Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Clément d’Alexandrie (150-211) > Freppel - Clément d’Alexandrie - Cours d’éloquence sacrée

Freppel - Clément d’Alexandrie - Cours d’éloquence sacrée

vendredi 14 mars 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

TABLE ANALYTIQUE.

PREMIÈRE LEÇON

Coup d’œil général sur l’école chrétienne d’Alexandrie Alexandrie
Alexandria
L’École d’Alexandrie désigne le mouvement platonicien qui a fleuri à Alexandrie entre le IVe et le VIIe siècles apr. J.-C., dont l’initiateur avait été Ammonius Saccas, le maître de Plotin. (d’après Y. Lafrance)
. — Rôle qu’elle a joué dans cet espace Raum
Räumlichkeit
räumlich
espace
espacialité
espaço
espacialidade
espacial
espacio
espacialidad
space
spaciality
spatial
de temps qui sépare les Pères apostoliques des orateurs et des théologiens du IVe siècle. — L’école d’Alexandrie a pour mission d’établir les rapports de la science Wissenschaft
science
sicences
ciência
ciências
ciencia
ciencias
episteme
επιστήμη
epistêmê
et de la foi
foi
faith
pistis
, de montrer l’accord Wachseinlassen
deixar-acordar
harmonia
harmonie
harmonía
harmony
accord
acordo
concordance
concordância
concórdia
agreement
de la religion Religion
religion
religião
religión
avec la vraie philosophie Philosophie
philosophy
filosofia
filosofía
φιλοσοφία
philosophia
. — Influence du génie des races sur les productions de la science et de l’art Kunst
arte
art
. — En quoi les Alexandrins diffèrent des écrivains de l’Asie Mineure et des théologiens de l’Église d’Afrique. — Comment Alexandrie était devenue l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
des centres principaux du mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
scientifique et littéraire dans le vieux monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
. — Difficultés que rencontrera sur son fils
filho
hijo
son
chemin Weg
chemin
caminho
way
camino
l’école chrétienne d’Alexandrie en voulant opposer la véritable science de la foi à la fausse gnose connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
. — Action action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
salutaire de l’Eglise de Rome au milieu du travail travail
travaux
tâche
labeur
trabalho
labor
trabajo
tarefa
task
des esprits qui se manifeste dans les Églises de l’Asie Mineure, dans l’Église d’Afrique et dans celle d’Alexandrie.

DEUXIÈME LEÇON

Origines de l’Église"d’Alexandrie.— Mission de l’évangéliste saint sainteté
santidade
sainthood
saint
santo
Heiligkeit
holiness
santidad
Marc dans la capitale de l’Egypte. — Races diverses qui se mélangeaient dans cette partie de l’empire. — Les Égyptiens ; la colonie grecque ; les juifs. — Établissement des Israélites à Alexandrie. — Caractère particulier à la colonie juive fixée dans cette ville. — Persécution, qu’elle venait de subir à l’arrivée de saint Marc — Elle fournit à l’évangéliste un premier noyau de fidèles. — Les thérapeutes de Philo étaient-ils chrétiens ou Juifs ? — Commencements du Didascalée. — Dans quel sens peut-on attribuer à saint Marc la fondation Grund
Fundament 
fondement
fundamento
Fundamente
fondations
fondation
ādhāra
root
de l’école catéchétique d’Alexandrie ? — Deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
périodes bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
distinctes dans l’histoire Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
de cette institution. — Causes qui ont imprimé à l’école primitive des catéchumènes une direction direction
direção
dirección
directions
direções
direcciones
scientifique

TROISIÈME LEÇON

Premiers maîtres de l’école d’Alexandrie. — Liens qui rattachent Athénagore à cette institution. — Saint Pantène. — Sa vie Leben
vie
vida
life
zoe
et son enseignement. — Organisation du Didascalée à l’époque où Clément succède à Pantène, son maître guru
enseignant
professeur
maître
mestre
professor
, dans la direction de l’école. — Classification des écrits de Clément d’Alexandrie. — Œuvres perdues. — Trilogie dans laquelle se résume l’activité Yin
Yang
passivité
activité
passif
actif
théologique et littéraire de Clément. — Marche à suivre pour l’étude de ses ouvrages. — Raisons que donne Benoit XIV pour justifier l’omission du nom de Clément dans le martyrologe romain

