Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Plotin (205-270) > Arnou : Le désir de Dieu dans la philosophie de Plotin

René Arnou

Arnou : Le désir de Dieu dans la philosophie de Plotin

samedi 16 janvier 2010

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

TABLE DES MATIÈRES.

Introduction.

Intérêt d’une étude sur la philosophie Philosophie
philosophy
filosofia
filosofía
φιλοσοφία
philosophia
religieuse de Plotin — Métaphysique Metaphysik
métaphysique
metafísica
metaphysics
et mystique mysticisme
misticismo
mysticism
μυστικός
mystikos
místico
místicos
mystic
mystique
 ; influence que ces idées ont exercée — Plan du travail travail
travaux
tâche
labeur
trabalho
labor
trabajo
tarefa
task
— La théorie du désir désir
epithymia
epithymía
épithymétikon
épithymia
concupiscence
convoitise
est un centre centre
centro
center
de perspective dans le système — Le texte des Ennéades.

Chapitre Ier. L’AME DE PLOTIN.

Les traits saillants de sa personnalité, tels qu’ils se dégagent de son fils
filho
hijo
son
œuvre — Influences politiques ou philosophiques qu’il a subies — Une âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
platonicienne.

A. Sa tournure d’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
.

1. Allure dogmatique et intolérante de ses formules : dei — Plotin est non pas un visionnaire, malgré la légende, mais un métaphysicien — Très rares appels à l’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
.

2. Finesse psychologique et habile condescendance : peitho et ananke Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
.

3. A la recherche Untersuchen
rechercher
recherche
investigar
investigação
investigación
investigation
anvīksikī
anviksiki
de la certitude Gewißheit
Gewissheit
certitude
certeza
certainty
certus
absolue — Intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
et sensation — La pistis
foi
faith
pistis
, chez Platon, Aristote et Plotin — Une cause causa
cause
aitia
aitía
aition
ordinaire de nos erreurs est que nous nous représentons toutes choses sur le modèle de nos sensations — La « dialectique dialectique
dialegesthai
dialegein
dialética
dialéctica
dialectic
 » prend son point de départ dans le mon le intelligible intelligible
intelligibles
noeton
kosmos noetos
inteligível
inteligíveis
inteligible
inteligibles
.

4. Comment Plotin raisonne : les présupposés de son argumentation : quelques exemples — L’existence Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
nécessaire du monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
intelligible.

5. Forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
peu rigoureuse de ses déductions ; il « démontre » à la manière de Platon.

B. Ses sentiments Gefühle
sentiment
sentiments
sentimentos
feelings
sentimientos
emotion
emoção
emoción
emotions
emoções
emociones
intimes.

Trois trinité
trois
triade
ternaire
trindade
três
tríade
ternário
trinity
three
triad
Trimûrti
Trimurti
classes d’hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
— Une vie Leben
vie
vida
life
zoe
soulevée d’enthousiastes aspirations et orientée vers le divin divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
.

1. L’attitude de Plotin en face du monde sensible : il le défend contre les c gnostiques », et méprise ceux qui s’en contentent — Sa pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
sur ce point a-t-elle suivi une évolution evolução
évolution
evolution
evolución
 ? — Le détail ne l’intéresse guère : étude de ses comparaisons — Toujours il ramène le particulier à l’universel, le sensible éphémère et décevant aux réalités invisibles. Le progrès est dans le détachement desapego
desprendimento
détachement
apatheia
apathy
detachment
dispassion
kaivalya
vairāgya
renoncement
renúncia
— Critique de la conception begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
plotinienne du détachement .

2. Plotin et la vie sociale — Uoe âme c intérieure ». Plotin n’est pas homme d’action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
— Les conseils qu’il donne à ses amis — Indifférence stoïcienne et retraite aristocratique — Le plotinisme ne fut jamais populaire .

