Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Evola : La conception du temps dans les civilisations traditionnelles

Evola : La conception du temps dans les civilisations traditionnelles

samedi 29 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Il faut enfin rappeler quelle fut, dans les civilisations traditionnelles, la conception begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
du temps : non pas une conception linéaire, irréversible, mais une conception cyclique, à périodes. D’un ensemble de coutumes, de rites et d’institutions propres soit aux civilisations supérieures, soit aux traces de celles-ci chez certains peuples dits “ primitifs ” (on peut se rapporter à ce sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
aux matériaux recueillis par l’histoire Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
des religions - Hubert, Mauss, Eliade et d’autres), apparaît l’intention constante de ramener le temps Zeit
le temps
o tempo
the time
el tiempo
chronos
kala
aux origines (d’où le cycle), dans le sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
d’une destruction de ce qui, en lui, est simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
devenir, de le freiner, de lui faire exprimer ou refléter des structures supra-historiques, sacrées ou métaphysiques, souvent liées au mythe mythe
mito
myth
mythos
mythologie
mitologia
mythology
mitología
. De la sorte, et non comme “ histoire ”, le temps - tel une “ image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
mobile de l’éternité aion
aiôn
éon
éternité
eternidade
eternity
eternidad
” - acquit valeur Wert
valeur
valor
value
Werte
valeurs
valores
values
valioso
valuable
tesouro
treasure
trésor
et sens. Retourner aux origines voulait dire se rénover, boire à la source de l’éternelle jeunesse, confirmer la stabilité spirituelle, contre la temporalité. Les grands cycles de la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
suggéraient cette attitude. La “ conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
historique ” , inséparable de la situation des civilisations “ modernes ”, ne scelle que la fracture, la chute chute
queda
decadência
caída
fall
de l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
dans la temporalité. Mais elle est présentée comme une conquête de l’homme actuel, c’est-à-dire de l’homme crépusculaire. (EVOLA Evola Julius Evola (1898-1974), pérennialiste, philosophe, « métaphysicien », poète et peintre italien. - L’Arc et la Massue)


Voir en ligne : EVOLA - ŒUVRE EN FRANÇAIS

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?