Philosophia Perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > Louis-Claude de Saint-Martin (1743-1803) > Saint-Martin : DE LA MATIÈRE

André Tanner - Louis-Claude de Saint-Martin

Saint-Martin : DE LA MATIÈRE

Sélection et organisation thématique

vendredi 12 octobre 2007, par Cardoso de Castro

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

... Au lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
de scruter profondément ces bases radicales, les hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
ont laissé errer vaguement leur pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
sur les questions oiseuses qui ne pouvaient rien leur apprendre, et les écartaient d’autant des vrais sentiers qu’ils auraient dû suivre. Telle est, par exemple, cette puérile question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
de la divisibilité de la matière matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
qui retient comme dans l’enfance toutes les écoles.

Ce n’est point la matière qui est divisible à l’infini Unendlichkeit
unendlich
Infinito
Infini
Infinite
Infinité
 ; c’est la base de son action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
, ou si l’on veut, les puissances spiritueuses de ce qu’on peut appeler l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
de la matière ou de l’esprit astral. Ces puissances sont innombrables. Dès l’instant qu’elles doivent se transformer en caractères et figures sensibles, elles ne manquent pas de substances pour cela, puisqu’elles en sont imprégnées et qu’elles les produisent de concert avec le pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
élémentaire auquel elles s’unissent. C’est par là qu’ici-bas tout ce qui existe se crée la substance Substanz
substance
substância
substancia
Substanzialität
substancialité
substancialidade
substantiality
substancialidad
de son propre corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
.

Or, la petitesse infinie des corps, telle que dans certains insectes, ne doit point surprendre, quoiqu’ils soient complètement organisés pour leur espèce. Tous les corps ne sont qu’une réalisation du plan de l’esprit astral et de la substance spiritueuse particulière opérative de chaque corps ; et c’est ici qu’il faut se pénétrer d’une vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
qui est que, dans toutes les régions, l’esprit ne connaissant point l’espace Raum
Räumlichkeit
räumlich
espace
espacialité
espaço
espacialidade
espacial
espacio
espacialidad
space
spaciality
spatial
, mais seulement de l’intensité dans ses vertus radicales, il n’y a pas une seule puissance acte
puissance
energeia
dynamis
spiritueuse de l’esprit, qui, quand même elle ne se rendrait pas sensible matériellement, ne le soit selon l’élément caché, ou selon la corporisation supérieure que nous avons présentée précédemment sous le nom de l’éternelle nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
.

Le passage de cette région-là à la région matérielle n’a lieu que par la plus extrême concentration et atténuation de cette puissance spiritueuse de l’esprit, sur laquelle le pouvoir élémentaire étend ses droits pour lui aider à former son corps ou son enveloppe. Ce pouvoir élémentaire a une puissance complète dans sa région ; il l’exerce avec un empire universel sur toutes les bases spiritueuses qui se présentent à lui : elles et lui ne se joignent que par leur minimum, qui ici se trouve en sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
inverse, puisque l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
est le minimum de l’atténuation, et l’autre, le minimum de la croissance ou du développement. La base spiritueuse opère à son tour par son action vive une réaction sur le pouvoir élémentaire ; ce qui fait qu’à mesure que cette base se développe, le pouvoir élémentaire se développe aussi pour la poursuivre, comme on le voit à la croissance des arbres et des animaux.

Quand cette base a acquis par ce moyen un degré de force qui l’affranchisse de l’empire du pouvoir élémentaire, elle s’en sépare ; ce qui se voit à toutes les floraisons, à toutes les manifestations des odeurs, des couleurs, ou enfin à la maturité de toutes les productions. Chacune abandonne son matras lorsqu’il n’a plus le pouvoir de la retenir, et alors ce matras retombe dans son minimum, pour ne pas dire son néant Nichts
néant
nada
nothing
VOIRE vide
, puisqu’il n’a plus de bases spiritueuses qui le réactionnent.

Ainsi, premièrement, la matière n’est pas divisible à l’infini, en la considérant sous le rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
de la divisibilité de sa substance, opération que nous avons démontré ailleurs ne pouvoir pas même commencer, comme on le voit aux corps organiques qui ne peuvent se diviser sans périr ; secondement, elle n’est pas même divisible à l’infini dans chacune de ses actions particulières, puisque chacune de ces actions particulières cesse dès que la base spiritueuse qui lui sert de sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
est retirée ; aussi la limite Endlichkeit
finitude
finitude
finitud
finite
limit
limite
limitação
limitación
limitation
de cette action est la retraite et la disparition de cette même base.