QUATRIÈME LEÇON

La synthèse théologique de Clément. — "Premier écrit : l’Exhortation aux Grecs. — Le chef du Didascalée cherche d’abord à détacher les gentils des erreurs et des vices vice
vices
vício
vícios
défaut
malice
malícia
kakíai
du paganisme. — Préambule de la pièce. — Pour amener les païens à l’Évangile évangile
euanggelion
evangelium
gospel
evangelho
nouveau testament
novo testamento
NT
novum testamentum
new testament
, Clément puise à pleines mains dans les trésors de la littérature ancienne. — Couleur couleur
cor
color
poétique du morceau. — Après avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
pressé les Grecs d’accourir à l’école du Verbe fait chair chair
sarx
carne
carnal
carnalidade
carnalidad
carnality
charnel
, Clément se tourne vers le polythéisme dont il démontre la fausseté. — Critique des religions anciennes. — Vaste érudition de Clément dans cette partie de ses oeuvres. — Appréciation de ses vues sur le caractère et les différentes formes du polythéisme

CINQUIÈME LEÇON

Conclusion de l’examen critique des religions anciennes. — Du polythéisme vulgaire, Clément passe à l’enseignement des écoles philosophiques. — Trois trinité
trois
triade
ternaire
trindade
três
tríade
ternário
trinity
three
triad
Trimûrti
Trimurti
classes de philosophes. — Les matérialistes ; les semi-matérialistes et les spiritualistes. — Jugement de Clément sur Platon et sur sa philosophie. — Mérite et défaut de cette appréciation. — Comment une thèse extrême en appelle une autre. — Clément soutient que les philosophes grecs ont pillé les livres saints. — Il prétend retrouver des emprunts analogues chez les principaux poètes de l’antiquité païenne. — Discussion Rede 
discours
discussão
discussion
discourse
discurso
discussão
des textes sur lesquels s’appuie son sentiment Gefühle
sentiment
sentiments
sentimentos
feelings
sentimientos
emotion
emoção
emoción
emotions
emoções
emociones
. — L’école juive d’Alexandrie l’a induit en erreur sur ce point, par la fabrication d’écrits apocryphes sous le nom des poètes grecs. — Le monothéisme dans l’antiquité païenne

SIXIÈME LEÇON

Théorie de Clément sur les emprunts faits par la philosophie grecque aux livres de l’Ancien Testament. — Raisons qu’il allègue pour motiver son opinion doxa
opinion
opinião
opinión
Meinung
δόξα
. — L’antériorité des livres saints. — Les communications des philosophes grecs avec l’Orient. — Les emprunts qu’ils se sont fait réciproquement. — Les ressemblances qu’on observe entre leurs écrits et « eux des prophètes. — Examen de ces divers ordres de preuves. — Limites dans lesquelles Clément aurait dû se renfermer pour déterminer l’influence de l’enseignement traditionnel sur la philosophie grecque. — Tout en faisant la part trop large à l’élément traditionnel dans la philosophie grecque Clément n’en reconnaît pas moins à la raison dianoia
la raison
raison discursive
reason
razão
razón
le pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
de s’élever par elle même à certaines vérités de l’ordre naturel. — Analyse des textes qui prouvent qu’il a tenu compte du travail de la réflexion en indiquant les sources des connaissances religieuses et morales de l’antiquité païenne. — Comme saint Justin, son devancier, Clément d’Alexandrie, n’est ni rationaliste ni traditionaliste

SEPTIÈME LEÇON

Rôle de la philosophie grecque par rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
au christianisme. — Répulsion excessive de quelques esprits pour les spéculations helléniques. — Clément combat combat
agon
lutte
agôn
vivement cette tendance tendance
tendência
tendency
qualité
qualidade
calidad
quality
attribut
atributo
atribute
guna
gunas
. — Il distingue entre la sophistique et la philosophie, pour condamner l’une et défendre l’autre. — Dans le plan de la Providence providence
providência
providencia
pronoia
, la philosophie grecque, devait servir d’introduction au christianisme et préparer les gentils au règne universel de la vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
sur la terre Terre
Terra
Earth
Tierra
Gea
Khouen
. — Développements que l’auteur donne à cette belle pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
. — Ses vues sur l’histoire religieuse du genre humain avant le Christ. — Comment il envisage la question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
du salut salut
salvação
salvación
salvation
σωτηρία
σωτηρ
soteria
soter
des païens. — Théorie singulière de Clément sur le but et les conséquences de la descente de Jésus-Christ aux enfers — Dans quel sens on doit interpréter la maxime : en dehors de l’Église il n’y a pas de salut

