Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Jacob Boehme (1575-1624) > Boehme : De la pure virginité

De l’incarnation de Jésus-Christ

Boehme : De la pure virginité

Jacob Boehme

mardi 26 août 2014

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Extrait de « De l’incarnation incarnation
sárkosis
encarnação
encarnación
de Jésus-Christ Jésus-Christ
Jesus Cristo
Jesus Christ
Jesús Cristo
Jesus
Jesús
Cristo
Christ
Ungido
Ointed
 ».

CHAPITRE XII. De la pure virginité vierge
virginité
parthenía
parthenos
 ; comment nous, pauvres pauvreté
ptocheia
pauvre
pauvres
enfants d’Eve, nous devons, de la pure et virginale chasteté, être conçus dans l’incarnation de Christ et naître de nouveau en Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
, autrement nous ne verrons pas Dieu.

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

1. Nous, pauvres pauvreté
ptocheia
pauvre
pauvres
enfants d’Eve, ne trouvons en nous aucune vraiment pure, chaste et virginale pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
, car la mère mère
mãe
mother
madre
Eve qui était une femme femme
mulher
woman
mujer
feminino
féminin
feminin
fêmea
female
, nous a tous fait mâle ou femelle : par Adam Adam
Adão
Adán
et Eve nous sommes tous devenus des hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
et des femmes, à moins que par notre volonté voluntas
volonté
vontade
voluntad
volition
the will
icchā
désirante nous n’entrions dans la céleste virginité vierge
virginité
parthenía
parthenos
en laquelle Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
nous a réengendrés de Christ Jésus-Christ
Jesus Cristo
Jesus Christ
Jesús Cristo
Jesus
Jesús
Cristo
Christ
Ungido
Ointed
en vierges. Non selon la vie Leben
vie
vida
life
zoe
terrestre, dans laquelle il n’y a ni chasteté ni pureté pureté
pureza
purity
clairté
clareza
clearness
, mais selon la vie de la céleste vierge en laquelle Christ devint homme, dont fut revêtue Marie Maria
Marie
Mariam
Myriam
Mary
María
Vierge Marie
Virgem Maria
Virgin Mary
par l’obombrement du Saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
-Esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
 ; qui est sans fond, sans limite Endlichkeit
finitude
finitude
finitud
finite
limit
limite
limitação
limitación
limitation
ni fin, qui est en tous lieux devant la divinité divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
et est un miroir miroir
espelho
espejo
glass
reflexo
reflexão
reflex
refléxion
et ressemblance ressemblance
homoiosis
semelhança
imitação
semblance
similitude
de la divinité. Dans celte vierge, en laquelle habite la Sainte-Trinité trinité
trois
triade
ternaire
trindade
três
tríade
ternário
trinity
three
triad
Trimûrti
Trimurti
, dans laquelle avant les temps de ce monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
nous avons été vus par l’esprit de Dieu et reconnus dans le nom de Jésus, devons-nous entrer par notre esprit de volonté. Car notre vraie image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
, dans laquelle nous sommes la ressemblance de Dieu, s’est éclipsée pour nous en Adam et Eve et est devenue terrestre, ce qui eut lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
par le désir désir
epithymia
epithymía
épithymétikon
épithymia
concupiscence
convoitise
ou imagination : ainsi nous fut cachée la claire face de Dieu, car nous perdîmes la céleste chasteté.

2. Mais puisque, par grâce et par amour amour
eros
éros
amor
love
pour nous, Dieu nous a de nouveau découvert dans l’incarnation incarnation
sárkosis
encarnação
encarnación
de Christ sa lumineuse face, il ne s’agit plus que de ceci, savoir Wissen
saber
savoir
, que tout comme en Adam nous avons porté notre imagination dans la passion Leidenschaft
passion
paixão
pathos
passión
rāga
rajas
terrestre et en sommes devenus terrestres, nous mettions maintenant de nouveau notre volonté désirante dans la céleste vierge et y placions notre amour ; alors notre image sort de la femme terrestre et reçoit l’essence essence
ousía
ousia
essência
essentia
esencia
essence
et la propriété virginales, dans lesquelles Dieu habite et où l’image de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
peut de nouveau atteindre la face de Dieu.

