Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Platon : Ainsi parlait... Calliclès !

Platon : Ainsi parlait... Calliclès !

samedi 16 mai 2009

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

De la Volonté voluntas
volonté
vontade
voluntad
volition
the will
icchā
de puissance acte
puissance
energeia
dynamis
(Justification sophiste sophistes
sofistas
sophists
sophiste
sofista
sophist
— et nietzschéenne — de la force, considérée comme « nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
 »...).

— Calliclès : Qu’entends-tu par avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
de l’autorité sur soi-même Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
 ?

— Socrate Socrate
Sokrates
Sócrates
Socrates
Socrate (en grec Σωκράτης Sōkrátēs), philosophe de la Grèce antique (Ve siècle av. J.-C.)
 : Je n’entends rien de compliqué, mais quelque chose comme cette autorité sur ses propres plaisirs et ses propres passions, qui, aux yeux de la foule, caractérise un homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
sage sophia
sagesse
sabedoria
wisdom
sabedoría
σοφία
Sage
Sábio
ayant la maîtrise de soi.

— Calliclès : Que tu me plais, Socrate ! Ces sages dont tu parles, ce sont les imbéciles !

— Socrate : Comment, en effet, ne serait-ce pas eux ? Il n’y aurait personne Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
pour ne pas reconnaître que c’est des imbéciles que je parle !

— Calliclès : Eh oui ! personne, Socrate, personne absolument ! Car comment serait-on heureux quand on est esclave de qui que ce soit ? Mais ce qui selon la nature est beau beleza
belo
beauté
beau
beauty
belleza
et juste, c’est ce que j’ai la franchise de te dire à présent : que celui qui veut vivre droitement sa vie Leben
vie
vida
life
zoe
doit, d’une part laisser les passions qui sont les siennes être les plus grandes possible, et ne point les mutiler ; être capable, d’autre part, de mettre au service de ces passions qui sont aussi grandes que possible, les forces de son énergie et de son intelligence intelligence
inteligência
inteligencia
 ; bref, donner à chaque désir désir
epithymia
epithymía
épithymétikon
épithymia
concupiscence
convoitise
qui pourra lui venir la plénitude des satisfactions.

Mais c’est, je pense, ce qui n’est pas possible à la plupart des hommes. Voilà pourquoi ils blâment les gens de cette trempe. La honte les pousse dissimuler leur propre impuissance. Ils disent donc de la licence que c’est une vilaine chose, réduisant en esclavage, tout ainsi que je le disais précédemment, les hommes qui selon la nature valent davantage, et, impuissants eux-mêmes à procurer à leurs plaisirs un plein assouvissement ils vantent la sage modération sophrosyne
modération
moderação
moderation
moderación
temperantia
tempérance
temperança
comesuração
patientia
patience
paciência
et la justice dike
dikaiosyne
justice
justiça
justicia
imparcialidade
justo
imparcial
compliance
Δίκη
 : effet de leur manque de virilité !

... ces beaux dehors et ces conventions humaines qui sont en opposition Gegenstand
Gegen-stand
obiectum
opostos
oposicionalidade
opposition
opposites
avec la nature, ce n’est que du verbiage et cela n’a aucune valeur Wert
valeur
valor
value
Werte
valeurs
valores
values
valioso
valuable
tesouro
treasure
trésor
 ! »

Platon, Gorgias, 491 d - 492 d.


Voir en ligne : GORGIAS

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?