Philosophia Perennis

Accueil > Tradition chrétienne > OETINGER

OETINGER

mardi 17 février 2015

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

C’est le père de la théosophie théosophie
teosofia
teosofía
theosophia
chrétienne en Souabe à son époque. Tempérament impressionnable — il a des contacts personnels dans le royaume des esprits —, de très bonne heure pieux et mystique mysticisme
misticismo
mysticism
μυστικός
mystikos
místico
místicos
mystic
mystique
, il se nourrit d’abord de Malebranche, puis, par Fende, découvre la Cabbala denudata de Knorr von Rosenroth. A Tübingen, un artisan lui fait connaître connaissance
gnosis
intuition intellectuelle
gnôsis
connaître
conhecer
gnose
knowledge
know
conocer
conocimiento
conhecimento
jñāna
jnāna
jnana
les œuvres de Böhme Böhme
Boehme
Jakob Böhme (1575-1624), théosophe allemand, surnommé « Philosophus teutonicus ».
 ; aussitôt, Oetinger abandonne Malebranche ainsi que l’arianisme dont il faisait plus ou moins sa doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
. A Francfort, le juif Cappel Hecht l’initie à la kabbale Kabbale
Cabala
Cábala
Kabbalah
Qabbala
Qabale
juive. Il rencontre aussi Zinzendorf, mais ne s’entend guère avec lui. A Halle, un kabbaliste l’intéresse à la philosophie Philosophie
philosophy
filosofia
filosofía
φιλοσοφία
philosophia
d’Isaac Louria, qui aura sur lui une influence déterminante, à laquelle se mêlent celles de Böhme et de Swedenborg. Pour Oetinger, les sephiroth ne sont pas créatures de Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
, mais formes de la manifestation Offenbarkeit
manifestação
manifestation
manifestación
Bekundungsschichten
divine divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
, émanation emanação
émanation
emanación
emanation
(Ausstrahlung) de l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
divin dans le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
des créatures. Kabbaliste chrétien, il veut montrer que les traditions ésotériques juives contiennent déjà les vérités de la foi
foi
faith
pistis
chrétienne, établit un rapprochement entre Böhme et Louria, fait connaître au piétisme allemand — par Louria — le chassidisme, spirituellement si étroitement parent du piétisme.

Oetinger, le Mage du Sud point cardinal
points carinales
ponto cardeal
pontos cardeais
cardinal direction
cardinal directions
punto cardinal
puntos cardinales
Nord
Norte
North
Sud
Sul
South
o Este
Leste
East
Ouest
Oeste
West
, s’est toujours considéré comme un théologien luthérien et membre de l’Église évangélique. Contre la théorie de la monade, il s’oppose à Leibniz et à Wolf. Selon lui, la dualité dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
est issue du chaos originel ; il parle fréquemment de « principes opposés » : tout consiste en feu Feuer
fogo
feu
fire
pyr
Agni
têjas
tejas
et en eau eau
água
water
hydro
, en attraction et répulsion. Oetinger remplace ainsi la conception begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
leibnizienne, mathématique Mathematik
mathématique
matemática
mathematics
et mécanique de la nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
, par une conception organique selon laquelle un principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
spirituel fait agir action
praxis
agir
atuar
ação
act
acción
prattein
la vie Leben
vie
vida
life
zoe
dans le monde des corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
 ; ce principe, il l’appelle, avec Jakob Böhme, « Tinktur », et, comme le Philosophe Teutonique, Oetinger décrit des états de combat combat
agon
lutte
agôn
et de contradiction là où Leibniz voyait au contraire des « passages glissants ». Oetinger, qui s’oppose ainsi à la loi de continuité, est assez proche de l’empirisme et du sensualisme ; il met l’accent sur l’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
et la perception Wahrnehmung 
Vernehmen
perception
percepção
percepción
, au détriment des mathématiques, un peu comme le font Hamann, Matthias Claudius ou Franz von Baader Baader Franz Xaver von Baader (François-Xavier von Baader), philosophe et théologien mystique allemand (1765-1841) . On reconnaît là l’influence de Bacon.