3. Plotin devant Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
— Témoignage de St. Augustin — Passion Leidenschaft
passion
paixão
pathos
passión
rāga
rajas
de la Beauté beleza
belo
beauté
beau
beauty
belleza
, de la Lumière Licht
lumière
luz
light
phos
, de la Pureté pureté
pureza
purity
clairté
clareza
clearness
, de l’Intelligence qui est en même temps l’Etre — « La vie sans Dieu . n’est qu’une ombre de vie » — Seul à seul avec Dieu monos pros monon — Comment il conçoit la prière euche
prier
oraison
prière
orar
oração
prece
pray
prayer
oración
— Une

Chapitre II Le Désir

1. Les mots Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
qui signifient le désir : ephesis, orexis, pothos, orme. Le désir et l’amour amour
eros
éros
amor
love
(eros) — epithymia et boulesis

2. L’analyse du désir.

L’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
qui désire est un être qui se fait. Nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
synthétique du désir — Le mythe mythe
mito
myth
mythos
mythologie
mitologia
mythology
mitología
de Platon et sa transposition par Plotin — Le désir est un être mixte, intermédiaire : poros et aporia ; eidos et hyle matière
matéria
matter
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
 ; logos logos
λόγος
lógos
en ou logon — Eclectisme du vocabulaire et de la doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
. La matière et le désir — La forme et le désir. Le désir ne s’explique pas par l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
ou l’autre de ces éléments séparé, mais par leur union déification
theosis
deificação
deificación
union
união
unión
— Juxtaposition ou synthèse ? — Les origines d’un conflit discordance
discordância
desagreement
discordancia
inharmonie
desarmonia
divisão
separação
division
séparation
división
separación
esprit-divisé
split-mind
mente-dividida
eu-separado
conflit
conflito
conflict
neikos
— Le problème du devenir chez Aristote et chez Plotin.

3. L’objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
du désir.

Chaque être cherche son bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
propre pour se compléter et pour s’achever

Le fondement Grund
Fundament 
fondement
fundamento
Fundamente
fondations
fondation
ādhāra
root
dernier du désir n’est pourtant pas un amour-propre exclusif, mais l’amour du Bien qui englobe dans son universalité tous les biens particuliers — Désir d’être — Désir de stabilité — Désir d’unité Einheit
unité
unidade
unidad
unity
.

Insuffisance des plaisirs sensibles, de la Beauté, du "nous" même — « Rien n’est désirable que par le Bien qui le colore » — L’âme tend en définitive vers « ce au dessus de quoi il n’y a plus rien » - Le désir de Dieu — arche Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
kai telos Ende
la fin
o final
o fim
el fin
finalité
finalidade
finalidad
the end
the goal
purpose
propósito
telos
télos
meta
— Conclusions sur la nature de l’âme et la nature de Dieu. Le plotinisme n’est pas un panthéisme panthéisme
panteísmo
pantheism
évolutionniste.

4. Tous les êtres désirent.

1. Preuve générale.

2. En particulier : a) la matière désire — Un texte qui fait difficulté (VI. 7. 28 — 11.459). b) Le nous désire— Quelques éléments d’une théorie de la connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
 : connaître, c’est agir, c’est tendre vers une fin, c’est encore désirer — L’amour de la vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
donne des yeux pour voir — A tous ses degrés, la connaissance exprime un appétit : sensation, raisonnement — Difficulté spéciale en ce qui concerne le nous— ephiemenos aei kai aei tygkanon — Le désir est intérieur innen
intérieur
interior
inner
außen
aussen
extérieur
exterior
outer
Innenseins
être intérieur
ser interior
interiority
antaratva
à l’intelligence et le ressort de son activité Yin
Yang
passivité
activité
passif
actif
— N’est-ce pas la ruine de l’intellectualisme ?

Chapitre III. Theos

Dieu et dieux Gotter
deuses
dieux
gods
dioses
— Divers courants d’idées à cette époque.

1. L’extension du mot Theos.

Une vieille formule : le tout Ganze
Ganzheit
Ganzsein
Ganzseinkönnen 
le tout
totalité
être-tout
pouvoir-être-tout
intégralité
entièreté
o todo
totalidade
ser-todo
ser-um-todo
nikhila
totality
est unité. L’univers Univers
Universo
Universe
stoïcien — Plotin considère toutes choses sub specie universitatis — Quelques remarques sur son vocabulaire — La hiérarchie dans le divin ; comparatifs — L’Ame, le "nous", l’Un, trois degrés.