HUITIÈME LEÇON

Le traité du Pédagogue. — Après avoir détaché les païens des erreurs de leur passé, Clément veut les initier à la vie de la foi par l’action salutaire de la discipline évangélique. — La catéchèse ou l’instruction morale succédait, dans l’enseignement du Didascalée, à la critique des religions et des systèmes philosophiques du monde païen.— Le Verbe, précepteur de l’humanité Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
.—Comment l’éducation éducation
educação
education
educación
apprentissage
aprendizagem
aprendizado
paideia
du chrétien se fait dans l’Église, qui est la famille spirituelle du Verbe incarné. — Belle poésie de langage Sprache
língua
langue
lengua
linguagem
language
langage
lenguaje
dans le premier livre du Pédagogue. — L’Église mère mère
mãe
mother
madre
et vierge vierge
virginité
parthenía
parthenos
tout ensemble. — Elle nourrit les chrétiens du lait de la doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
, et développe en eux la vie surnaturelle par le moyen des sacrements sacrement
sacramento
sacrements
sacramentos
puja
pūjā
pûjâ
— Le premier livre du Pédagogue est l’une des productions, les plus originales de l’éloquence chrétienne

NEUVIÈME LEÇON

IIe et IIIe livre du Pédagogue. — Clément veut régler la vie des néophytes jusque dans les moindres détails. — Comment il s’approprie les formules stoïciennes qu’il corrige et dépouille de leur exagération. — La vie raisonnable en regard de la vie sensuelle. — Les rapports de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
et du corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
, au point de vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
de la moralité humaine. — La question des aliments. — Spiritualisme élevé qui éclate dans ces pages où Clément passe en revue les différents actes de la vie commune et ordinaire. — Critique du luxe de l’époque — En quoi consiste la véritable beauté beleza
belo
beauté
beau
beauty
belleza
. — Pourquoi les moralistes chrétiens tonnaient avec tant de force contre l’abus des jouissances matérielles. — L’Église a posé de tout temps les principes et indiqué les éléments essentiels du vrai progrès et de la vraie civilisation

DIXIÈME LEÇON

Opuscule sur le Salut des riches. — Deux extrêmes à éviter dans la question des rapports du riche avec le pauvre pauvreté
ptocheia
pauvre
pauvres
. — Interprétation des paroles du Sauveur sur la difficulté du salut des riches. — Définition de la richesse richesse
abondance
riqueza
abundância
wealth
prospérité
Artha
moyens
means
meios
comprise et entendue dans le sens chrétien. — Du véritable usage des biens de la terre.— La thèse de Clément n’a rien qui puisse porter atteinte au droit de propriété. — Idéal que le christianisme tend à réaliser sur la terre, autant que le permettent l’orgueil orgueil
hyperephanía
et les passions humaines

ONZIÈME LEÇON

Suite de l’opuscule intitulé Quel riche sera sauvé. — Doctrine do Clément sur la nécessité Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
des bonnes œuvres pour le salut. — L’action divine divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
et la coopération humaine dans l’œuvre delà sanctification. — Sacrifices que demande l’Évangile en vue de la vie éternelle. — Comment l’auteur interprète les textes sacrés qui formulent cette obligation. — Les devoirs de famille et les droits de Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
. — Une parabole de l’Évangile expliquée par Clément. — Origines de l’homélie et du sermon. — Développement de ces deux formes de l’éloquence sacrée dans les trois premiers siècles de l’Église

DOUZIÈME LEÇON

Prière euche
prier
oraison
prière
orar
oração
prece
pray
prayer
oración
qui termine le traité du Pédagogue. — Doctrine de Clément sur la consubstantialité du Verbe. — L’Hymne au Christ Sauveur. — Origines de la poésie chrétienne. — La première forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
de la poésie chrétienne a dû être la forme lyrique, l’hymne ou le chant sacré. — Le lyrisme chrétien dans saint Paul. — La poésie religieuse, auxiliaire de l’éloquence sacrée. — Rythme particulier à l’Hymne au Christ. — Beautés poétiques de cette pièce. — Épitre dédicatoire au Verbe. — Caractère et mérite de cette deuxième composition. — Clément d’Alexandrie envisagé comme poète

