Philosophia perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Duhem : LA COSMOLOGIE HELLÉNIQUE

Le Système du Monde

Duhem : LA COSMOLOGIE HELLÉNIQUE

Pierre Duhem

lundi 4 août 2014, par Murilo Cardoso de Castro

- CHAPITRE PREMIER : L’ASTRONOMIE PYTHAGORICIENNE
I. Pour l’histoire des hypothèses astronomiques, il n’est pas de commencement absolu.— L’intelligence des doctrines de Platon requiert l’étude de l’Astronomie pythagoricienne.
II. Ce que l’on soupçonne des doctrines astronomiques de Pythagore.
III. Le système astronomique de Philolaus
IV. Hicétas et Ecphantus

- CHAPITRE II LA COSMOLOGIE DE PLATON
I. Les quatre éléments et leurs idées
II. Le plein et le vide selon les Atomistes
III. La théorie de l’espace et la constitution géométrique des éléments selon Platon
IV. Archytas de Tarente et sa théorie de l’espace
V. La cinquième essence selon l’Épinomide
VI. La pesanteur
VII. L’Astronomie de Platon. La forme de l’Univers et les deux mouvements principaux
VIII. L’Astronomie de Platon (suite). Les mouvements des astres errants
IX. L’Astronomie de Platon (suite). L’allégorie du fuseau de la Nécessité.
X. L’Astronomie de Platon (suite). La Grande Année. La périodicité du Monde selon les philosophies antiques
XI. La position et l’immobilité de la Terre
XII. Le feu pythagoricien et l’Ame du Monde platonicienne
XIII. L’objet de l’Astronomie selon Platon

- CHAPITRE III LES SPHÈRES HOMOCENTRIQUES
I. Le problème astronomique au temps de Platon
II. Où en était la solution du problème astronomique dans les Dialogues de Platon
III. Les sphères homocentriques d’Eudoxe
IV. Les sphères homocentriques d’Eudoxe (suite). Théorie de la Lune
V. Les sphères homocentriques d’Eudoxe (suite). Théorie du Soleil.
VI. Les sphères homocentriques d’Eudoxe (suite). Théorie des planètes
VII. La réforme de Calippe
VIII. Les sphères compensatrices d’Arislole

- CHAPITRE IV LA PHYSIQUE D’ARISTOTE
I. La Science selon Aristote
II. La Physique et ses rapports avec la Mathématique et la Métaphysique
III. L’acte et la puissance
IV. La matière, la forme et la privation
V. Le mouvement et les mouvements. La suprématie du mouvement local. La périodicité de l’Univers
VI. La substance céleste et ses mouvements
VII. Les deux infinis
VIII. Le temps
IX. L’espace et le vide
X. La Dynamique péripatéticienne et l’impossibilité du vide
- XI. La théorie du lieu
A. Ce qu’Aristote, en ses Catégories, dit du lieu
B. Ce qu’Aristote, en sa Physique, dit du lieu
XII. Le grave et le léger
XIII. La figure de la terre et.des mers
XIV. Le centre de la Terre et le centre du Monde
XV. L’immobilité de la Terre
XVI. La pluralité des mondes
XVII. La pluralité des mondes selon Simplicius et selon Averroès

- CHAPITRE V LES THÉORIES DU TEMPS, DU LIEU ET DU VIDE APRÈS ARISTOTE
I. La Physique péripatéticienne après Aristote
II. La théorie du temps chez les Péripatéticiens
III. Les théories néo-platoniciennes du temps : Plotin, Porphyre, Apulée, Jamblique, Proclus
IV. La théorie du temps selon Damascius et Simplicius
V. La théorie, du temps selon la Théologie d’Aristote
- VI. La Grande Année chez les Grecs et les Latins après Aristote.
A. Les Stoïciens
- VII. La Grande Année chez les Grecs et les Latins après Aristote.
B. Les Néo-platoniciens
VIII. La théorie du lieu dans l’École péripatéticienne
IX. La Physique stoïcienne et la com pénétration des corps
X. Le lieu et le vide selon les premiers Stoïciens
XI. Le lieu et le vide selon Cléomède
XII. Le lieu et le vide selon Jean Philopon
XIII. Le vide selon les mécaniciens : Philon de Byzance et Héron d’Alexandrie
XIV. L’impossibilité du vide et l’expérience. Les mécaniciens. Aristote et ses commentateurs hellènes
XV. Le lieu selon Jamblique et selon Syrianus
XVI. Le lieu selon Proclus
XVII. Le lieu selon Damascius et Simplicius
++++
- CHAPITRE VI LA DYNAMIQUE DES HELLÈNES APRÈS ARISTOTE
I. Les principes de la Dynamique péripatéticienne et le mouvement dans le vide
II. Tous les corps tombent-ils, dans le vide, avec la même vitesse ? Réponses diverses données à cette question dans l’Antiquité
III. Le mouvement des projectiles. La théorie d’Aristote
IV. Le mouvement des projectiles. La théorie d’Aristote et l’Ecole péripatéticienne
V. Le mouvement des projectiles. La théorie de Jean Philopon
VI. Le mouvement des projectiles Jean Philopon a-t-il eu des précurseurs ?
VII. La chute accélérée des graves

