Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Maxime le Confesseur (580-662) > Tatakis : Le mysticisme de Maxime

Histoire de la Philosophie - La Philosophie Byzantine

Tatakis : Le mysticisme de Maxime

MAXIME LE CONFESSEUR

mardi 3 avril 2018, par Cardoso de Castro

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Il convient de noter ici que Maxime fut avant tout fécond dans la théologie teologia
théologie
teología
theology
θεολογία
ascétique et mystique mysticisme
misticismo
mysticism
μυστικός
mystikos
místico
místicos
mystic
mystique
. De sa mystique se dégage un souffle pneuma
πνεῦμα
souffle
sopro
breath
prāna
prāṇa
prana
Vayu
puissant qui vivifie sa pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
et ses actes, exalte sa vie Leben
vie
vida
life
zoe
et sanctifie son martyre et sa mort Tod
mort
morte
muerte
death
thanatos
mourir
morrer
die
morir
. Ce souffle constitue son originalité dans ce domaine et lui permet de ne pas être un scolastique aride. Son ascétisme est commandé, à l’exemple de Méthode d’Olympe, par un optimisme, qui vient de sa confiance en la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
humaine régénérée et en l’action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
des meilleures * âmes, les âmes vierges et pures qui saisissent l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
du christianisme. Devenir juste et saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
, s’unir à Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
dans la clarté de l’esprit, voilà où vise l’ascétisme maximien faisant penser au thème platonicien du Phédon, c’est-à-dire à la divinisation de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
qui par une purification purification
purificação
purificación
katharsis
des passions s’unit par la contemplation contemplation
theoria
theoría
contemplação
contemplación
à Dieu. L’ascèse ascèse
askesis
askêsis
ascese
ascesis
ascetismo
ascetism
n’est donc pas le martyre de la chair chair
sarx
carne
carnal
carnalidade
carnalidad
carnality
charnel
, supposée impure, mais la purification de l’esprit et de l’âme pour s’unir à Dieu, un Dieu tout esprit et vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
. A côté de ces traits, qui ont leur source dans la pensée grecque, il y a des traits bibliques. L’image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
adamique déborde la nature spirituelle de l’âme et s’étend au corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
lui-même, dont elle exige l’immortalité imortalidade
immortalité
immortality
inmortalidad
athanatos
. Mais la réalisation parfaite de la nature humaine requiert l’autre don préternaturel, l’impassibilité, une impassibilité qui soit l’impeccabilité de fait et non de droit. Pour y arriver, l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
doit laisser un libre essor au désir désir
epithymia
epithymía
épithymétikon
épithymia
concupiscence
convoitise
que Je Créateur alluma dans son âme envers Celui dont il lui donna une connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
infuse. Ce saint désir est un pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
, qui permet à l’homme de réaliser sa béatitude joie
alegria
alegría
happiness
satisfaction
satisfação
satisfacción
contentement
contentamento
contentamiento
euthymia
ananda
ānanda
béatitude
, de recouvrer la nature adamique. Maxime, au milieu de la misère qui l’entoure, rêve sonho
rêve
dream
Morphée
songe
souvent la béatitude originelle ; il a la nostalgie du paradis Paradis
Paraíso
Paradiso
Paradise
perdu. Adam Adam
Adão
Adán
, type de la nature humaine, devint après la chute chute
queda
decadência
caída
fall
le type de la nature déchue ; car il détourna ses facultés de leur mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
naturel vers Dieu et, soumettant son esprit à la sensation expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
, chercha le bonheur félicité
felicidade
bonheur
felicidad
happiness
eudaimonia
dans les êtres sensibles. Par suite de ce péché péché
pecado
sin
hamartia
ἁμαρτία
égaremente
equívoco
originel l’homme perdit l’harmonie Wachseinlassen
deixar-acordar
harmonia
harmonie
harmonía
harmony
accord
acordo
concordance
concordância
concórdia
agreement
intérieure, qui venait de l’unité Einheit
unité
unidade
unidad
unity
entre le sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
(l’homme) et l’objet (Dieu). A la place Ort
lieu
lugar
location
locus
place
de l’harmonie, le désordre, à la place de Dieu, la sensation, suivie de tous les dangers et de toutes les erreurs qui en découlent. Au lieu de prendre le chemin Weg
chemin
caminho
way
camino
vers le haut, l’homme prit le chemin vers le bas. Ici encore le mouvement de la pensée est nettement platonicien. Mais la restauration s’est faite par Jésus, devenu homme, hormis le péché, pour nous faire Dieux Gotter
deuses
dieux
gods
dioses
, hormis l’identité Identität
identité
identidade
identity
identidad
pratyabhijnā
pratyabhijñā
reconnaissance
reconhecimento
. Après avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
donc recouvré la nature intègre, la nature adamique, reste à gagner, par le moyen de la vie active, — l’ascèse et la contemplation — la déification déification
theosis
deificação
deificación
union
união
unión
. A l’assimilation de Dieu à la nature humaine doit répondre notre assimilation à la nature divine divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
. Ainsi l’homme, créé à l’image parfaite de Dieu et à sa ressemblance ressemblance
homoiosis
semelhança
imitação
semblance
similitude
commencée, peut élever celle-ci à une ressemblance parfaite. Ce n’est donc pas au-dedans de lui que l’homme découvrira Dieu ; il n’y trouvera que sa propre nature dans son intégrité originelle et les instincts spirituels pour l’acquisition de la déification. Cette déification, venant couronner une longue ascèse, s’opère d’une manière ineffable et mystique. Si nous rappelons que Dieu est la vérité et le bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
, nous comprenons à quel point Maxime spiritualise la nature humaine.

