Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Evola : Humilitas

Evola : Humilitas

samedi 29 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Baillet

Avec la religion Religion
religion
religião
religión
qui a fini par prédominer en Occident, l’“ humilité humilité
tapeinophrosyne
humble
humiliation
humildade
humilidad
Reconnaître la grandeur du Soi, du "Je Suis".
” est devenue une “ vertu arete
excellence
vertu
vertue
virtude
virtue
virtud
” dans un sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
fort peu romain et a été glorifiée par opposition Gegenstand
Gegen-stand
obiectum
opostos
oposicionalidade
opposition
opposites
à la force, à la dignité, à l’attitude calmement composée dont nous avons parlé plus haut. Dans la Rome antique elle désigna au contraire l’opposé de toute virtus. Elle voulut dire bassesse lâcheté
faiblesse
pusillanimité
couardise
paresse
bassesse
indignité
pusilanimidade
covardia
indignidade
, qui mérite le mépris, basse condition, abjection, lâcheté, déshonneur - au point qu’il fallait préférer la mort Tod
mort
morte
muerte
death
thanatos
mourir
morrer
die
morir
ou l’exil à l’“ humilité ” : humilitati vel exilium vel mortem anteponenda esse Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
. Les associations d’idées sont fréquentes, comme par exemple mens humilis et prava, un esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
bas et mauvais. L’expression humilitas causam dicentium se rapporte à la condition inférieure et coupable de ceux qu’on mène devant un tribunal. On rencontre ici aussi une interférence avec l’idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
de race lignage
linhagem
lineage
race
raça
caste
casta
ou de caste. Humilis parentis natus signifiait être né du peuple au sens péjoratif, né de la “ plèbe ”, par opposition à la naissance noble, donc avec une différence sensible par rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
au sens moderne de l’expression “ de condition humble ”, surtout si l’on songe sonho
rêve
dream
Morphée
songe
que le critère exclusif de la position sociale est aujourd’hui le critère économique. De toute façon, jamais un Romain de la meilleure Rome n’aurait eu l’idée de faire de l’humilitas une vertu, encore moins de s’en vanter et de la prêcher prêcher
kérygme
kêrugma
kêrygma
κῆρυγμα
κῆρυξ
. Quant à une certaine “ morale de l’humilité ” , on pourrait rappeler la remarque d’un empereur roman, selon laquelle rien n’est plus méprisable que l’orgueil orgueil
hyperephanía
de ceux qui se disent humbles, ce qui ne doit pas être pris pour une façon d’encourager l’arrogance et la prétention. (EVOLA Evola Julius Evola (1898-1974), pérennialiste, philosophe, « métaphysicien », poète et peintre italien. - L’Arc et la Massue)

Original

Con la religione venuta a predominare in Occidente l’« umiltà » è divenuta una « virtù » in un senso poco romano, glorificata in opposto a quella tenuta di forza, di dignità, di calma consapevolezza, di cui si è detto più sopra. In Roma antica essa significò proprio il contrario di ogni virtus. Volle dire bassezza, spregevolezza, bassa condizione, abiezione, viltà, disonore - per cui, ad esempio, potè dirsi che alP« umiltà » è da preferire la morte o l’esilio : humilitati vel exilium vel mortem antepo-nenda esse. Frequenti sono associazioni di idee, come mens humilis et prava, cioè mente bassa e malvagia. L’espressione humilitas causam dicen-tium si riferisce alla condizione di inferiorità e di colpa di coloro che sono portati dinanzi ad un tribunale. Anche qui s’incontra una interferenza con l’idea di razza o casta : humilisparentis natus significava essere nato dal popolo in senso dispregiativo, plebeo, in opposto alla nascita gentilizia, dunque con una sensibile divergenza rispetto al senso moderno « di umile condizione », specie considerando che oggi il criterio quasi esclusivo delle posizioni sociali è quello economico. In ogni caso, ad un Romano del buon tempo antico non sarebbe mai venuto in mente di concepire Vhumilitas come una virtù, fino a trar vanto da essa e a predicarla. Quanto a certa « morale dell’umiltà », si potrebbe ricordare il rilievo di un imperatore romano, ossia che nulla vi è di più deprecabile dell’orgoglio di coloro che si dicono umili - senza che con questo si voglia dar valore, però, alla presunzione e all’arroganza.


Voir en ligne : EVOLA - ŒUVRE EN FRANÇAIS

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?