- CHAPITRE VII LES ASTRONOMES HÉLIOCENTRIQUES
I. Que l’Astronomie des sphères homocentriques ne saurait sauver les phénomènes
II. Héraclide du Pont et la rotation de la Terre
III. Héraclide du Pont et les mouvements de Vénus et de Mercure
IV. Héraclide du Pont a-t-il admis la circulation de la Terre autour du Soleil ?
V. Le système héliocentrique d’Aristarque de Samos
VI. Séleucus
VII. L’abandon du système héliocentrique

- CHAPITRE VIII L’ASTRONOMIE DES EXCENTRIQUES ET DES ÉPICYCLES
I. L’origine du système des excentriques et des épicycles
II. De l’équivalence entre l’hypothèse de l’excentrique et l’hypothèse de l’épicycle
III. Le système des épicycles et des excentriques et le système héliocentrique
IV. Hipparque
V. D’Hipparque à Ptolémée. L’ordre des planètes. La déterminution de leurs absides
VI. La Composition mathématique de Claude Ptolémée
VII. Les postulats physiques de l’Astronomie chez les prédécesseurs de Ptolémée
VIII. L’Almagreste et les postulats physiques de l’Astronomie
IX. L’immobilité de la Terre selon Ptolémée
X. Les principes de l’Astronomie mathématique selon Ptolémée
XI. Le système astronomique de Ptolémée

- CHAPITRE IX LES DIMENSIONS DU MONDE
I. La mesure de la Terre. Eratosthène
II. La musique céleste et la distance des astres à la Terre
III. La grandeur et la distance du Soleil et de la Lune. — Aristarque de Samos
IV. Le problème de la parallaxe lunaire. — Hipparque et Ptolémée
V. Les orbes célestes et les distances des astres à la Terre

- CHAPITRE X PHYSICIENS ET ASTRONOMES.— I. LES HELLÈNES
I. L’annacronisme entre la Physique d’Aristote et l’astronomie de Ptolémée. — Sosigène, Xénarque et Simplicius
II. Les opinions antérieures à Ptolémée surin valeur des hypothèses astronomiques
III. Les opinions de Ptolémée sur la valeur des hypothèses astronomiques. — A. La Grande syntaxe mathématique
IV. Les opinions de Ptolémée sur la valeur des hypothèses astronomiques — B. Les Hypothèses des planètes
V. Les opinions des Néo-platoniciens sur la valeur des hypothèses astronomiques. Syrianus et Proclus
VI. La valeur des hypothèses astronomiques selon Jean Philopon et Simplicius
++++
- CHAPITRE XI PHYSICIENS ET ASTRONOMES. — II. LES SÉMITES
I. Le réalisme des Arabes. Les sphères de Thâbit ben Kourrah
II. Le Résumé d’Astronomie d’Ibn al Haitam
III. Les adversaires arabes du système de Ptolémée. Ibn Bàdja et Ibn Tofaïl
IV. Les adversaires arabes du système de Ptolémée (suite). Averroès
V. Moïse Maïmonide
VI. La Théorie des planètes d’Al Bitrogi
VII. Les précurseurs grecs, latins et arabes d’Al Bitrogi
VIII. Les Neuf livres d’Astronomie de Djéber ben Aflah