TREIZIÈME LEÇON

Les Stromates, complément de l’Exhortation aux Crées et du Pédagogue. — Idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
et plan de l’ouvrage. — Comment l’auteur justifie la forme qu’il a cru devoir lui donner. — Les Stromates comparées aux Pensées de Pascal. -.- Puissante originalité de cette esquisse de philosophie chrétienne. — Analyse des sept sept
sete
seven
siete
livres dont se composent les Stromates. — Style de l’ouvrage. — Terminologie singulière qu’emploie l’auteur en divers endroits

QUATORZIÈME LEÇON

La question des rapports de la foi avec la science, point capital des Stromates. — Définition de la foi. — Analyse de l’acte acte
puissance
energeia
dynamis
de foi. — Principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
de la foi. — La foi, résultat d’une illumination et d’une impulsion Drang 
appétit
impulsion
impulso
urge
divines. — La foi, acte de l’intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
qui adhère h la vérité, et de la volonté voluntas
volonté
vontade
voluntad
volition
the will
qui détermine cette adhésion. — Motif suprême de la foi, la véracité divine. — L’Église, canal par lequel la révélation révélation
revelatio
apocalypse
apocalypsis
ἀποκάλυψις
Shruti
nous arrive pure et intacte — Objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
de la foi : les vérités divinement révélées. - Le propre de ces vérités, c’est de s’appuyer sur l’autorité divine et non sur des preuves intrinsèques. — Comment les vérités de l’ordre naturel peuvent être comprises dans l’objet de la foi. — Sources de la foi : l’Écriture sainte et la Tradition diadosis
tradition
tradição
tradición
. — Doctrine de Clément sur l’inspiration inspiration
inspiratio
inspiração
inspiración
des livres saints. — Pour interpréter l’Écriture dans son véritable sens, il faut consulter la tradition vivante et orale de l’Église. — L’Église catholique et les sectes. — Résumé de cet enseignement

QUINZIÈME LEÇON

La question de la science, parallèle à celle de la foi. — Maxime fonda ¦ mentale de Clément : il n’y a pas plus de foi sans science qu’il n’y a de science sans foi. — La foi peut devenir savante, mais à condition que la science restera fidèle — Les sciences humaines dans leurs rapports avec la théologie teologia
théologie
teología
theology
θεολογία
. — Rôle et importance de la philosophie. — L’enseignement de la philosophie dans l’école d’Alexandrie. — Fragment des Hypolyposes. — Ce traité de logique lógica
logique
logic
Logik
tarka-vidyā
nyāya
nyaya
est une imitation mimesis
imitatio
copie
imitation
cópia
copy
imitación
des couvres analogues d’Aristote — La psychologie et la métaphysique Metaphysik
métaphysique
metafísica
metaphysics
dans l’école d’Alexandrie. — L’éclectisme de Clément. — Dans quel sens et pour quelle fin l’auteur des Stromates emploie la méthode éclectique

SEIZIÈME LEÇON

Les sciences humaines sont autant de degrés d’ascension ascensão
ascension
anabasis
vers Dieu, — Rôle des autres sciences par rapport à la philosophie, et rôle de la philosophie relativement à la théologie. — Les sciences naturelles viennent aboutir à la philosophie comme à leur centre centre
centro
center
commun — La philosophie trouve à son tour dans la théologie son faite et son couronnement. — Subordination de la philosophie à la théologie. — La certitude Gewißheit
Gewissheit
certitude
certeza
certainty
certus
des vérités de la foi est plus haute que la certitude résultant des démonstrations rationnelles. — L’objet de la révélation est plus élevé que celui des connaissances purement humaines. Cette subordination des sciences humaines à la théologie n’empêche pas chacune d’elles d’avoir sa sphère propre, ses lois, sa méthode, ses attributions. — Vraie et fausse liberté Freiheit
liberté
liberdade
freedom
liberdad
eleutheria
svātantrya
Atiguna
de la science. — Les sciences groupées autour de la foi aux trois époques les plus remarquables de l’histoire des peuples chrétiens

