Philosophia perennis

Accueil > Tradition hindoue > Quand le bien s’affaiblit

Quand le bien s’affaiblit

mercredi 3 décembre 2008

Quand le bien s’affaiblit,
Quand le mal croît,
Je me fais un corps.
Dans tous les siècles je reviens
Pour délivrer le saint,
Pour détruire le péché du pécheur,
Pour faire régner la droiture.

Celui qui connaît la nature
De ma tâche et ma naissance sacrée
Ne naît pas à nouveau
Lorsqu’il quitte le corps :
Il vient à Moi.

Fuyant la crainte,
Le désir et la colère,
Il se cache en Moi,
Son refuge et sa sécurité.
Purifiés complètement dans les flammes de mon être,
Nombreux sont ceux qui trouvent en Moi leur foyer. (Bhagavad Gita)


Voir en ligne : Hyper-Guénon