Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Irénée Hausherr (1871-1978) > Hausherr : APATHEIA

Vie de Saint Siméon le Nouveau Théologien

Hausherr : APATHEIA

I. Hausherr

mardi 5 août 2014

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

On distingue une double apatheia desapego
desprendimento
détachement
apatheia
apathy
detachment
dispassion
kaivalya
vairāgya
renoncement
renúncia
dépassionnement
vairāgyam
. L’une est le fruit de l’ascèse ascèse
askesis
askêsis
ascese
ascesis
ascetismo
ascetism
, du jeûne, de la mortification mortification
probation
mortificação
provação
mortificación
provación
abstinence
des sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
 ; elle éteint les passions et rétablit dans les mouvements de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
l’ordre de la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
. La seconde commence seulement avec le début de la contemplation contemplation
theoria
theoría
contemplação
contemplación
. Elle se manifeste par des effets merveilleux : la paix paix
paz
peace
shalom
śanti
parfaite des pensées, la vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
pénétrante et même prophétique des choses divines et humaines, les révélations. Pour la clarté du vocabulaire, Nicétas, nous semble-t-il, eût peut-être mieux fait de ne pas donner le nom d’apatheia, qui est de soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
purement négatif, à ce second état d’âme. Mais il a ses raisons pour le faire : c’est que seule cette seconde apatheia libère entièrement non seulement de soi, mais du monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
, de ce qui s’appelle d’un terme assez étrange, mais fréquent, la pankosmios aisthesis expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
, le sentiment Gefühle
sentiment
sentiments
sentimentos
feelings
sentimientos
emotion
emoção
emoción
emotions
emoções
emociones
bhava
du créé sous toutes ses formes ; grâce à elle seulement, les sens se transforment complètement, et « libre de toute servitude, on s’élève rapidement à Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
..., on devient un ange anjo
anjos
ange
anges
angel
angeles
arcanjo
arcanjos
archange
archanges
deva
devas
dans un corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
matériel matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
, on vit avec les hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
comme un être immatériel ». « C’est le même Esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
qui produit l’une et l’autre apatheia, mais dans l’une il réprime et contient, dans l’autre il lâche la bride ». L’une est ascèse, travail travail
travaux
tâche
labeur
trabalho
labor
trabajo
tarefa
task
, sueur, peine ; l’autre est quiétude, repos repos
repouso
stillness
quietud
quietness
passividade
doçura
quietude
quiescence
recueillement
recolhimento
apaisement
hesychia
śānta
Śamah
, détente, liberté Freiheit
liberté
liberdade
freedom
liberdad
eleutheria
svātantrya
Atiguna
.

L’ascèse, le moyen d’arriver à la première apatheia, ne présente pas chez Nicétas de caractères bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
particuliers. En ce point surtout, sa doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
dérive directement de saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
Maxime. En voici un résumé rapide.

Elle part d’un concept begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
de la nature, commun aux Orientaux, et bien différent de celui des Occidentaux inspirés de saint Augustin. La nature est bonne, puisqu’elle est l’œuvre de Dieu. L’ascèse n’a pas à travailler contre elle, mais pour elle. Le bien est kata physin, le mal Übel
Böse
mal
evil
maligno
malefic
the bad
kakos
kara physin. Tout l’effort de l’ascèse consiste donc à revenir à la vraie nature, celle du paradis Paradis
Paraíso
Paradiso
Paradise
. C’est tout le sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
du noetos paradeisos de Nicétas. « Tu mangeras de tout arbre du paradis », dit Dieu, au singulier, parce que cela s’adresse à la partie rationnelle de l’âme. Au contraire, il dit au pluriel, comme s’adressant aux sens multiples : « Vous ne mangera pas de l’arbre de la science Wissenschaft
science
sicences
ciência
ciências
ciencia
ciencias
episteme
επιστήμη
epistêmê
du bien et du mal ». On en conclut que pour revenir à la nature, il faut mortifier les sens et exercer l’esprit aux pensées divines. « Tant que l’homme s’occupait de ces plantes immortelles, je veux dire les pensées divines, qu’il se livrait aux contemplations des êtres et se nourrissait d’une nourriture intellectuelle, il était déifié ». Mais il préféra manger de l’arbre défendu, c’est-à-dire suivre les sens, et il tomba dans la multiplicité Vielfalt
Mannigfaltigkeit
multiplicité
multiplicidade
multiplicidad
multiple
múltiplo
multiplicity
dez mil
ten thousand
dix mille
des impressions et des passions sensibles (noetos paradeisos). D’où la nécessité Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
de mortifier non pas la nature, mais les passions, pour libérer la nature.


Voir en ligne : I. Hausherr