce que tu veux savoir Wissen
saber
savoir
, cherche-le donc en toi. (Vers 427 et suiv.)

Les divers modes de l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
.

Une vapeur s’élève de la mer puis sur l’ordre de Dieu descend vers le désert. Du quatrième ciel, les rayons Rayonnement
rayonnement
irradiação
irradiación
irradiation
rayons
raios
rays
du soleil qui se sont répandus se mélangent à elle. Ensuite la chaleur remonte vers le ciel ; l’eau eau
água
water
hydro
sortie de la mer s’est attachée à elle ; à ces deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
éléments se joignent terre Terre
Terra
Earth
Tierra
Gea
Khouen
prithvî
et air (= quatre quatre
quaternité
quaternidade
cuatro
cuaternidad
four
quaternity
fourfoldness
éléments), et le végétal vert et charmant en résulte. Pour l’animal Tier
animal
zoon
Tierheit
animalidade
il se transforme en aliment et il est digéré quand l’homme l’a mangé. Alors il devient sperme et prend divers aspects ; et derechef un être humain se manifeste. Quand, telle une clarté, l’âme entre dans le corps, ce même corps devient subtil et lumineux — corps d’un petit enfant puis d’un adolescent et puis d’un homme mûr et enfin d’un vieillard ; grâce à cette âme, l’homme acquiert des connaissances, le jugement, l’entendement et la méthode. Alors son terme vient, fixé par Dieu très saint : ce qui de lui est pur s’en retourne vers Dieu, mais ce qui est poussière à la terre retourne. Chacune des parties qui forment l’univers Univers
Universo
Universe
ressemble au végétal par son évolution evolução
évolution
evolution
evolución
 : de l’océan de vie chacune est une goutte. Leur temps, ayant passé, retourne sur lui-même et leur fin aboutit au recommencement. (Vers 487 et suiv.)

Mœurs et qualités louables.

Les principes d’un bon naturel sont justice dike
dikaiosyne
justice
justiça
justicia
imparcialidade
justo
imparcial
compliance
Δίκη
, sagesse sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
en second lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
, continence, courage. Celui qui est orné de ces quatre vertus est un sage, très droit en propos et en actes. La sagesse avertit et son âme et son cœur coeur
kardia
cœur
coração
coración
heart
hŗdaya
 : ainsi, il ne devient ni fourbe ni stupide. La continence voile en son cœur le désir désir
epithymia
epithymía
épithymétikon
épithymia
concupiscence
convoitise
, bannit l’avidité de même que l’envie Wunsch
envie
querença
desejo
Wünschen
wishing
longing
ânsia
pleonexia
. Ce sage est intrépide, et pur de vil orgueil orgueil
hyperephanía
 ; son être est affranchi d’audace et de couardise lâcheté
faiblesse
pusillanimité
couardise
paresse
bassesse
indignité
pusilanimidade
covardia
indignidade
. L’équité est ce qui distingue sa personne Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
 ; nulle injustice ! aussi son caractère est bon. Les belles qualités sont au juste milieu également distant du trop et du trop peu. Alors qu’en ce milieu se trouve la vraie Voie, sur chacun des côtés c’est l’abîme infernal. Cette voie est tranchante et mince comme un sabre ; on ne peut y marcher ni s’y tenir longtemps. (Vers 597 et suiv.)


Voir en ligne : Littérature persane

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?