Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Heidegger : L’« enchaînement de la vie »

Heidegger : L’« enchaînement de la vie »

samedi 16 mai 2009

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Le Dasein Dasein
Da-sein
être-là
être-le-là
ser-aí
estar-aí
pre-sença
being-there
n’existe pas en tant que somme des effectivités momentanées de vécus apparaissant et disparaissant les uns après les autres ; pas davantage, du reste, cette succession ne peut-elle remplir progressivement un cadre : car comment celui-ci pourrait-il être sous-la-main Vorhandensein
Vorhandenheit
vorhanden
être-sous-la-main
présent
présent-subsistant
sous-la-main
ser simplesmente dado
subsistência
being present
objective presence
là où seul le vécu « actuel » est « effectif » et où les limites du cadre, la naissance et la mort Tod
mort
morte
muerte
death
thanatos
mourir
morrer
die
morir
, étant seulement passée ou à venir, sont dépourvues de toute effectivité ? Au fond, même la conception begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
vulgaire de l’« enchaînement de la vie Leben
vie
vida
life
zoe
 » ne songe sonho
rêve
dream
Morphée
songe
point à un cadre tendu « en dehors » et autour du Dasein, mais elle cherche au contraire à le découvrir dans le Dasein lui-même. Cependant, la position ontologique tacite de cet étant comme étant sous-la-main « dans le temps Zeit
le temps
o tempo
the time
el tiempo
chronos
kala
 » condamne à l’échec toute tentative de caractériser ontologiquement l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
« entre » naissance et mort. Être et temps §72


Voir en ligne : Martin Heidegger et la phénoménologie

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?