Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > Boehme : La damnation de l’enfer

Boehme : La damnation de l’enfer

dimanche 23 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Saint-Martin

XIX, 106. Aussi vous voyez comment la colère colère
orge
rancoeur
hostilité
animosité
inimitié
méchanceté
de Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
repose et demeure cachée dans la génération génération
geração
generación
generation
gerar
générer
generate
generar
la plus extérieure de la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
, et ne peut pas s’éveiller à moins que les hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
ne la réveillent eux-mêmes, en inqualifiant par leur engendrement charnel chair
sarx
carne
carnal
carnalidade
carnalidad
carnality
charnel
avec la colère, dans l’engendrement le plus extérieur innen
intérieur
interior
inner
außen
aussen
extérieur
exterior
outer
Innenseins
être intérieur
ser interior
interiority
antaratva
de la nature.

107. C’est pourquoi si quelqu’un devait être condamné à la damnation de l’enfer enfer
inferno
hell
Hades
, il ne faudrait pas dire que Dieu en fût l’auteur, ou qu’il l’eût voulu ; mais que l’homme a éveillé lui-même en soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
le feu Feuer
fogo
feu
fire
pyr
Agni
têjas
tejas
de la colère, qui, lorsqu’il est allumé, inqualifie ensuite avec la colère de Dieu, et le feu infernal, comme ne faisant qu’un [1]. (Jacob Boehme Böhme
Boehme
Jakob Böhme (1575-1624), théosophe allemand, surnommé « Philosophus teutonicus ».
, Aurore)

John Sparrow

130. Thou seest also how the wrath of God lieth hid and resteth in the outermost birth of nature, and cannot be awakened, unless men themselves rouse or awaken it, who with their fleshly birth or geniture qualify, operate or unite with the wrath in the outermost birth of nature.

131. Therefore if any one should be damned into hell, he ought not to say that God hath done it, or that God willeth it to be so ; but man awakeneth or stirreth up the wrath-fire in himself, which, if it groweth burning, afterwards qualifieth, mixeth or uniteth with God’s wrath and the hellish fire, as one thing.


Voir en ligne : JACOB BOEHME


[1« L’état de l’enfer est bien loin d’être tel que Babel l’enseigne, lorsqu’elle dit que le démon frappe et martyrise les âmes ; elle parle tout à fait en aveugle. Le démon n’est point en discorde avec ses enfants. (...) Chacun a son propre enfer, et n’est atteint par aucune autre chose que son propre poison. » (Psychologia Vera, XVIII, 20.)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?