Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Alain : Que serait le monde sans les idées ?

Alain : Que serait le monde sans les idées ?

samedi 29 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Bref, que serait le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
sans les idées ? Non seulement il ne serait pas compris ; mais c’est trop peu dire ; il ne serait rien ; il n’apparaîtrait même pas. En ce flux indéfini, c’est le fini qui fait paraître Scheinen
paraître
aparentar
parecer ser
aparência
seeming
Schein
apparence
semblance
la chose. Et observez comment c’est Héraclite lui-même qui se change anicca
impermanence
impermanência
changement
mudança
change
altération
alteração
modification
modificação
en Platon Platon
Plato
Platão
Platón
Platon (en grec ancien Πλάτων) (427-348 aC)
, comme Zénon Zénon
Zenão
Zeno
Zenón
Zénon d’Élée (490-430 av. J.-C.), philosophe grec présocratique, disciple de Parménide.
aussi, qui niait le mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
 ; mais c’est peut-être ici le seul cas où, selon le courage socratique, l’adversaire diable
diabolos
malin
adversaire
diabo
devil
asura
asuras
asouras
a été pensé d’après la bonne foi
foi
faith
pistis
. En ce tableau sommaire des formes les plus abstraites se trouve le mouvement au niveau du repos repos
repouso
stillness
quietud
quietness
passividade
doçura
quietude
quiescence
recueillement
recolhimento
apaisement
hesychia
śānta
Śamah
. Il a fallu Héraclite et Zénon ensemble en Platon pour surprendre l’idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
dans le spectacle même, et l’immobile dans le mouvement. Car il est assez clair, par cette double négation, que le mouvement n’est point dans les choses ; mais plutôt le mouvement c’est le changement pensé d’après le même, et par la mesure. En disant seulement, et en passant, que le mouvement est une idée, Platon dit beaucoup ; car il est vrai que nous pensons le mouvement comme un tout, et comme un modèle du changement, que le changement ne nous dicte point ; un modèle selon l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
, non selon la chose. Il suffit à Platon de nous avertir ; il n’entre point dans ses fins de nous donner le savoir Wissen
saber
savoir
, car, frappant ainsi sur notre cuirasse mortelle, il vise un autre salut salut
salvação
salvación
salvation
σωτηρία
σωτηρ
soteria
soter
plus précieux que le pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
, et plus précieux que le savoir. Le fait est que nous ne voyons point d’abord l’idée dans la chose, quoique l’idée y soit ; et la connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
par les sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
n’est point la connaissance vraie. Si les idées forment la trame même de l’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
, comment se peut-il faire que l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
ignore si aisément cela ? Les idées ne sont pas loin ; elles ne sont pas ailleurs ; elles sont devant nous. Il n’y a pas une qualité tendance
tendência
tendency
qualité
qualidade
calidad
quality
attribut
atributo
atribute
guna
gunas
, le rouge, le chaud, le lent, qui ne soit pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
la même, quoiqu’elle ne le soit point. Il n’y a pas de qualité qui ne soit pensée par une autre, par l’autre. Il n’y a point de contraire qui ne soit pensé par son contraire. Le nombre Zahl
nombre
número
number
nombres
números
numbers
n’est point dans les choses ; la grandeur grandeur
grandeza
greatness
n’est point dans les choses ; le mouvement n’est point dans les choses ; bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
mieux la qualité elle-même n’est point dans les choses. Mais cela ne signifie point que quelques-uns voient seulement les choses, et que d’autres connaissent aussi les idées, car les choses, sans les idées, sont aussi impossibles sur les ombres dans les choses dont elles sont les ombres. L’inhérence, certes, est surmontée ; l’idée du grand et du petit n’est ni dans Socrate Socrate
Sokrates
Sócrates
Socrates
Socrate (en grec Σωκράτης Sōkrátēs), philosophe de la Grèce antique (Ve siècle av. J.-C.)
ni dans Théétète quand je juge que l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
est plus grand que l’autre ; et l’idée de mouvement n’est ni dans le mobile, ni dans le témoin spéctateur
espectador
spectator
témoin
testemunha
witness
immobile par rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
auquel le mobile se meut. Toutefois ce monde Héraclitéen, où il n’y a que changement pur et simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
sans aucun mouvement, où la chose n’est ni grande ni petite, ni chaude ni froide, nul ne l’a jamais vu. L’apparence n’apparaît que par les idées. Seulement ces idées sont comme perdues, méconnaissables dans l’apparence sensible. En vain nous ouvrons de grands yeux. Le fait est que nous pensons, et que nous n’en savons rien. Il faut un long dragon
dragão
dragón
long
nāga
détour avant que nous puissions penser explicitement l’idée dans la chose, et, par exemple, ce qui importe le plus, l’idée de l’homme dans l’homme. Et peut-être, j’y insiste de nouveau après tant d’analyses concordantes, qui frappent toujours là, peut-être toute l’erreur consiste-t-elle à croire croyance
croire
crença
crer
belief
believe
que le modèle de l’homme ressemble à l’homme. La doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
de la justice dike
dikaiosyne
justice
justiça
justicia
imparcialidade
justo
imparcial
compliance
Δίκη
, telle qu’on la trouvera dans La République, est inintelligible tant que l’on cherche la justice hors de tel homme, et comme dans un autre homme plus parfait que lui. Car à chacun sa justice, mais justice pourtant universelle. Il y a donc un secret, encore bien caché aujourd’hui même à ceux qui l’ont surpris. Platon a bien des disciples, mais il est neuf. Il est périlleux, il est presque inconnu, et cela fuit celui même qui le sait, d’enseigner selon Platon. C’est que Platon n’a pas livré son secret, mais plutôt une autre énigme, la plus belle au monde ; et nous y voilà. (Alain Alain Émile-Auguste Chartier (1868-1951), philosophe, journaliste, essayiste et professeur de philosophie français. , Idées)


Voir en ligne : Alain (Émile Chartier)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?