2. La compréhension du mot Theos.

L’essence essence
ousía
ousia
essência
essentia
esencia
essence
du divin — Intelligible et divin — L’Un n’est pas à proprement parler Theos. Pourquoi ?

3. L’Un est Dieu.

L’Un est « l’Indéterminé apeiron
indéterminé
indeterminado
ilimitado
illimité
undetermined
unlimited
 » — Diverses interprétations — C’est l’expression de sa transcendance — Il est sans limite Endlichkeit
finitude
finitude
finitud
finite
limit
limite
limitação
limitación
limitation
, la simplicité simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
même, l’indépendance absolue — outos autos par auton autos — mone en eauton — Il est même, si on prend soin de purifier ces concepts, hypernoesis, energeia acte
puissance
energeia
dynamis
monon, dynamis panton — Pourquoi Plotin ne veut pas qu’il soit l’être.

Chapitre IV. Les problèmes que pose l’existence du désir.

Immanence immanence
imanência
inmanencia
immanent
imanente
inmanente
immanent
, transcendance.

I Le principe. — Le désir requiert une certaine immanence de ce qui est désiré en ce qui désire. Ressemblance ressemblance
homoiosis
semelhança
imitação
semblance
similitude
et immanence : ton omoion to homoion — Textes — La ressemblance, condition du désir comme de la connaissance.

Un concept stoïcien : la « sympathie »— Critique de ce concept chez Plotin : éléments disparates — Exemplarisme platonicien et dynamisme péripatéticien — Innéisme et transcendance.

II L’application. — Immanence de Dieu dans l’homme et dans le monde — La question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
du panthéisme de Plotin.

1. Plotin est-il, ou non, émanatiste, panthéiste ? Toutes les opinions ont eu des partisans.

2. quelques définitions : émanation emanação
émanation
emanación
emanation
, panthéisme, immanence

3. Immanence ou transcendance ?

a) Un point hors de conteste : la transcendance de Dieu par rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
aux autres êtres — Textes — Explications de quelques métaphores émanatistes156

b) Dieu n’est-il pas immanent au monde ? — Théorie de l’immanence, analyse de la notion du « dedans » chez Plotin.

en allon et hp allou — Tout ce qui a été fait, pour continuer à être, doit rester dans son principe : à parler strictement, Dieu n’est immanent à aucun être, mais tous les êtres lui sont immanents

Dieu n’est-il présent au monde « que par ses puissances » ? Discussion Rede 
discours
discussão
discussion
discourse
discurso
discussão
d’une opinion doxa
opinion
opinião
opinión
Meinung
δόξα
. — Pas de coupure entre Dieu et sa puissance. — Théorie plotinienne de la double energeia

Le concept d’immanence — Point de vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
statique et point de vue dynamique — Présence Anwesenheit
présence
parousia
presença
presence
parusía
locale et présence d’action chez Platon, chez Aristote, chez Plotin. La présence dans le monde des incorporels.

4. Immanence et transcendance. Dieu n’est en tout et partout qu’à la condition de rester en lui-même : oudamou et pantakou

5. Examen de quelques formules. — « Dieu est tout » — « Tous les êtres ne font qu’un » — l’Un est l’hypokeimenon hypokeimenon
υποκείμενον
ὑποκείμενον
universel — Germes de panthéisme — Il faut s’en tenir à ce que dit Plotin, sans lui imputer ce qu’il semble qu’il aurait dû dire

Chapitre V. La purification purification
purificação
purificación
katharsis

1. Un thèse traditionnelle en ascétisme. Pour s’élever à Dieu, il faut rentrer en soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
— Théorie du recueillement repos
repouso
stillness
quietud
quietness
passividade
doçura
quietude
quiescence
recueillement
recolhimento
— Discussion de textes : esprits doux et esprits rudes.

2. Rentrer en soi, c’est se purifier — la katharsis selon Plotin ; conception brutale, à tendance tendance
tendência
tendency
qualité
qualidade
calidad
quality
attribut
atributo
atribute
guna
gunas
dualiste : elle est le retranchement de « l’autre ».