- CHAPITRE XII LA PRÉCESSION DES ÉQUINOXES
I. Les travaux d’Hipparque
II. Les travaux de Ptolémée
III. La précession des équinoxes chez les Grecs et les Latins après Ptolémée. L’hypothèse de l’accès et du recès. La neuvième sphère
IV. Les premières recherches des Arabes sur la précession des équinoxes. Masciallah. Al Fergani. Le mouvement de l’apogée solaire
V. La Grande Année et la précèssiôn des équinoxes
VI. Introduction de la théorie de l’accès et du recès chez les astronomes indiens et arabes. Le Liber de elementis. Al Battani
VII. De la théorie par laquelle Ptolémée explique les mouvements de l’épicycle par rapport à l’excentrique
VIII. La théorie du mouvement de la huitième sphère attribuée à Thâbit ben Kourrah
IX. AI Karkali et les Tables de Tolède
X. Les Tables Alphonsines

- CHAPITRE XIII LA THÉORIE DES MARÉES ET L’ASTROLOGIE
I. Les premières connaissances des Hellènes sur le phénomène des marées
II. L’influence de la Lune sur les marées. Ératosthène. Sélèucus
III. L’École stoïcienne et lesîmarées. Posidonius et ses disciples.
IV. Les principes de l’Astrologie après Posidonius. — Claude Ptolémée
V. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (Suite). Les partisans de la contingence. Plutarque. Alexandre d’Aphrodisias.
VI. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — Le fatalisme immanent. Marcus Manilius
VII. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — Les astres ne sont pas des causes, mais des signes. Plotin
VIII. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — La matière première et le principe du mal. Les Gnostiques. Plotin
IX. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — Les astres sont causes secondes des événements sublunaires. Julius Firmicus. Proclus. La Théologie d’Aristote
X. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — Comment l’âme humaine échappe au destin marqué par les astres
XI. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — L’Astrologie et l’Alchimie
XII. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (suite). — La nature de la Lune selon Plutarque. Les actions physiologiques de la Lune
XIII. Les principes de l’Astrologie après Posidonius (fin). — L’Astrologie et la Médecine
XIV. La théorie des marées selon les Arabes. — Abou Masar
XV. La théorie des marées selon les Arabes (suite). —Le Liber de élémentis. Averroès. Moïse Maïmonide
Note : Abou Masar et le mouvement d’accès et de recès
++++
- L’ASTRONOMIE LATINE AU MOYEN AGE
- CHAPITRE PREMIER LA COSMOLOGIE DES PÈRES DE L’ÉGLISE
I. Les Pères de l’Eglise et la Science profane. Saint Basile. Saint Grégoire de Nysse. Saint Jean Chrvsostome. Saint Ambroise. Saint Augustin
II. Le Platonisme des Pères de l’Église et, particulièrement, de Saint Augustin
III. La Physique de Chalcidius
IV. Les Pères de l’Église et la matière première. Saint Basile. Saint Grégoire de Nysse
V. Les Pères de l’Église et la matière première (suite). — Saint Augustin
VI. Les origines néo-platoniciennes de la notion de matière première, telle que Saint Augustin la conçoit
VII. Les raisons séminales selon Saint Augustin
VIII. Les Pères de l’Église et la Grande Année
IX. Les Pères de l’Église et les principes de l’Astrologie
X. Les Pères de l’Église et la théorie des marées
XI. La notion de création et la théorie du temps
XII. La mesure du temps selon Saint Augustin
XIII. La Physique, des Pères de l’Église. — Les éléments et lu substance céleste
XIV. La Physique des Pères de l’Église (suite), —Les enux supra-célestes
XV La première tentative concordiste entre le récit de la Genèse et la Physique. Jean Philopon

- CHAPITRE II L’INITIATION DES BARBARES
I. Saint Isidore de Séville
II. Les disciples d’Isidore et de Pline l’Ancien. Augustin l’Hibernais. Le Pseudo-Isidore. Le Vénérable Bède. Rhaban Maur. Walafrid Strabon
III. Les disciples d’Isidore et de Pline l’Ancien (suite). Le De imagine Mundi attribué à Honorius Inclusus
IV. Saint Jean Damascène
V. Hugues de Saint-Victor, Pierre Abailard et Pierre Lombard

