Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Platon : Les philosophes : Beaux parleurs ?... ou vrais penseurs (...)

Platon : Les philosophes : Beaux parleurs ?... ou vrais penseurs ?

samedi 16 mai 2009

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Socrate Socrate
Sokrates
Sócrates
Socrates
Socrate (en grec Σωκράτης Sōkrátēs), philosophe de la Grèce antique (Ve siècle av. J.-C.)
 : La poésie est donc une éloquence publique ?

— Calliclès : Évidemment !

— Socrate : Elle serait donc une éloquence publique ressortissant à l’art Kunst
arte
art
oratoire ; n’est-ce pas une œuvre d’orateurs que les poètes, à ton avis, font dans les théâtres ?

— Calliclès : C’est bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
mon avis.

— Socrate : Nous avons donc à présent découvert un art oratoire, qui s’adresse à un public susceptible de comprendre verstehen
entendre
comprendre
entender
compreender
comprender
understand
, tout ensemble, des enfants, des femmes, des nommes, des esclaves aussi bien que des hommes Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
libres : un art oratoire que nous n’aimons guère, car il est, affirmons-nous, une sorte de flatterie.

— Calliclès : Hé ! absolument.

— Socrate : Eh bien ! Et cet art oratoire qui s’adresse au peuple d’Athènes et aux autres, à ceux des autres cités, peuples d’hommes libres, que peut-il bien être à nos yeux ? Est-ce que, à ton avis, les orateurs parlent dans tous les cas en ayant égard à ce qui vaut le mieux, se proposant comme but de rendre, grâce à leurs discours Rede 
discours
discussão
discussion
discourse
discurso
discussão
à eux, les citoyens les meilleurs possible ? Ou bien, est-ce que, eux aussi, entreprenant de « -faire plaisir plaisir
prazer
pleasure
hedone
kama
kāma
kâma
amour du plaisir
philedonía
aux citoyens, portés par le souci Sorge 
souci
cura
preocupação
care
cuidado
merimna
sollicitudo
inquiétude
inquietude
inquietud
unquiet
unquietness
de leur intérêt personnel à se peu soucier de l’intérêt commun, ils ont avec le peuple les mêmes façons de faire qu’avec des enfants, s’efforçant uniquement de lui faire , plaisir, sans se préoccuper aucunement de savoir Wissen
saber
savoir
si, par cette méthode, ils le rendront en vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
meilleur ou pire ? »

— Calliclès : Ce n’est pas une question Frage
fragen
question
questão
questionner
questionar
pergunta
perguntar
pregunta
preguntar
simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
que tu me poses : il y en a, en effet, parmi les orateurs, qui en disant ce qu’ils disent s’inquiètent de leurs concitoyens et il y en a d’autres qui sont tels que tu les peins.

Platon, Gorgias, 502 d.


Voir en ligne : GORGIAS

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?