3. Un problème — Comment se fait-il que l’âme, en rentrant en soi ou se purifiant, devienne "nous" ?

a) le premier état des âmes : l’Homme idéal — autant d’Idées que d’individus.

b) la chute chute
queda
decadência
caída
fall
— et la « différence » — La notion d’eterotes chez Plotin.

c) Conséquence : chacun de nous est plusieurs hommes : un homme sensible, un homme raisonnable, un homme intelligible — L’unité du composé humain — Nous ne sommes pourtant en acte que l’homme selon lequel nous agissons — La théorie de l’acte et de la puissance chez Plotin ; sous les mots d’Aristote, des idées différentes : toujours le même conflit — En quel sens l’âme « devient nous ».

4. Le résultat de la katharsis : une ressemblance qui rend capable de voir ou de toucher Dieu - Le nous katharos dans la tradition diadosis
tradition
tradição
tradición
philosophique : Platon, Philon, Celse, Clément d’Alexandrie Alexandrie
Alexandria
L’École d’Alexandrie désigne le mouvement platonicien qui a fleuri à Alexandrie entre le IVe et le VIIe siècles apr. J.-C., dont l’initiateur avait été Ammonius Saccas, le maître de Plotin. (d’après Y. Lafrance)
. Divergences d’idées entre Plotin et certains de ses disciples.

5. Cette pureté est- elle uniquement le fait d’un effort personnel ? — ou un don de Dieu ? — comparaison avec Philon — La grâce ?

Chapitre VI. Le terme du désir : l’union à Dieu.

Aux origines de la religion Religion
religion
religião
religión
et de la philosophie grecques, la divinité « fin des existences individuelles ».

I Etude du vocabulaire de Plotin — theoria contemplation
theoria
theoría
contemplação
contemplación
 : la contemplation selon Platon et Aristote ; synaphe, parousia, ekstasis.

II Les traits distinctifs de cette union.

1. C’est un état d’extrême simplification. Description de cet état — Plus de distinction de sujet et d’objet. Le criterium de la vraie contemplation — Vision et union : monon ourosa ton syneinai — Dans l’unité. Nature de cette unité — Est-ce la perte totale et la confusion dans l’Unité divine ? — Plotin fait des réserves : oion, osper, ei dei kai touto legein — katholon dynatai — Cette unité contient toujours une multiplicité Vielfalt
Mannigfaltigkeit
multiplicité
multiplicidade
multiplicidad
multiple
múltiplo
multiplicity
dez mil
ten thousand
dix mille
virtuelle — en ampho — C’est une union passagère qui peut toujours se rompre.

2. C’est un enrichissement — et non pas un état de pure négativité — En quel sens c’est un état d’inconscience — Critique de la thèse d’Arthur Drews — C’est le vrai bonheur félicité
felicidade
bonheur
felicidad
happiness
eudaimonia
.

III Genèse genèse
genesis
génesis
de cette doctrine.

1. Est-ce seulement un souvenir ? — Il y avait alors une tradition mystique — Philon et Plotin : Textes parallèles — La différence ; Plotin systématise.

2. Aboutissement de la métaphysique — Opinions adverses — Peut-on parler d’un accord Wachseinlassen
deixar-acordar
harmonia
harmonie
harmonía
harmony
accord
acordo
concordance
concordância
concórdia
agreement
du mysticisme et de la raison dianoia
la raison
raison discursive
reason
razão
razón
 ? — En fait, aucune condition de l’extase, aucun de ses caractères qui dans les Ennéades ne soit déduit logiquement.

3. L’expérience — Plotin « a vu » — Etait-ce exaltation maladive ? — Son état physiologique — Les textes où il invoque ou semble invoquer une expérience personnelle — qu’a-t-il vu ? Analogies avec les mystères mystère
mysterion
mystères
mistério
mistérios
mystery
mysteries
— La part de l’interprétation. — Que penser des expériences mystiques de Plotin ?

Résumé et conclusion.

Appendice A — Quelques remarques sur l’emploi de la mythologie dans les Ennéades.

Appendice B - Plotin et la philosophie de l’Inconscient.


Voir en ligne : HyperPlotin