- CHAPITRE III LE SYSTÈME D’HÉRACLIDE AU MOYEN AGE
I. Des écrits grecs ou latins que connaissait Jean Scot Erigène
II. Ce que Chalcidius, Macrobe et Martianus Capelia enseignaient touchant les mouvements de Vénus et de Mercure
III. La Physique de Jean Scot Erigène
IV. L’Astronotnie de Jean Scot Erigène
V. La fortune de Macrobe dans les écoles du Moyen Age
VI. Helpéric
VII. Un disciple de Macrobe. Le Pseudo-Bède et son traité De mundi constitutione
VIII. Guillaume de Conches. Ses écrits. Sa méthode
IX. La Physique et l’Astronomie de Guillaume de Conches
X. La théorie des marées au XII siècle. L’influence de Paul Diacre. Les disciples de Macrobe. Adélard de Bath. Guillaume de Conches. Giraud de Barri.
XI. Aven Ezra et l’hypothèse astronomique d’Héraclide du Pont
XII. L’hypothèse d’Héraclide du Pont au XIIIe siècle. Barthélémy l’Anglais
XIII. L’hypothèse d’Héraclide du Pont au XIIIe siècle (suite). L’Introductoire d’Astronomie composé par l’Astrologue de Baudoin de Courtenay
XIV. L’hypothèse d’Héraclide du Pont au XIVe siècle. Pierre d’Abano L’hypothèse d’Héraclide du Pont au XVe siècle

- CHAPITRE IV LE TRIBUT DES ARABES AVANT LE Xllle SIÈCLE
I. Les premiers écrits astronomiques traduits de l’Arabe. Les traités de l’astrolabe. Gerbert. Hermann Contract. Adélard de Bath. Hermann le Second
II. Les premiers traducteurs des œuvres physiques d’Aristote.
Dominique Gondisalvi et Jean de Luna
III. Thierry de Chartres et les premières traces de la Physique péripatéticienne en la Scolastique latine
IV. Gilbert de la Porrée et le Livre des six principes L’introduction de l’Astronomie ptoléméenne en la Scolastique latine. Platon de Tivoli et Jean Hispanensis de Luna
VI. Les Tables de Marseille
VII. Gérard de Crémone et la traduction de l’Almageste
VIII. Alain de Lille

- CHAPITRE V L’ASTRONOMIE DES SÉCULIERS AU XIIIe SIÈCLE
I. Le préambule des Tables de Londres
II Joannes de Sacro-Bosco
III. Michel Scot
IV. Guillaume d’Auvergne, évêque de Paris
V. Les Questions de Maître Roger Bacon
VI. Robert Grosse-Teste, évêque de Lincoln
VII. Guillaume l’Anglais, de Marseille
VIII. L’École de Montpellier. Robert l’Anglais
IV. L’École de Montpellier (suite). Les Juifs. Profatius
X. La Compilation de Léopold, fils du Duché d’Autriche. Une Thèorie des planètes anonyme
XL Campanus de Novare

- CHAPITRE VI L’ASTRONOMIE DES DOMINICAINS
I. Albert le Grand
IL Vincent de Beauvais
III. Saint Thomas d’Aquin
IV. Un disciple d’Albert le Grand : Ulrich de Strasbourg
V. Un autre disciple d’Albert le Grand : Bernard de Trille
VI. Un adversaire d’Albert le Grand : Thierry de Freiberg ou de Saxe

- CHAPITRE VII L’ASTRONOMIE DES FRANCISCAINS
I. Esquisse des progrès accomplis au XIIIe siècle, et au sein de l’ordre de Saint François, par les doctrines astronomiques
II. Alexandre de Haies
III. Saint Bonaventure
IV. Roger Bacon. Le Traité du calendrier. L’Opus majus
V. L’Opus minus de Roger Bacon
VI. L’Opus tertium de Roger Bacon. Introduction, dans l’Astronomie des Chrétiens, des orbes solides de Ptolémée et d’Ibn al Haitam
VII. Bernard de Verdun
VIII. La Somme de Philosophie faussement attribuée à Robert Grosseteste
IX. Un traité anonyme d’Astronomie rédigé par un disciple de Bacon
X. Richard de Middleton
XI. Guillaume Varon
XII. Jean de Duns Scot
Note relative au Chapitre VII. Sur certains canons d’Astronomie dont Roger Bacon est peut-être l’auteur et, à ce propos, sur l’expérience de la chambre noire
Appendice à la Note précédente. Texte, relatif à la chambre noire, dont il a été parlé dans cette note


Voir en ligne : Pierre Duhem