Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Coomaraswamy : Le Brahmanisme

Coomaraswamy : Le Brahmanisme

samedi 8 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Extrait de Ananda joie
alegria
alegría
happiness
satisfaction
satisfação
satisfacción
contentement
contentamento
contentamiento
euthymia
ananda
ānanda
béatitude
Coomaraswamy Coomaraswamy ANANDA COOMARASWAMY - Hindouisme et Bouddhisme

Le Brahmanisme ou Hindouisme est la plus ancienne des religions ou plutôt la plus ancienne des disciplines métaphysiques dont nous avons une connaissance connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
complète et précise par des sources écrites et, pour les deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
derniers millénaires, par des documents iconographiques. Elle est aussi - et peut-être la seule - une discipline qui survit dans une tradition diadosis
tradition
tradição
tradición
intacte, vécue et comprise aujourd’hui par des millions d’hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
, dont certains sont des paysans, d’autres des hommes instruits, parfaitement capables d’exposer leur foi
foi
faith
pistis
, aussi bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
dans une langue Sprache
língua
langue
lengua
linguagem
language
langage
lenguaje
européenne que dans leur propre langue. Néanmoins, bien que les écrits anciens et récents ainsi que les pratiques praktike
prática
práticas
pratique
pratiques
rituelles de l’Hindouisme aient été étudiés par des érudits européens depuis plus d’un siècle, il serait à peine exagéré de dire que l’on pourrait parfaitement donner un exposé fidèle de l’Hindouisme sous la forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
d’un démenti catégorique à la plupart des énoncés qui en ont été faits, tant par les savants européens que par les Hindous formés aux modernes façons de penser denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
sceptiques et évolutionnistes.

Par exemple, on remarquera d’abord que la doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
védique n’est ni panthéiste, ni polythéiste. Elle ne constitue pas non plus un culte des puissances de la Nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
, sinon dans le sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
de Natura naturans est Deus Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
, où lesdites puissances ne sont rien d’autre que les noms des actes divins. Le karma karma
kamma
karmma
n’est pas le « sort », sinon dans le sens orthodoxe de caractère et de destin Schicksal 
Geschick
Ge-schick
schicksalhaft
destin
co-destin
fado
destiny
destino
fate
destinal
destinée
, inhérents aux choses créées elles-mêmes, qui, correctement entendus, déterminent leur vocation. Mâyâ Maya
maya
Mâyâ
Māyā
illusion
ilusão
ilusión
n’est pas l’« illusion », mais représente plutôt la « mesure » maternelle et, les moyens richesse
abondance
riqueza
abundância
wealth
prospérité
Artha
moyens
means
meios
essentiels de la manifestation Offenbarkeit
manifestação
manifestation
manifestación
Bekundungsschichten
d’un monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
d’apparences fondé sur la quantité, apparences par lesquelles nous pouvons être illuminés ou égarés selon le degré de notre propre maturité. La notion de « réincarnation », au sens ordinaire d’une renaissance sur la terre Terre
Terra
Earth
Tierra
Gea
Khouen
prithvî
d’individus défunts, représente seulement une erreur de compréhension des doctrines darshana
doctrines
points de vue
de l’hérédité, de la transmigration et de la régénération. Les six darshanas de la « philosophie Philosophie
philosophy
filosofia
filosofía
φιλοσοφία
philosophia
 » sanscrite postérieure ne sont pas autant de « systèmes » s’excluant réciproquement, mais, comme le signifie leur nom, autant de « points de vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
 » qui ne se contredisent pas plus que ne font entre elles la botanique et les mathématiques. Nous nierons également qu’il existe dans l’Hindouisme quoi que ce soit d’unique, rien qui lui soit particulier, hors la teinte locale et les adaptations sociales auxquelles on doit s’attendre ici-bas, où rien n’est connu qu’à la mesure du connaissant.

La tradition hindoue est l’une des formes de la Philosophia Perennis, et, comme telle, incarne les vérités universelles dont aucun peuple ni aucune époque ne saurait revendiquer la possession exclusive. C’est pourquoi un Hindou est parfaitement désireux de voir ses Écritures utilisées par d’autres hommes à titre de « preuves extrinsèques et valables » de la vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
que ces derniers connaissent aussi. Bien plus, un Hindou soutiendrait que ces cimes sont le seul lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
où un accord Wachseinlassen
deixar-acordar
harmonia
harmonie
harmonía
harmony
accord
acordo
concordance
concordância
concórdia
agreement
des différentes formes peut être effectivement réalisé.


Voir en ligne : HINDOUISME ET BOUDDHISME

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?