DIX-SEPTIÈME LEÇON

Théorie de Clément sur la science des Écritures et sur les différentes méthodes d’interprétation qu’on peut leur appliquer. — Son érudition biblique. — Valeur Wert
valeur
valor
value
Werte
valeurs
valores
values
valioso
valuable
tesouro
treasure
trésor
do son témoignage pour l’authenticité de l’Ancien et du Nouveau-Testament. — Dans quel sens et pour quelle fin il cite parfois des écrits apocryphes. — Clément use d’une assez grande liberté dans la reproduction du texte sacré.— Prédilection trop marquée pour le sens allégorique allégorie
allégorique
alegoria
alegórico
allegory
. — Idées de Clément concernant le symbolisme symbolon
symbolisme
symboles
symbole
simbolismo
símbolo
símbolos
symbol
symbolism
symbols
.— Influence de Philon et de l’école juive d’Alexandrie sur Clément pour l’interprétation allégorique des livres saints. — Le Décalogue expliqué dans le sens mystique mysticisme
misticismo
mysticism
μυστικός
mystikos
místico
místicos
mystic
mystique
. — Abus de cette méthode

DIX-HUITIÈME LEÇON

L’école d’Alexandrie a très bien compris les rapports qui existent entre l’ordre intellectuel et l’ordre moral. — Après avoir construit l’échelle des sciences, Clément fait la synthèse des vertus chrétiennes. — Le sentiment religieux, à son degré le plus intime, c’est la crainte Furcht
Furchtbar 
peur
redoutable
temor
medo
fear
miedo
frayeur
crainte
. — Apologie do la crainte do Dieu contre les hérétiques. — La crainte purement servile, la crainte révérencielle et la crainte filiale. — Deuxième sentiment, plus élevé que celui de la crainte : la confiance. — Rang que Clément assigne à l’espérance dans la série des vertus religieuses. — La foi et l’espérance trouvent leur couronnement dans la charité agape
charité
caridade
charity
. — Pour être parfait, le gnostique doit se déterminer par le mobile de l’amour amour
eros
éros
amor
love
divin. — Ce mobile exclut-il, dans la pensée de Clément, le motif de la béatitude joie
alegria
alegría
happiness
satisfaction
satisfação
satisfacción
contentement
contentamento
contentamiento
euthymia
ananda
béatitude
 ? — Controverse entre Bossuet et Fénelon sur le pur amour. — Comment l’un et l’autre s’appuyaient sur les Stromates dans ce grave débat

DIX-NEUVIÈME LEÇON

Les derniers livres des Stromates forment la partie la plus mystique des œuvres de Clément d’Alexandrie. — Principes généraux qu’il ne faut pas perdre de vue, lorsqu’on veut saisir la véritable pensée du maître d’Origène. — Dans quel sens il regarda comme inamissible la vertu arete
excellence
vertu
vertue
virtude
virtue
virtud
du gnostique ou du parfait chrétien. — Doctrine de l’apathie ou de l’impassibilité. — Doit on la confondre avec le sentiment des quiétistes du XVIIe siècle ? — Chez Clément d’Alexandrie, l’exagération est dans les mots Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
plutôt que dans les idées. — Théorie de la contemplation contemplation
theoria
theoría
contemplação
contemplación
permanente. — Entendue dans le sens de Clément, la prière habituelle n’a rien que de conforme à l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
de l’Évangile. — Prédilection trop marquée du mystique alexandrin pour les voies et les états extraordinaires. — Assimilation du gnostique ou du parfait chrétien avec Dieu. — Restrictions de Clément. — Il serait absurde de vouloir chercher des vestiges de panthéisme panthéisme
panteísmo
pantheism
chez un écrivain qui s’est élevé contre ce système avec la plus grande énergie. — Analogie analogia
analogie
analogy
analogía
des doctrines darshana
doctrines
points de vue
mystiques de Clément avec celles de saint Denis l’Ar air
ar
aer
éopagite. — Place Ort
lieu
lugar
location
locus
place
que tient Clément d’Alexandrie dans l’histoire de la science et des lettres chrétiennes