Philosophia perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > Benoist : LA PSYCHOLOGIE TRADITIONNELLE

Bases de l’Astrologie individuelle

Benoist : LA PSYCHOLOGIE TRADITIONNELLE

Luc Benoist

mardi 5 août 2014, par Murilo Cardoso de Castro

Extrait de « Bases de l’Astrologie individuelle »

L’astrologie est essentiellement la science des cycles. Elle étudie d’abord les grands cycles de révolution liés à la précession des équinoxes. Puis les révolutions des planètes autour du Soleil et les différentes combinaisons de ces révolutions entre elles. C’est une science purement traditionnelle. C’est-à-dire que les diverses significations symboliques des révolutions planétaires nous ont été transmises par générations successives, depuis une origine qui remonte bien au delà de la période dite historique.

Ce qui ne signifie pas d’ailleurs que l’astrologie n’obéisse pas à la plus exacte logique. Bien au contraire. Ses principes sont basés sur les correspondances qui existent entre les divers plans de la réalité. Il est facile de constater, par l’ampleur du temps que les planètes lourdes exigent pour accomplir leurs cycles de révolutions, que l’astrologie est d’abord mondiale d’application. C’est par une diminution excessive de son champ que l’on voit surtout dans cette science sa seule incidence psychologique, que l’on appelle astrologie généthliaque. Il n’y a pas là une erreur, mais un point de vue plus réduit, bien qu’il soit tout aussi vrai, puisque l’homme a toujours été considéré traditionnellement comme un petit monde.

Il est facile de comprendre pourquoi la branche individuelle de la science astrale a été particulièrement en faveur. Si l’astrologie est la science des cycles, elle peut prévoir dans un avenir plus ou moins lointain les places des planètes entre elles et par conséquent l’application que l’on peut faire de leur symbolisme aux vies humaines. Or l’avenir est l’objet principal et la matière même sur laquelle s’applique par nature la volonté de l’homme. Il est fait pour l’action et l’action vise à créer l’avenir.

L’application généthliaque de l’astrologie est donc légitime, mais à condition de ne pas oublier qu’elle dépend de l’astrologie mondiale. Un thème bénéfique, une période heureuse sont toutes relatives à la grande phase cosmique où se placent cette naissance et cette période de bonheur. On a donc intérêt, même pour l’étude d’un thème individuel, à ne pas oublier que celui-ci dépend de périodes et d’influences de plus large envergure, périodes qui seront révélées, comme nous le verrons dans une étude ultérieure, par les grandes conjonctions, par les transits des planètes trans-saturniennes qui encadrent la vie considérée.

Cette réserve faite, nous allons développer quelques idées relatives à l’application individuelle de l’astrologie, à ce que l’on peut appeler la typologie astrale et ses rapports avec les différents tempéraments et caractères. Mais pour bien comprendre le lien symbolique qui unit les astres et les types humains, il nous faut d’abord exposer ce que l’on oublie toujours de faire, la psychologie traditionnelle dans ses lignes générales.


Voir en ligne : Luc Benoist