C’est que Oetinger fait partie de ces protestants qui, depuis le XVIIIe siècle, par opposition Gegenstand
Gegen-stand
obiectum
opostos
oposicionalidade
opposition
opposites
à l’orthodoxie, l’Aufklärung et le piétisme, développent une compréhension particulière et vivante de l’histoire Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
conçue comme le lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
même de la révélation révélation
revelatio
apocalypse
apocalypsis
ἀποκάλυψις
Shruti
divine. Il est très caractéristique qu’à cet égard Oetinger s’oppose même à Lavater, que Jung-Stilling qualifiait pourtant de « Sinnlichkeitschrist » ; car Lavater, selon Oetinger, ne croit pas suffisamment au corps matériel matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
, ses Vues sur l’éternité aion
aiôn
éon
éternité
eternidade
eternity
eternidad
(1773) sont encore trop spiritualistes, elles présentent trop un monde transfiguré à venir, ne s’en tiennent pas assez à la lettre de l’Évangile évangile
euanggelion
evangelium
gospel
evangelho
nouveau testament
novo testamento
NT
novum testamentum
new testament
. Pour Oetinger, nous jouissons encore dans le ciel ciel
cieux
céu
céus
heaven
heavens
cielo
cielos
ouranos
Khien
Thien
de joies corporelles. Cette manière d’insérer la nature dans la théologie teologia
théologie
teología
theology
θεολογία
est l’un L'Un
hen
hén
Uno
the One
des traits de sa pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
moniste ; un tel attachement avarice
philargyria
avareza
avarícia
apego
attachment
attachement
à la nature, à la réalité Bestand
Grundbestand
Realität 
réalité
realité fondamentale
réalité subsistante
real
réel
realidad
realidade
reality
, est d’ailleurs conforme à l’un des aspects durables de la pensée protestante : Dieu et le monde s’interpénétrent. Oetinger, en quête quête
busca
demanda
search
quest
d’un lien entre la physique terrestre et la physique céleste, montre comment la nature est une « grande académie » et que la plus petite chose, dans les créatures, témoigne des « invisibilités », de Dieu ; il voit dans Rom I, 20, la confirmation d’une analogie analogia
analogie
analogy
analogía
complète entre le visible et l’invisible, et cette analogie elle-même lui prouve que tout, dans l’au-delà, « doit avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
figure » (« Leiblichkeit des Geistigen »). Toute l’Écriture ne représente-t-elle pas les objets spirituels comme doués de corporéité (Leiblichkeit ist das Ende Ende
la fin
o final
o fim
el fin
finalité
finalidade
finalidad
the end
the goal
purpose
propósito
telos
télos
meta
der Werke Gottes). Aussi la magie magie
magia
magic
magía
théurgie
teurgia
theurgy
theourgia
θεουργία
, qui recherche Untersuchen
rechercher
recherche
investigar
investigação
investigación
investigation
anvīksikī
anviksiki
anvesanā
observation
examen
le nexus invisibilium cum invisibilibus, est-elle la plus haute des sciences. Oetinger s’occupe beaucoup d’alchimie. La révélation eschatologique sera un renversement, ut tandem exterius sit sicut interius. Il développe largement le thème de l’androgyne primitif.

Oetinger influence beaucoup les cercles piétistes d’Allemagne du Sud, notamment celui de Michael Hahn, et la communauté nazaréenne de Johann Jacob Wirz. Ses ouvres, souvent traduites en russe, trouvent de nombreux échos, plus tard, dans les cercles maçonniques de l’Empire d’Alexandre Ier. Oetinger s’intéresse beaucoup à Swedenborg, et contribue à en répandre l’influence ; c’est lui qui, le premier, traduit et publie en allemand un écrit de ce visionnaire suédois. Enfin, les deux philosophes qui plus tard redécouvriront Böhme, c’est-à-dire Franz von Baader et Schelling, connaissent d’abord Böhme par l’interprétation qu’en donne Oetinger, qui utilise le böhmisme comme le critère même d’une critique de la science Wissenschaft
science
sicences
ciência
ciências
ciencia
ciencias
episteme
επιστήμη
epistêmê
contemporaine. Toutefois, Schelling connaît aussi Böhme par Tieck qui le fait connaître également à Novalis Novalis Novalis, de son vrai nom Friedrich Leopold, Freiherr von Hardenberg (1772-1801), poète et romancier allemand. .

Extrait de « Encyclopédie des mystiques », org. Marie Maria
Marie
Mariam
Myriam
Mary
María
Vierge Marie
Virgem Maria
Virgin Mary
-Madeleine Davy


Voir en ligne : Oetinger