Philosophia Perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > Louis-Claude de Saint-Martin (1743-1803) > Saint-Martin : TABLE « RASÉE »

André Tanner - Louis-Claude de Saint-Martin

Saint-Martin : TABLE « RASÉE »

Sélection et organisation thématique

vendredi 12 octobre 2007, par Cardoso de Castro

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

... Ceux qui ont voulu regarder l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
comme une table rase, se sont peut-être trop pressés ; ils auraient pu, ce me semble, se contenter de le regarder comme une table rasée, mais dont les racines restent encore, et n’attendent que la réaction convenable pour germer. Ce terme moyen aurait pu concilier depuis longtemps et le système ancien qui prétend que nous avons des idées innées, et le système moderne qui prétend le contraire. Car l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
et l’autre donnent également dans les extrêmes.

En effet, si les idées complètes étaient innées en nous, nous ne serions pas obligés de passer, comme nous le faisons, sous la loi impérieuse du temps, et par la lenteur indispensable du perfectionnement de notre intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
 ; et si, d’un autre côté, le germe de l’idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
n’était ou ne se semait pas en nous, ce serait en vain que nous passerions sous cette loi impérieuse du temps et par la lenteur de l’éducation éducation
educação
education
educación
apprentissage
aprendizagem
aprendizado
paideia
, puisque ni l’une ni l’autre ne produirait plus d’effet sur nous que sur une huître.

Aussi, avec un peu plus d’attention attention
atenção
atención
vigilance
vigilância
, Locke, le fameux adversaire diable
diabolos
malin
adversaire
diabo
devil
asura
asuras
asouras
des principes innés, n’aurait pas dit si légèrement dans le premier chapitre de son premier livre : « Si ces vérités étaient innées, quelle nécessité Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
y aurait-il de les proposer, pour les faire recevoir ? »

Il est bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
vrai que si un gland était un chêne, on n’aurait pas besoin de le semer et de le cultiver, pour lui faire manifester l’arbre majestueux qui en provient : mais si, parce qu’il n’est pas un chêne, on prétendait que le germe, ou la faculté de produire Herstellen
produire
produzir
production
producir
Herstellung
produção
production
poiesis
poiein
producteur
produtor
productor
ce chêne par la culture, n’est pas dans le gland, il est constant alors qu’on soutiendrait une erreur démontrée par le fait.

Ainsi l’homme est comme la terre Terre
Terra
Earth
Tierra
Gea
Khouen
prithvî
en qui on ne peut créer le germe d’aucune semence semence
semente
seed
, mais en qui on peut les développer tous, parce qu’ils trouvent tous en elle des propriétés analogues. Ainsi toutes les idées quelconques sont destinées à passer par la terre de l’homme, et à y recevoir chacune leur espèce de culture.

(Le Crocodile. Réponse à la question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
de l’Institut : Quelle est l’influence des signes sur la formation des idées.)


Voir en ligne : LE PHILOSOPHE INCONNU

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?