3. La raison dianoia
la raison
raison discursive
reason
razão
razón
extérieure dit : Comment peut-il se faire que nous soyons réengendrés de la vierge de laquelle Christ naquit ? - Elle voit uniquement Marie. - Mais nous n’entendons pas Marie qui est une vierge créaturelle, telle que nous devenons dans l’immatériel régime virginal. - Nous serons réengendrés, si nous entrons dans l’incarnation de Christ, non selon la vie extérieure, dans les quatre quatre
quaternité
quaternidade
cuatro
cuaternidad
four
quaternity
fourfoldness
éléments, mais selon l’intérieure, dans l’élément unique où le feu Feuer
fogo
feu
fire
pyr
Agni
divin engloutit en soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
les quatre éléments ; et si, dans sa lumière Licht
lumière
luz
light
phos
prakāśa
prakasha
, savoir, dans l’autre principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
, dans lequel l’homme et la femme extérieurs doivent, par la mort Tod
mort
morte
muerte
death
thanatos
mourir
morrer
die
morir
, entrer dans la résurrection de Christ, nous reverdissons (renaissons), dans la vraie virginale sagesse sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
divine, une vierge dans l’élément unique, renfermant les quatre. Il nous faut mourir à l’homme et à la femme et crucifier l’Adam corrompu : il doit mourir avec Christ et être jeté dans la colère colère
orge
rancoeur
hostilité
animosité
inimitié
méchanceté
du Père, qui engloutit l’homme et la femme terrestres et donne à l’âme, par l’incarnation de Christ, une image virginale, où l’homme et la femme ne sont qu’une image, avec l’amour de soi-même. Maintenant l’homme place son amour dans la femme et la femme dans l’homme ; mais si les deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
amours sont convertis en un seul, il n’y a plus, dans l’image unique, aucun désir pour le mélange, l’image s’aime soi-même.

4. Au commencement, l’image a donc été créée dans la virginale sagesse divine, soit de la substantialité divine, et comme la substantialité est devenue terrestre et est tombée dans la mort, le Verbe qui devint homme la réveilla ; alors la source terrestre demeure à la mort dans la colère, et ce qui a été réveillé demeure dans le Verbe de la vie, dans le régime virginal. Ainsi nous sommes sur cette terre Terre
Terra
Earth
Tierra
Gea
Khouen
un homme double en une personne Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
 ; savoir, une image virginale née de l’incarnation de Christ et une image terrestre, d’homme ou de femme, renfermée dans la mort et dans la colère de Dieu. La terrestre doit porter la croix croix
cruz
cross
, se laisser tourmenter, persécuter et mépriser dans la colère, enfin mourir ; alors la colère l’engloutit dans le feu divin inqualifiant (essentiel) ; mais si le Verbe de la vie, qui en Marie devint homme, se trouve dans l’image terrestre, Christ, qui apporta de Dieu la parole Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
vāk
vāc
de vie, ressuscite, et conduit l’essence du feu inqualifiant, entendez l’essence humaine, hors de la mort, car il est ressuscité de la mort et vit en Dieu ; sa vie est devenue notre vie, sa mort notre mort ; nous sommes ensevelis dans sa mort ; mais nous reverdissons dans sa résurrection, dans sa victoire, dans sa vie.

5. Mais entendez bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
le sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
 : Adam était l’image virginale, il avait le propre amour, car l’esprit de Dieu le lui avait insufflé. Quoi d’autre, en effet, peut souffler de soi l’esprit de Dieu que ce qu’il est lui-même ? Il est bien tout, mais non, cependant, de toute source, nommé Dieu : en toutes il n’y a qu’un seul esprit qui est Dieu, selon l’autre principe, dans la lumière, et cependant, il n’y a pas de lumière sans feu. Mais dans le feu il n’est pas l’esprit d’amour ou le Saint-Esprit Esprit-Saint
Saint-Esprit
Espírito Santo
Holy Ghost
Holy Spirit
Le Saint-Esprit représente, comme la Vierge, le mystère du divin Amour. [Frithjof Schuon]
, mais bien la fureur de la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
et une cause causa
cause
aitia
aitía
aition
du Saint-Esprit, une colère et un feu dévorant ; car dans le feu, l’esprit de la nature devient libre, et le feu essentiel donne cependant aussi la nature, et est lui-même la nature.

6. Nous n’entendons cependant qu’un seul esprit saint dans la lumière, et quoique ce soit bien un tout, nous entendons néanmoins que la matière matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
engendrée de la douceur acceptation
aceitação
acceptación
douceur
mansidão
souplesse
mou
flexibilité
de la lumière est comme impuissante et sombre, attirant à soi et engloutissant le feu ; mais donnant de la source matérielle, du feu, un esprit puissant qui là est libre de la matière et aussi du feu ; bien que le feu le retienne, il n’atteint cependant pas sa source ; comme nous voyons que la lumière demeure dans le feu et n’a cependant pas la source du feu, mais une douce source d’amour, ce qui n’aurait pas lieu non plus si la matière n’était pas morte dans le feu et n’avait pas été dévorée par lui.


Voir en ligne : Jacob Boehme