Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Schuon : Les quatre premiers nombres

Schuon : Les quatre premiers nombres

vendredi 14 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Les quatre quatre
quaternité
quaternidade
cuatro
cuaternidad
four
quaternity
fourfoldness
premiers nombres Zahl
nombre
número
number
nombres
números
numbers
, de même que les quatre premières formes, ont quelque chose de quasi divin divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
du fait qu’ils sont incomparables, d’une part, entre eux et, d’autre part, par rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
à tous les autres nombres et à toutes les autres formes. Le point le point
ponto
punto
center
centro
, la ligne, le triangle, le carré carré
quadrado
square
sont foncièrement différenciés comme si chacun constituait une espèce à part, tandis que les formes subséquentes, à partir du pentagone, semblent toutes appartenir à une seule et même espèce — d’ailleurs leur série aboutit vite au cercle cercle
círculo
circle
circonférence
circunferência
 [1] car on ne saurait imaginer un polygone régulier ayant cent ou mille angles : déjà le dodécagone paraît « à bout de souffle pneuma
πνεῦμα
souffle
sopro
breath
prāna
prāṇa
prana
Vayu
 ». Il y a donc quelque chose de quasi absolu Absolu
Absoluto
Absolute
Absoluteness
Bhairava
Paramaśiva
dans les quatre premières formes comme dans les quatre premiers nombres ; ce sont des symboles symbolon
symbolisme
symboles
symbole
simbolismo
símbolo
símbolos
symbol
symbolism
symbols
proprement hypostatiques tandis que le nombre cinq, et avec lui le pentagone ou le pentagramme — ou l’étoile à cinq branches — semblent inaugurer le monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
, la création Création
Criação
criação
creation
creación
, le cosmos Kosmologie
cosmologie
cosmologia
cosmología
cosmology
cosmo
cosmos
kosmos
, tout en se référant forcément à des prototypes in divinis. En d’autres termes, ce sont les quatre premiers nombres et les quatre premières formes qui ont pour ainsi dire le privilège de pouvoir possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
« définir » ou « décrire » le pur Être ; ce qui n’est pas une délimitation arbitraire, étant donné leurs significations tout à fait fondamentales et partant inégalables. (Frithjof Schuon Schuon Frithjof Schuon (1907-1998), pérennialiste, lecteur et correspondant du métaphysicien français René Guénon. , Avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
un centre centre
centro
center
)


Voir en ligne : FRITHJOF SCHUON


[1En fait, le cercle symbolise la totalité, comme le point symbolise l’unité ou l’unicité ; toutes les autres figures géométriques ou valeurs numérales se situent entre ces deux pôles.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?