Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Gavin Flood : la centralité du corps

BODY AND COSMOLOGY IN KASHMIR ŚAIVISM

Gavin Flood : la centralité du corps

Preface

vendredi 15 juin 2018, par Cardoso de Castro

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Français

Ce livre est une exploration d’une manière de considérer le sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
humain dans les traditions philosophiques et religieuses hindoues, connues sous le nom de shivaïsme du Cachemire. Bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
qu’elles soient encore présentes dans un sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
atténué dans le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
contemporain, ces traditions ont prospéré au début du Moyen Âge, trouvant leur expression théologique la plus articulée dans les travaux travail
travaux
tâche
labeur
trabalho
labor
trabajo
tarefa
task
d’Abhinavagupta Abhinavagupta
Abhinava
AG
Abh
Abhinavagupta (950-1020), maître du shivaïsme du Cachemire, aussi maître en yoga, tantra, poétique, dramaturgie.
et de son élève Ksemarāja. Ces penseurs ont présenté un point de vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
où la conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
est la réalité Bestand
Grundbestand
Realität 
réalité
realité fondamentale
réalité subsistante
real
réel
realidad
realidade
reality
primaire, à la fois au-delà et en pénétrant le cosmos Kosmologie
cosmologie
cosmologia
cosmología
cosmology
cosmo
cosmos
kosmos
, et que l’univers Univers
Universo
Universe
perceptible et manifeste, avec le monde de la transaction quotidienne, est une coagulation de ce pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
subtil. Ils ont exprimé leurs idées dans des commentaires sur des textes « révélés », les Tantras, et dans des œuvres indépendantes écrites en sanskrit, parfois belles mais souvent obscures.

Cette étude tente de démêler les systèmes religieux présentés par ceux-ci et d’autres penseurs shivaïstes. Pour eux, l’univers est une manifestation Offenbarkeit
manifestação
manifestation
manifestación
Bekundungsschichten
de la conscience suprême dans ses modes d’auto-illumination illumination
enlightenment
iluminação
iluminación
Brahma-vidyā
et de représentation de soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
. Bien que la conscience soit le terme clé dans la compréhension de la métaphysique Metaphysik
métaphysique
metafísica
metaphysics
de ces traditions, j’essaie de montrer la centralité du corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
à la fois dans leurs schémas conceptuels et dans leurs pratiques praktike
prática
práticas
pratique
pratiques
religieuses. La structure Struktur
structure
estrutura
struktural
structural
estrutural
du corps reflète la structure du cosmos et devient une image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
centrale dans l’expression d’une métaphysique moniste. C’est aussi l’objet central des pratiques religieuses destinées à transcender les limites de la condition humaine. En termes simples simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
, lorsque nous parlons du corps, les shivaïstes monistes parlent de la conscience et lorsqu’ils parlent de la conscience, ils parlent du corps. De plus, lorsqu’ils agissent pour transformer le corps, ils agissent pour transformer la conscience.

Cette conscience est la réalité principale et les distinctions sont finalement fausses, une position qui pourrait être qualifiée d’« idéalisme Idealismus
idéalisme
idealismo
idealism
objectif », est une vision qui est contre-intuitive à la culture occidentale contemporaine prédominante (dans ses dimensions laïques et religieuses). Il y a cependant des parallèles dans certaines traditions philosophiques occidentales, en particulier dans l’idéalisme allemand et dans certains aspects de la pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
de Heidegger Heidegger Martin Heidegger (1889-1976), philosophe allemand . Je pense en particulier à son idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
du « retrait retrait
anachorèse
anachorète
ermite
érémitisme
ἀναχωρέω
 » et du « non-retrait » de l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
, qui s’apparente au concept begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
du shivaïsme que la conscience pure se retrait et se révèle elle-même. En dehors de la philosophie Philosophie
philosophy
filosofia
filosofía
φιλοσοφία
philosophia
, les aspects sotériologiques des traditions cachemiriennes ont des parallèles dans les nouveaux mouvements religieux dont l’origine Anfang
origine
começo
início
comienzo
origem
arche
Anfängnis
começar
iniciar
est indienne. En effet, plus que des systèmes de philosophie, les traditions du shivaïsme prétendent être des systèmes destinés à transformer la conscience individuelle en la réalisation existentielle de leurs revendications de vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
.

