Philosophia Perennis

Accueil > Le Bouddhisme > Pallis : L’existence comme samsara

Lumières bouddhiques

Pallis : L’existence comme samsara

Marco Pallis

samedi 26 juillet 2014

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

La conception begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
de l’existence Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
comme samsara samsara
saṃsāra
samsāra
roue de la vie
roda da vida
wheel of life
ou flux cosmique, ainsi que la conception parallèle du karma karma
kamma
karmma
, « action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
et réaction concordantes » comme déterminant la participation participation
participação
participación
metoche
métochè
de tout être à ce flux, est un élément essentiel de toutes les traditions venues directement ou indirectement de l’Inde ; bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
que le sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
soit traité ici du point de vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
bouddhiste, presque tout ce qui sera dit pourrait s’appliquer également à l’Hindouisme.

Considérons d’abord la Ronde de l’Existence sous le rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
de sa représentation symbolique — qui remonte, dit-on, au Bouddha Bouddha
Buddha
Buda
boudhisme
buddhism
budismo
lui-même — comme un cercle cercle
círculo
circle
circonférence
circunferência
subdivisé en six secteurs, chacun contenant une des catégories Kategorien
catégories
categorias
categorías
categories
kategoriai
typiques des êtres animés. Ces secteurs peuvent être groupés en trois trinité
trois
triade
ternaire
trindade
três
tríade
ternário
trinity
three
triad
Trimûrti
Trimurti
paires selon la classification suivante :

notre monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
(1) êtres humains — état central
(2) animaux — états périphériques
mondes supérieurs (3) dieux Gotter
deuses
dieux
gods
dioses
ou devas anjo
anjos
ange
anges
angel
angeles
arcanjo
arcanjos
archange
archanges
deva
devas
(4) titans ou asuras diable
diabolos
malin
adversaire
diabo
devil
asura
asuras
asouras
mondes infernaux (5) ombres affamées ou prêtas
(6) enfers

Ce schéma symbolique est courant partout où domine la tradition diadosis
tradition
tradição
tradición
bouddhiste.

[[...] revenons à la représentation traditionnelle de la Ronde de l’Existence telle que nous l’avons décrite au début, pour souligner que, comme tout véritable symbolisme symbolon
symbolisme
symboles
symbole
simbolismo
símbolo
símbolos
symbol
symbolism
symbols
, elle dérive de la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
des choses et non d’une invention arbitraire de l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
humain qui ne l’aurait conçue que comme une simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
allégorie allégorie
allégorique
alegoria
alegórico
allegory
poétique. Elle est destinée à ouvrir la voie Tao
Dao
la Voie
The Way
à une lucidité supérieure ; c’est sa seule raison d’être.

Une classification symbolique comme celle-ci ne doit pas être lue dans le sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
d’une formule toute faite ; elle doit être interprétée librement et appliquée avec intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
 ; le samsara en tant que tel est indéfini, il n’admet aucune systématisation. Les sutras le décrivent comme étant « sans commencement » (c’est-à-dire non défini quant à son origine Anfang
origine
começo
início
comienzo
origem
arche
Anfängnis
começar
iniciar
), mais-comme « ayant une fin » (dans la délivrance délivrance
libération
liberação
liberation
liberación
moksha
mokṣa
, le nirvana Nirvana
Nirvāṇa
extinction
fana
parinirvāna
l’état de délivré
) — description paradoxale puisque, du point de vue métaphysique Metaphysik
métaphysique
metafísica
metaphysics
, ce qui ne commence pas ne peut pas non plus finir, et réciproquement. Songeons au paradoxe chrétien analogue (mais inverse) d’un monde « avec un commencement » (dans la création Création
Criação
criação
creation
creación
) et qui pourtant peut devenir « monde sans fin » (grâce au salut salut
salvação
salvación
salvation
σωτηρία
σωτηρ
soteria
soter
par le Christ Jésus-Christ
Jesus Cristo
Jesus Christ
Jesús Cristo
Jesus
Jesús
Cristo
Christ
Ungido
Ointed
).

Dans les deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
cas il s’agit de communiquer une vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
salvatrice et non une thèse philosophique d’une séduisante cohésion : d’où un illogisme apparent.


Voir en ligne : Sophia Perennis

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?