Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Marcel Sauton : La pure conscience ou l’âtman

Marcel Sauton : La pure conscience ou l’âtman

samedi 8 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

La pure Conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
ou âtman : bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
que lumineux par lui-même, l’âtman ne saurait éprouver le besoin Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
de se manifester. Il serait tout aussi absurde de prêter à l’âtman des désirs et des volitions que de supposer qu’un objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
, distinct de l’âtman pût être révélé par la lumière Licht
lumière
luz
light
phos
prakāśa
prakasha
de l’âtman ; cependant, par la vertu arete
excellence
vertu
vertue
virtude
virtue
virtud
de la surimposition que projette l’ignorance ignorance
ignorância
ignorancia
ajñāna
ajnana
tamas
, une modification anicca
impermanence
impermanência
changement
mudança
change
altération
alteração
modification
modificação
intervient sous forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
d’organe interne au stade de l’individuation Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
. Cet organe interne (antah-karana) semble être doué de conscience, parce qu’il est associé à la pure Conscience (âtman) ; c’est donc l’âtman qui, associé à l’antah-karana, se présente en tant que buddhi (l’intellect).

(note de l’extrait de la traduction de Marcel Sauton cité au-dessous, Shamkara : le reflet de la conscience)


Voir en ligne : COMMENT DISCRIMINER LE SPECTATEUR DU SPECTACLE