Philosophia Perennis

Accueil > Tradition islamique > Attar : Nizâm-ol-Molk et le mystique.

Attar : Nizâm-ol-Molk et le mystique.

vendredi 12 décembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Lorsque Nizâm-ol-Molk devint premier ministre, vint un çoufi tenant une outre dans sa main. Il lui dit : « O vizir bienfaisant comme Açaf ! [1], remplis-moi d’or cette outre en une seule fois. » Nizâm lui répondit : « Mais cette outre est fort grande ! on dirait que sur moi c’est un loup qui se jette. — Tu parles sans profit ! remplis-moi d’or cette outre et non point à demi, mais jusqu’à l’orifice. » Alors ce grand vizir fit un signe semeion
signe
miracle
sinal
milagre
signal
miracle
pour dire : Remplissez d’or pour lui cette outre sur-le-champ. » Ainsi d’une cassette on leva le couvercle, et dans l’outre on en vida Leben
vie
vida
life
zoe
l’or, mais c’était peu ! L’autre, sans s’éloigner, ne ramassa pas l’outre et le vizir resta devant lui tout perplexe. On apporta de l’or encore à dix reprises : l’outre n’était pas pleine et l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
restait là. A la fin Ende
la fin
o final
o fim
el fin
finalité
finalidade
finalidad
the end
the goal
purpose
propósito
telos
télos
meta
, du çoufi le vizir remplit l’outre ; il comptait l’écarter ainsi de sa présence Anwesenheit
présence
parousia
presença
presence
parusía
. Quant le çoufi prit l’or, il tomba dans l’extase, s’approcha de Nizâm et se tint devant lui. Sur sa tête, il versa le contenu de l’outre [2], et lorsqu’elle fut vide vide
vazio
void
vacuité
emptyness
empty
śūnyatā
shunyata
shûnya
shunya
śūnya
VOIR néant
, il la jeta dehors, disant : « Je resterai quelque temps près de toi, afin d’éparpiller pièces d’or sur ta tète ; ne voyant rien digne de toi, j’ai répandu sur toi ce qui venait de toi ; me voilà calme ! Pour toi j’ai cherché l’or et de toi je l’ai pris, et ce n’est que sur toi que je l’ai répandu. » O mon ami ! quand tu n’as pas d’argent comptant digne d’être versé sur le Souverain Maître guru
enseignant
professeur
maître
mestre
professor
, pour ton âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
demande à Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
des éléments ; tu répandras sur Lui ce qu’il t’aura donné. Pour le mendiant quelle fortune est donc plus haute que répandre son âme en l’honneur de son Roi ? Je demeure tout éperdu dans mon amour amour
eros
éros
amor
love
 ; je suis hors de moi-même et reste confondu. Et je me trouve entre l’éveil despertar
éveil
awake
awakening
despiertar
Bodhi
et le sommeil sommeil
sleep
état de sommeil
estado de sono
sleep state
, état qui pour mon âme est la perfection perfection
perfeição
perfección
entelecheia
. (Asrâr-nâmè, éd. Téhéran, 1298/1881, p. 42.)


Voir en ligne : ATTAR


[1Prétendu vizir de Salomon ; voir E. I. (art. Asaf).

[2Autrefois on éparpillait des pièces d’or sur la tête de celui qu’on voulait honorer.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?