Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Ashtâvakra : Un étrange pouvoir me fait apercevoir la suprême Conscience.

Ashtâvakra : Un étrange pouvoir me fait apercevoir la suprême Conscience.

samedi 2 mai 2009

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Un étrange pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
me fait apercevoir la suprême Conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
. (Ashtâvakra, II, 3)

Dans l’investigation Untersuchen
rechercher
recherche
investigar
investigação
investigación
investigation
anvīksikī
anviksiki
anvesanā
observation
examen
méthodique du « Moi » de l’homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
(le « Je », Aham), nulle violence ascétique, nul quiétisme béat. Tout dogme est une impasse ; toute effusion, un fantasme. Il n’existe que la présence Anwesenheit
présence
parousia
presença
presence
parusía
immuable de l’Être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
, recouvert par l’humus des passions, des désirs, des concepts et des croyances. Mais ce « Moi » n’est l’objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
d’aucun anathème, il est le lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
géographique où l’Infini Unendlichkeit
unendlich
Infinito
Infini
Infinite
Infinité
prend forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
, où, pourrait-on dire, il élit domicile.

Il n’entre pas dans le projet des penseurs indiens de promouvoir une doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
du salut salut
salvação
salvación
salvation
σωτηρία
σωτηρ
soteria
soter
. Qui sauver ? De quoi sauver qui ? Si la vie Leben
vie
vida
life
zoe
n’est pas aussi la vraie vie, la musique musique
música
music
mousike
métaphysique Metaphysik
métaphysique
metafísica
metaphysics
n’est que croassement de l’esprit esprit
espírito
spirit
mente
mind
manas
mental
, numéro de trapèze pour rêveurs oisifs, sorbet délicat pour bienpensants, et pourtant un travail travail
travaux
tâche
labeur
trabalho
labor
trabajo
tarefa
task
respectable aura été fourni, un travail sans cesse menacé de ricocher sur la courbure de l’univers Univers
Universo
Universe
pour aller se désintégrer dans un néant Nichts
néant
nada
nothing
VOIRE vide
d’abstractions.

Le « Moi » est juste le véhicule de l’Être, le véhicule sensitif qui nous permet d’appréhender que l’existence Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
est mouvement Bewegung
mouvement
movimento
movimiento
motion
kinesis
ininterrompu, puisque fleuve nous sommes, courant parmi le flot régulier, invisible et majestueux, du Samsâra, l’écoulement perpétuel.

En vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
, on ne sait pas dire comment on passe dans cet état de plénitude, où l’idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
d’une transcendance est absente, un état perçu comme une saveur rasa
saveur
sabor
taste
flavor
parfum
perfume
d’être, et que l’on nomme Être (sat), que l’on se représente comme une conscience, et que l’on nomme Conscience (cit), et que la sensibilité expérimente comme une joie joie
alegria
alegría
happiness
satisfaction
satisfação
satisfacción
contentement
contentamento
contentamiento
euthymia
ananda
ānanda
béatitude
, ce qui la fait nommer béatitude (ânanda).

Il arrive que cet état d’Être-Conscience-Béatitude soit techniquement qualifié de « non-état », sèche tentative pour faire gagner au vocabulaire un petit arpent d’indicible. Mais les textes, restes des voix anonymes de chanteurs immémoriaux, sont silencieux sur la genèse genèse
genesis
génesis
de l’Être, sur l’éventuelle cuisson intérieure qui fait émerger l’Être dans l’homme, processus plus proche du barattage de l’océan de l’Ignorance ignorance
ignorância
ignorancia
ajñāna
ajnana
tamas
que de l’observance scrupuleuse d’un plan de marche, espéré infaillible.

Il est toujours loisible de se tourner vers l’Art Kunst
arte
art
ou la Grâce, ces allégories spontanément soustraites à l’armada des critères que le souci Sorge 
souci
cura
preocupação
care
cuidado
merimna
sollicitudo
inquiétude
inquietude
inquietud
unquiet
unquietness
de comprendre verstehen
entendre
comprendre
entender
compreender
comprender
understand
et d’apprivoiser fait foisonner dans les alcôves de la raison dianoia
la raison
raison discursive
reason
razão
razón
.


Voir en ligne : LES PAROLES DU HUIT-FOIS-DIFFORME