Quant à la divisibilité considérée abstractivement et dans notre pensée, elle a encore moins de possibilité, puisque ce n’est que notre propre conception begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
qui sert de base à cette prétendue matière que nous nous forgeons continuellement ; et en effet, tant que notre esprit présente à la matière un pareil substratum ou un pareil germe, cette matière s’en empare dans notre pensée, et lui sert de forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
et d’enveloppe.

Ainsi, tant que nous nous arrêtons à cette divisibilité, ou que nous en concevons les résultats sensibles, nous trouvons cette divisibilité possible et réelle, puisque la forme sensible suit toujours la base que nous lui offrons ; mais dès que nous détournons les yeux de notre esprit de ce foyer d’action dont nous ne nous rapprochons qu’intellectuellement, cette forme disparaît, et il n’y a plus pour lui ni pour nous de divisibilité de la matière.

Si les doctes anciens et modernes, depuis les Platon Platon
Plato
Platão
Platón
Platon (en grec ancien Πλάτων) (427-348 aC)
, les Aristote Aristote Aristote (Ἀριστοτέλης) , jusqu’aux Newton et aux Spinoza, avaient su faire attention attention
atenção
atención
vigilance
vigilância
que la matière n’est qu’une représentation et une image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
de ce qui n’est pas elle, ils ne se seraient pas tant tourmentés, ni tant égarés pour vouloir nous dire ce qu’elle était.

Elle est comme le portrait d’une personne Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
absente ; il faut absolument connaître connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
le modèle pour pouvoir s’assurer de la ressemblance ressemblance
homoiosis
semelhança
imitação
semblance
similitude
. Sans quoi ce portrait ne sera plus pour nous qu’un ouvrage de fantaisie, sur lequel chacun fera toutes les conjectures qu’il lui plaira, sans que l’on soit sûr qu’il y en ait une de vraie.

Néanmoins, dans cette série de la formation des êtres qui vient de nous occuper, il y a un point important qui se refuse à notre connaissance ; c’est le magisme de la génération génération
geração
generación
generation
gerar
générer
generate
generar
des choses, et encore ne s’y refuse-t-il que parce que nous cherchons à l’atteindre par l’analyse, ce qui en soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
n’est appréhensible que par une impression expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
cachée ; et mieux on peut dire que sur ce point Jacob Boehme Böhme
Boehme
Jakob Böhme (1575-1624), théosophe allemand, surnommé « Philosophus teutonicus ».
a levé presque tous les voiles en développant à notre esprit les sept sept
sete
seven
siete
formes de la nature, jusque dans la racine éternelle des êtres.

Le vrai caractère du magisme est d’être le médium et le moyen de passage de l’état de dispersion absolue ou d’indifférence, que Boehme appelle abyssale, à l’état de sensibilisation quelconque caractérisée, soit spirituelle, soit naturelle, tant simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
qu’élémentaire.

La génération ou ce passage de l’état insensible à l’état sensible est perpétuelle. Elle tient le milieu entre l’état dispersé et insensible des choses, et leur état de sensibilisation caractérisée, et cependant elle n’est ni l’un ni l’autre, puisqu’elle n’est ni la dispersion, comme l’état abyssal, ni la manifestation Offenbarkeit
manifestação
manifestation
manifestación
Bekundungsschichten
développée comme la chose que cette génération veut nous transmettre et nous communiquer.

Dans ce sens, la nature actuelle a son magisme ; car elle renferme tout ce qui est au-dessus d’elle en dispersion, ou toutes les essences astrales et élémentaires qui doivent contribuer à la production Herstellen
produire
produzir
production
producir
Herstellung
produção
production
poiesis
poiein
producteur
produtor
productor
des êtres ; et en outre elle renferme toutes les propriétés cachées du monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
supérieur à elle, et vers lequel elle tend à rallier toutes nos pensées.

(Ministère de l’Homme-Esprit.)


Voir en ligne : LE PHILOSOPHE INCONNU

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?