Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Wojtyla : La connaissance de la personne fondée sur l’expérience de (...)

PERSONNE ET ACTE

Wojtyla : La connaissance de la personne fondée sur l’expérience de l’homme

Karol Wojtyla

samedi 2 août 2014

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

 Le point le point
ponto
punto
center
centro
de vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
empirique ne s’identifie pas avec le phénoménalisme

Au cours de l’exposé précédent s’est certainement fait sentir le besoin Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
d’expliquer davantage comment — lorsque nous parlons de l’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
de l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
— nous comprenons l’ « expérience » en général. Il est clair que nous ne la comprenons pas en un sens purement phénoménaliste, comme il était et comme il est encore d’usage dans le large cercle cercle
círculo
circle
circonférence
circunferência
de la pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
empiriste. Au contraire, le point de vue empirique que nous adoptons ici ne doit en aucune manière, et même ne peut être confondu avec une conception begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
phénoménaliste de l’expérience. Tenter de réduire le domaine de l’expérience aux seules fonctions et aux seules données des sens mène à de profondes contradictions et à des malentendus. On peut le montrer sur l’exemple de l’objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
de connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
qui nous intéresse dans cette étude, c’est-à-dire de l’homme. En effet, si nous adoptons la position phénoménaliste, nous devons nous poser la question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
suivante : qu’est-ce qui m’est alors immédiatement donné ? Est-ce seulement une certaine « surface », tombant sous les sens, de l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
que j’appelle homme, ou bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
l’homme lui-même ? Ou bien encore — mais dans quelle mesure — le « Je » propre entendu comme homme ? Il y aurait quelque difficulté à admettre que n’est donné immédiatement dans l’homme — ou plutôt de l’homme — qu’un certain ensemble (sans définition plus précise) de qualités sensibles, mais que l’homme lui-même n’est pas déjà donné ; que n’est pas donné l’homme ni son fils
filho
hijo
son
action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
consciente, c’est-à-dire son acte acte
puissance
energeia
dynamis
.


Voir en ligne : Karol Wojtyla