Dans cette étude, je discute de la centralité du corps dans la compréhension de ces sotériologies et de leur théologie teologia
théologie
teología
theology
θεολογία
. Le corps fonctionne à plusieurs niveaux dans le shivaïsme moniste : c’est la forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
qui particularise la conscience dans un certain monde et constitue l’une des principales contraintes dans la détermination de l’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
. Autrement dit, le type de corps que nous avons contraint le genre de monde que nous connaissons. La terminologie corporelle est également appliquée aux niveaux ou mondes cosmiques supérieurs, qui comprennent le cosmos du shivaïsme et qui contraignent les formes ou les événements particuliers de l’univers.

Le corps fournit un cadre pour une théologie shivaïste de la conscience. Nous vivons et expérimentons nos mondes dans un corps ; les couches du cosmos, ou sphères dans lesquelles la conscience opère à divers degrés de particularité, sont considérées comme des corps ; et la conscience pure dont ils sont une projection s’appelle un corps de conscience. Non seulement cela, le corps est le moyen et l’instrument pour expérimenter la libération délivrance
libération
liberação
liberation
liberación
moksha
mokṣa
du cycle de la naissance, de la vieillesse et de la mort Tod
mort
morte
muerte
death
thanatos
mourir
morrer
die
morir
à travers l’initiation initiation
iniciação
iniciación
aux systèmes de yoga Yoga
Ioga
et de liturgie liturgie
λειτουργία
leitourgía
liturgy
liturgia
liturgía
du shivaïsme. Par l’initiation à diverses traditions ésotériques, le shivaïsme moniste espère accéder à ces « corps » supérieurs et éventuellement être libéré.

Original

This study attempts to unravel the religious systems presented by these and other Śaiva thinkers. For them the universe is a manifestation of supreme consciousness in its modes of self-illumination and self-representation vorstellen
représenter
representar
Vorstellung
représentation
representação
representation
representación
saṃkucita
. Although consciousness is the key term in understanding Verständnis
compreensão
entendimento
compréhension
entente
comprensión
understanding
the metaphysics of these traditions, I attempt to show the centrality of the body in both their conceptual schemes and in their religious practices. The structure of the body [xiv] reflects the structure of the cosmos and becomes a central image in expressing a monistic metaphysics. It is also the central focus of religious practices intended to transcend the limitations of the human condition. Put simply, when speaking about the body the monistic Śaivas are speaking about consciousness and when speaking about consciousness they are speaking about the body. Furthermore when acting to transform the body they are acting to transform consciousness.

That consciousness is the principle Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
reality and that distinctions are ultimately false, a position which might be labelled as ’objective idealism’, is a view which is counter-intuitive to predominant, contemporary western culture (in both its secular and religious dimensions). There are, however, parallels in some western philosophical traditions, particularly in German idealism and in aspects of Heidegger’s thought. I am thinking particularly of his idea of the ’ concealedness’ and ’unconcealedness’ of Being Seiende
Seiendes
Seienden
l'étant
étants
ente
entes
sendo
beings
being
, which is akin to the Śaiva concept that pure consciousness simultaneously conceals and reveals itself. Apart from philosophy, the soteriological aspects of the Kashmiri traditions have parallels in new religious movements whose origins are Indian. Indeed, more than systems of philosophy, the Śaiva traditions claim to be systems intended to transform individual Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
consciousness to the existential realization of their truth claims.

In this study I argue the centrality of the body in understanding these soteriologies and their theology. The body functions on a number Zahl
nombre
número
number
nombres
números
numbers
of levels in monistic Śaivism : it is the form which [xv] particularizes consciousness in a certain world and is one of the main constraints in determining Bestimmtheit
déterminité
determinidade
Bestimmung
determinação
determining
experience. That is, the kind of body we have constrains the kind of world we experience. Body terminology is also applied to higher cosmic levels or worlds, which comprise the Śaiva cosmos and which constrain the particular forms or events of the universe.

The body provides a framework for a Śaiva theology of consciousness. We live and experience our worlds in a body ; the layers of the cosmos, or spheres in which consciousness operates in varying degrees of particularity, are regarded as bodies ; and the pure consciousness of which they are a projection is called a body of consciousness. Not only this, the body is the medium and instrument for experiencing liberation from the cycle of birth, old age and death through initiation into the Śaiva systems of yoga and liturgy. Through initiation into various esoteric esoterismo
ésotérisme
esoterism
esotérique
esotérico
esotérica
esoteric
exoterismo
exotérisme
exotérico
exotérica
traditions, the Śaiva monist hopes to gain access to these higher ’bodies’ and eventually be liberated.


Voir en ligne : BODY AND COSMOLOGY IN KASHMIR ŚAIVISM

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?