Philosophia Perennis

Accueil > Le Bouddhisme > L’Homme parfait

L’Homme parfait

mardi 5 août 2014

Cependant il existe aussi une autre espèce d’homme, celle qui, seule, peut réaliser la possibilité humaine dans sa plénitude : c’est l’homme qui s’identifie, en intention et en fait, non avec une faculté humaine conditionnée samsariquement, mais avec l’axe même du microcosme humain, le fil de bouddhéité traversant le coeur de chaque être, de chaque monde. Pour les êtres périphériques, cette identification ne peut être qu’indirecte et éminemment passive ; mais pour l’homme, qui est un être axial par définition, elle peut se réaliser selon un mode actif sans restriction de champ ou de finalité. Il s’agit en fait de la possibilité de l’éveil intégral, de l’ « état de Bouddha », ce qui justifie d’ailleurs l’énoncé figurant dans les Écritures sémitiques, selon lequel l’homme a été créé « à l’image de Dieu ». Que nous appelions l’homme « théomorphique » ou « bouddhomorphique », cela importe peu dans ce contexte. Marco Pallis


Voir en ligne : Marco Pallis

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.