Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Origène (185-254) > Crouzel : Les Stoïciens, vertueux, mais matérialistes.

Origène et la philosophie

Crouzel : Les Stoïciens, vertueux, mais matérialistes.

QU’Y A-T-IL DE COMMUN ENTRE ABIMÉLECH ET ISAAC ?

samedi 26 juillet 2014

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Le milieu de la Stoa est plus familier à Origène Origène
Orígenes
Origen
, mais son stoïcisme n’a pas été jusqu’ici bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
étudié. Les éléments qu’il emprunte au Portique sont communs à tout le Moyen Platonisme, il connaît directement plusieurs des grands stoïciens. La liste de Porphyre Porphyre
Porfírio
Porphyre (234-305 ?), philosophe néoplatonicien, disciple de Plotin, auteur de "Vie de Plotin".
en témoigne, et le ((Origenes Contra Celso|Contre Celse)) aussi. Origène cite la République (politeia) de Zenon de Kition et rapporte de lui une anecdote. Il connaît Chrysippe de Soles, loue sa modestie, sait quels ont été ses rapports avec Cléanthe ; il a lu chez lui des histoires de miracles, cite deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
fois son Traité des Passions, se réfère à son Introduction à la question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
du Bien et du Mal Übel
Böse
mal
evil
maligno
malefic
the bad
kakos
, connaît l’interprétation allégorique allégorie
allégorique
alegoria
alegórico
allegory
qu’il donne d’une peinture de Samos représentant Héra et Zeus. Parmi les stoïciens plus récents Origène parle avec sympathie d’Épictète, qui est lu par le petit peuple lui-même et le pousse à la vertu arete
excellence
vertu
vertue
virtude
virtue
virtud
, alors que les écrits de Platon Platon
Plato
Platão
Platón
Platon (en grec ancien Πλάτων) (427-348 aC)
n’atteignent que les gens instruits.

Les Stoïciens croient en la Providence providence
providência
providencia
pronoia
 :

« Ils considèrent justement que l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
et la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
raisonnable en général sont supérieurs aux êtres sans raison : ils disent que la Providence a créé toutes choses en vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
de la nature raisonnable. Le rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
des êtres raisonnables qui sont les principaux aux êtres sans raison et aux êtres sans vie Leben
vie
vida
life
zoe
est analogue à celui des enfants nouveau-nés avec le placenta qui a été formé avec eux. »

L’image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
est de Chrysippe. Les disciples de Zenon pensent en effet que les corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
des vivants sont l’œuvre de Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
et que tout l’art Kunst
arte
art
qu’ils manifestent a sa source dans l’intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
première.

Origène mentionne dans le Commentaire sur Jean la doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
hellénistique sur le sacerdoce du sage sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
, sans l’attribuer à une école précise :

« Il y a chez les Grecs des doctrines darshana
doctrines
points de vue
appelées paradoxes : elles contiennent des affirmations concernant celui qu’ils qualifient de sage, avec certaines démonstrations ou apparences de démonstrations. Ainsi disent-ils que seul le sage est prêtre et que tout sage l’est, parce que seul le sage, et chaque sage, a la science Wissenschaft
science
sicences
ciência
ciências
ciencia
ciencias
episteme
επιστήμη
epistêmê
du culte de Dieu, parce que seul le sage, et chaque sage, est libre, ayant reçu de la loi divine divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
le pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
de faire ce qu’il veut (exousian autopragias) : ils définissent ce pouvoir comme le droit légal de se décider par soi-même Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
(nomimon epitropen). Mais pourquoi parler maintenant de ce qu’ils appellent les paradoxes, alors que la matière matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
est très étendue et qu’il nous faut comparer leurs affirmations avec la volonté voluntas
volonté
vontade
voluntad
volition
the will
icchā
de l’Écriture, pour savoir Wissen
saber
savoir
sur quels points la doctrine de notre religion Religion
religion
religião
religión
est d’accord Wachseinlassen
deixar-acordar
harmonia
harmonie
harmonía
harmony
accord
acordo
concordance
concordância
concórdia
agreement
et sur quels points elle déclare le contraire. »

Origène ne se prononce guère sur la valeur Wert
valeur
valor
value
Werte
valeurs
valores
values
valioso
valuable
tesouro
treasure
trésor
des démonstrations qui appuient ces « paradoxes », car il ne les a pas comparés à la « volonté » des Écritures, norme de son jugement de chrétien. Dans le Commentaire du Cantique, ayant affirmé que la véritable beauté beleza
belo
beauté
beau
beauty
belleza
est celle de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
, il fait allusion à un autre paradoxe :

« De là, je pense, certains sages du siècle ont tiré leur opinion doxa
opinion
opinião
opinión
Meinung
δόξα
que seul le sage est beau et que tout méchant est laid. »

Interprétant 1Cor. III, 21, il cite encore un paradoxe, en l’approuvant nettement :

« Tout appartient au sage et rien au méchant. »

Enfin dans le Contre Celse il attribue aux Stoïciens une parole Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
vāk
vāc
semblable :

« Les philosophes du Portique disent que la vertu de l’homme et celle de Dieu sont de même nature : ils affirment que le Dieu de l’univers Univers
Universo
Universe
n’est pas plus heureux que l’homme qui est sage selon eux, mais que le bonheur félicité
felicidade
bonheur
felicidad
happiness
eudaimonia
de chacun des deux est égal. »

Origène ne donne pas d’appréciation : il s’étonne seulement que Celse ne tourne pas cela en ridicule, alors qu’il se moque des chrétiens parce qu’ils disent que l’âme de Jésus est unie par sa vertu au Premier-Né de toute créature Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
, à tel point qu’elle en est inséparable. Le Discours Rede 
discours
discussão
discussion
discourse
discurso
discussão
Panégyrique de saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
Grégoire le Thaumaturge affirme pareillement que « la vertu de Dieu et celle de l’homme sont réellement la même vertu ». Origène enseignait donc cette thèse à ses élèves, mais non sans la transposer. La vertu de l’homme est participation participation
participação
participación
metoche
métochè
à la nature du Logos logos
λόγος
lógos
o Verbo
, qui est par lui-même toute vertu. Mais tandis que celle du Logos est substantielle, fait partie de sa nature même, celle de l’homme est accidentelle, susceptible de croissance et de diminution, d’acquisition et de perte. Puisque nous ne connaissons le Verbe qu’à travers son âme humaine, son « ombre », nous ne possédons nous-mêmes que des ombres de vertu. Il n’est donc pas possible de comparer la vertu de l’homme à celle du Verbe ou à celle de Dieu, quoiqu’elles aient même nature.


Voir en ligne : Sophia Perennis

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?