La comparaison suivante, que nous trouvons aussi chez saint Irénée et saint Augustin, montre bien l’attitude mystique de Maxime. Vous priez, dit-il, dans l’atrium, quand vous vous abandonnez contre nature à la connaissance sensible ; vous sacrifiez dans le temple, si vous allez à la vérité, ainsi qu’il convient à notre nature, au moyen de l’âme, de la raison dianoia
la raison
raison discursive
reason
razão
razón
, de l’intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
 ; vous adorez, enfin, dans le sanctuaire, si vous vous livrez exclusivement à l’activité Yin
Yang
passivité
activité
passif
actif
supranaturelle de l’intelligence. Cette conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
de l’insuffisance du processus logique lógica
logique
logic
Logik
tarka-vidyā
nyāya
nyaya
pour arriver à Dieu, et, en même temps, l’aspiration à l’union avec Dieu constituent la base du mysticisme de Maxime.

Son mysticisme est manifeste aussi dans ses commentaires, où il adopte la méthode allégorique allégorie
allégorique
alegoria
alegórico
allegory
plus convenable à son tempérament enthousiaste et intuitif. Maxime ne cherche dans les textes qu’une expression objectivée de ce que lui-même a saisi par intuition intuition
intuitio
intuitus
intuição
intuición
 ; le texte n’a, pour ainsi dire, rien à lui apprendre. Ainsi l’allégorie, au lieu d’être une méthode scientifique d’interprétation, devient un principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
philosophique, car Maxime n’a pas appliqué l’allégorie seulement aux Écritures, mais aux écrits des Pères de l’Église aussi, à la vie humaine, et, encore plus loin, aux phénomènes de la nature. Dès lors suivre ses allégories c’est faire le tour de ses méditations au sujet de l’univers Univers
Universo
Universe
. La pensée maîtresse de l’interprétation qu’il en fait c’est la définition que Denys donne de la hiérarchie : « L’ornementation des êtres, dit Denys, et leurs relations réciproques s’appelle hiérarchie. » Un exemple mettra en relief ce que tira Maxime de l’allégorie et l’étendue qu’il lui donna. Voici ce que la Sainte-Église symbolise d’après lui : elle est d’abord image et type de Dieu, elle est aussi l’image de l’univers constitué des substances visibles et invisibles, elle peut être l’image seulement du monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
sensible, elle est l’image symbolique de l’homme, elle est aussi image et type de l’âme, prise absolument, représentant par le sanctuaire l’intelligence, par le temple la raison, et unifiant tout dans le mystère mystère
mysterion
mystères
mistério
mistérios
mystery
mysteries
de l’autel. Quiconque sait s’initier d’une manière sage sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
et claire, en vérité, fait de son âme une Église de Dieu. L’homme est, en effet, une Église mystique. L’Écriture, d’autre part, symbolise l’homme ; le Vieux Testament en est le corps et le Nouveau en est l’âme, l’esprit, l’intelligence ; ou autrement, la lettre historique de toute l’Écriture symbolise le corps, alors que le sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
de ce qui est écrit et la fin Ende
la fin
o final
o fim
el fin
finalité
finalidade
finalidad
the end
the goal
purpose
propósito
telos
télos
meta
à laquelle il tend symbolise l’âme. Comme l’homme est mortel, quant à sa partie visible et immortel, quant à sa partie invisible, de même l’Écriture sainte, quant à sa partie visible, la lettre, est quelque chose qui périt, mais quant à l’esprit caché dans la lettre elle est éternelle. Une telle attitude ne saurait être hostile à l’arithmologie ; la triade trinité
trois
triade
ternaire
trindade
três
tríade
ternário
trinity
three
triad
Trimûrti
Trimurti
, la tétrade et la décade ont un contenu mystique. Maxime suit de près le traité de la hiérarchie ecclésiastique de Denys ; il avoue d’ailleurs que son maître guru
enseignant
professeur
maître
mestre
professor
est Denys et que lui-même ne touche qu’aux sujets faciles de la mystique n’osant pas s’occuper des questions plus mystiques et plus difficiles, pour lesquelles il renvoie à son maître. Il ne fait d’ailleurs, dit-il, que répéter ce qu’il apprit de lui et il avoue n’exposer que ce qu’il retient de lui, dans la mesure insuffisamment claire où il a pu le saisir et encore moins claire où il peut l’exposer. S’il en parle c’est pour rendre, autant que cela est possible, clairs et remettre aux générations futures les verbes divins de son maître vénéré. Maxime servit de pont à Denys pour son introduction à la mystique chrétienne et sut infuser à l’exposé aride de son maître la profonde émotion de son âme, tout en évitant, comme nous allons le voir, les pentes dangereuses pour le christianisme qu’impliquait le néoplatonisme de Denys.


Voir en ligne : MAXIME LE CONFESSEUR