Philosophia Perennis

Accueil > Tradition islamique > HÉNOCH OU ÉDRIS

HÉNOCH OU ÉDRIS

dimanche 9 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

D. Sidersky, Les origines des légendes mulsumanes dans le Coran Coran
Corão
Alcorão
Koran
Qor’ân
et dans la vie Leben
vie
vida
life
zoe
des Prophètes. Librairie orientaliste Paul Geuthner, 1933

Le Coran ne parle d’Édris (Hénoch Hénoch
Enoque
Enoch
Hénoch est le nom de trois personnages, dont deux sont des patriarches de la Bible.
) que très brièvement (XIX, 57 : XXI, 85-86), tandis que Tabari et Al-Kissaï lui consacrent des longs chapitres. Partant du passage biblique (Genèse genèse
genesis
génesis
, V, 24) :

Hénoch marcha avec Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
, et on ne le vit plus, car Dieu l’avait pris, les chroniqueurs musulmans racontent en détail la vie de Hénoch au-delà. La Chronique de Tabari (éd. Zotenberg, t. I, pp. 95-99) mentionne d’abord le fait que le premier homme Mensch
homme
être humain
ser humano
human being
homem
hombre
the man
anthropos
hommes
humanité
humanity
état humain
estado humano
human state
qui plaça le roseau sur le papier pour écrire fut Édris.

Ensuite, elle rapporte la rencontre d’Édris avec l’ange anjo
anjos
ange
anges
angel
angeles
arcanjo
arcanjos
archange
archanges
deva
devas
de la Mort Tod
mort
morte
muerte
death
thanatos
mourir
morrer
die
morir
, que ce dernier lui enleva son âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
et que Dieu la lui rendit au même instant ; que, dans la suite, l’ange de la Mort fit visiter à Édris successivement l’Enfer enfer
inferno
hell
Hades
et le Paradis Paradis
Paraíso
Paradiso
Paradise
. La Vie des prophètes d’Al-Kissaï raconte la même histoire Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
avec quelques variantes dans les détails (l. c., édition Eisenberg, pp. 82, etc.).

Cette narration s’inspire évidemment du Livre Apocryphe d’Hénoch, composé au IIe siècle avant J.-C, dont le texte complet est conservé dans une version éthiopienne (traduite en français par M. François Martin, 8°, Paris, 1906), notamment des chapitres I à V (introduction) et XVII à XXVI (voyage d’Hénoch dans un autre monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
). — Une brève mention se trouve également dans le Livre Apocryphe des Jubilés (IV, 21).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?