Philosophia Perennis

Accueil > Ésotérisme occidental > Festugière : L’anthropogonie

Hermétisme et Mystique païene

Festugière : L’anthropogonie

Poimandres

mardi 5 août 2014

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Le caractère essentiel de cette cosmogonie est que les divers moments qui la constituent sont commandés par la doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
à laquelle tout doit aboutir, c’est-à-dire par la sôtériologie. C’est la sôtériologie qui explique cette cosmogonie. La sôtériologie suppose un divorce entre deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
mondes, l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
de lumière Licht
lumière
luz
light
phos
, l’autre de matière matière
matéria
matter
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
ténébreuse. L’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
humaine issue de la lumière a chu dans la matière : le salut salut
salvação
salvación
salvation
σωτηρία
σωτηρ
soteria
soter
consiste pour elle à être délivrée de la matière. Il fallait donc manifester à l’origine Anfang
origine
começo
início
comienzo
origem
arche
Anfängnis
começar
iniciar
l’opposition Gegenstand
Gegen-stand
obiectum
opostos
oposicionalidade
opposition
opposites
matière monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
idéal. Cette même doctrine de salut explique l’anthropogonie, à laquelle on passe maintenant dans la vision du traité I.

Les deux personnages divins qui sont déjà sortis du Premier Noûs noûs
Vermeinen
notar
intellect
intelecto
νούς
buddhi
VIDE intelligence
, le Logos logos
λόγος
lógos
et le Noûs démiurge, ont eu pour fonction Funktion
fonction
função
function
función
d’ordonner le monde. Un troisième personnage divin divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
sort maintenant, enfanté, comme le second, par le Père qui est mâle-et-femelle, c’est l’Homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
céleste : l’office de ce troisième fils fils
filho
hijo
son
de Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
n’a plus trait à la cosmogonie, son rôle est d’expliquer l’origine des premiers hommes. Nous allons assister à un mythe mythe
mito
myth
mythos
mythologie
mitologia
mythology
mitología
de la chute chute
queda
decadência
caída
fall
originelle.

L’Homme céleste, l’Anthrôpos, naît donc, tout semblable au Père, et comme il reproduit l’image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
de son Père, Dieu l’aime et lui livre sa création Création
Criação
criação
creation
creación
. Or l’Anthrôpos, voyant l’ouvre du Noûs démiurge, veut lui aussi produire Herstellen
produire
produzir
production
producir
Herstellung
produção
production
poiesis
poiein
producteur
produtor
productor
une ouvre, et le Père le lui permet. Il entre donc dans la sphère du feu Feuer
fogo
feu
fire
pyr
Agni
 ; les sept sept
sete
seven
siete
Gouverneurs, c’est-à-dire les Génies des sept planètes, le voient, l’admirent, et chacun lui donne part à son propre gouvernement polis
cidade
πόλις
pólis
sítio
política
politique
politics
governo
gouvernement
government
gouvernance
governança
.

Les sphères planétaires sont conçues comme des cercles solides. L’Homme les brise, parvient jusqu’à la dernière sphère, celle de la Lune Lune
lua
luna
moon
, et, par cette ouverture, aperçoit le monde d’en bas, la Nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
, maintenant formée. La Nature à son tour voit l’Homme, beau beleza
belo
beauté
beau
beauty
belleza
de la beauté de Dieu et muni de la puissance acte
puissance
energeia
dynamis
des sept Gouverneurs. Elle s’éprend de lui. De son côté, l’Homme céleste voit sa forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
se réfléter dans l’eau eau
água
water
hydro
, et projeter une ombre sur la terre Terre
Terra
Earth
Tierra
Gea
Khouen
. Il devient amoureux de ce reflet reflet
reflexo
reflex
de lui-même et désire de s’y unir. L’union déification
theosis
deificação
deificación
union
união
unión
s’accomplit, l’Homme céleste se laisse captiver par la Nature, ils s’enlacent et commettent ensemble l’acte charnel chair
sarx
carne
carnal
carnalidade
carnalidad
carnality
charnel
(I 12-14).

Suit l’explication (I 15). Ici je traduis le texte même : « Et voilà pourquoi, seul de tous les êtres qui vivent sur la terre, l’homme (sc. l’homme actuel, l’homme terrestre) est double : mortel de par le corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
, immortel de par l’Homme essentiel. Bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
qu’il soit immortel en effet, et qu’il ait pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
sur toutes choses, il subit la condition des mortels, soumis, comme il l’est, à la Fatalité : par là, bien qu’il soit au-dessus de l’armature des sphères (harmonia Wachseinlassen
deixar-acordar
harmonia
harmonie
harmonía
harmony
accord
acordo
concordance
concordância
concórdia
agreement
), il est redevenu esclave dans cette armature ; mâle-et-femelle puisqu’il est issu d’un père mâle-et-femelle, exempt de sommeil sommeil
sono
sleep
état de sommeil
estado de sono
sleep state
puisqu’il vient d’un être exempt de sommeil, il n’en est pas moins vaincu (par l’amour amour
eros
éros
amor
love
et le sommeil) ».

Puis le récit reprend. La Nature, fécondée par l’Anthrôpos, enfante sept premiers hommes (sept en raison des Sept planètes, dont chacune avait donné quelque chose de sa nature à l’Homme céleste). Ces sept premiers hommes sont mâles-et-femelles comme leur père : ils tiennent leur corps de la Nature, chaque élément contribuant à les former, et ils tiennent leur âme et leur intellect de l’Anthrôpos. Celui-ci était vie Leben
vie
vida
life
zoe
et lumière comme son père le Premier Noûs : la vie se change anicca
impermanence
impermanência
changement
mudança
change
altération
alteração
modification
modificação
donc en âme, la lumière en intellect. « Et tout demeure ainsi pour une période indéfinie jusqu’au commencement des espèces » (I 17).

A la fin Ende
la fin
o final
o fim
el fin
finalité
finalidade
finalidad
the end
the goal
purpose
propósito
telos
télos
meta
de cette période, par le vouloir de Dieu (I 18), les animaux et les sept premiers hommes, jusque là bisexués, se divisent, comme dans le mythe du Banquet (l’emprunt paraît évident), et Dieu commande aux êtres de croître et multiplier. Par le moyen du mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
des sphères, la Providence providence
providência
providencia
pronoia
pourvoit à l’union des couples et aux générations, « et tous les êtres se multiplièrent chacun selon son espèce ». L’histoire Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
du monde est achevée.

Le sens de ce dernier mythe est trop clair pour qu’il soit besoin Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
d’insister. Je résume seulement l’idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
générale. Cette idée générale commande les deux genèses, celle du monde, celle de l’homme.

Opposition Lumière Ténèbres tenèbre
ténèbres
nuit
trevas
escuridão
darkness
noite
night
noche
. Des ténèbres sort peu à peu le monde actuel qui est donc entièrement mauvais.

Opposition Homme céleste, jailli de la lumière, fils de Dieu Nature matérielle, issue des Ténèbres. A la suite d’un péché péché
pecado
sin
hamartia
ἁμαρτία
égaremente
equívoco
, qui est ici un péché de narcissisme, l’Homme céleste tombe dans la matière. De leur union sort progressivement l’homme actuel, qui est donc double, immortel par l’âme et l’intellect, mortel par le corps.

On devine aussitôt dans quel sens devra s’orienter la doctrine de salut : être sauvé, pour l’homme actuel, c’est essentiellement dégager en soi-même Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
l’élément spirituel de l’élément matériel.


Voir en ligne : CORPUS HERMETICUM