Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Schuon : Le bien et le mal

Schuon : Le bien et le mal

vendredi 14 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Le bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
et le mal Übel
Böse
mal
evil
maligno
malefic
the bad
kakos
ne sont pas, à rigoureusement parler, des catégories Kategorien
catégories
categorias
categorías
categories
kategoriai
existentielles comme le sont l’objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
, le sujet, l’espace Raum
Räumlichkeit
räumlich
espace
espacialité
espaço
espacialidade
espacial
espacio
espacialidad
space
spaciality
spatial
, le temps Zeit
le temps
o tempo
the time
el tiempo
chronos
kala
 ; car le bien est l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
même des choses — que les catégories manifestent précisément — en sorte que les choses sont somme toute des « modes du bien » ; tandis que le mal indique paradoxalement l’absence de cet être tout en annexant certaines choses ou certains caractères au niveau qui lui est accessible et en vertu arete
excellence
vertu
vertue
virtude
virtue
virtud
de prédispositions qui le lui permettent. Mais en dépit de cette réserve, on pourrait considérer le bien et le mal comme des catégories existentielles pour les raisons suivantes. Le bien comprend, d’une part, tout ce qui manifeste les qualités du Principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
divin divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
 ; d’autre part, toute chose en tant qu’elle manifeste par son existence Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
ce même Principe et aussi en tant qu’elle remplit une fonction Funktion
fonction
função
function
función
ontologiquement nécessaire. Le mal, de son côté, comprend tout ce qui manifeste une privation au point de vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
des qualités ou à celui de l’Être même ; il est nocif sous divers rapports, cette nocivité fût-elle neutralisée et compensée, dans tels cas particuliers, par des facteurs positifs. C’est dire qu’il y a des choses qui sont mauvaises ou nocives en principe mais non en fait, comme il y en a d’autres qui sont bonnes ou bénéfiques de cette même manière [1] ; ce qui contribue au déploiement du jeu jeu
jogo
juego
play
lila
lîlâ
game
cosmique, avec ses innombrables combinaisons. (Frithjof Schuon Schuon Frithjof Schuon (1907-1998), pérennialiste, lecteur et correspondant du métaphysicien français René Guénon. , Avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
un centre centre
centro
center
)


Voir en ligne : FRITHJOF SCHUON


[1Car il y a, par exemple, la laideur physique de tel homme bon et la beauté physique de tel homme mauvais.