Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Hulin : l’ahamkara au sens philosophique

Hulin : l’ahamkara au sens philosophique

dimanche 11 mars 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

L’ahamkāra Ich-sagen 
dire-Je
Ich
"je"
"moi"
"eu"
mim-mesmo
"I"
faire je
faire-je
Ahamkara
Ahamkāra
Ahamkâra
ahaṃkāra
, au sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
philosophique, est alors la structure Struktur
structure
estrutura
struktural
structural
estrutural
fondamentale qui donne la clef de l’égoïsme universel. Puisque chacun fait de soi-même Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
le centre centre
centro
center
de référence ultime et qu’il ne saurait l’avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
autant d’absolus que d’individus, il est vraisemblable que tous sont victimes de la même illusion Maya
maya
Mâyâ
Māyā
illusion
ilusão
ilusión
, se forgent le même genre d’idole. La valeur Wert
valeur
valor
value
Werte
valeurs
valores
values
valioso
valuable
tesouro
treasure
trésor
de « fabrication » contenue dans -kâra (racine KŖ) passe ici au premier plan : le Je n’existerait pas dans la réalité Bestand
Grundbestand
Realität 
réalité
realité fondamentale
réalité subsistante
real
réel
realidad
realidade
reality
elle-même, mais serait un produit artificiel -krtaka- et, à ce titre, factice -kŗtrima- de l’activité Yin
Yang
passivité
activité
passif
actif
mentale des sujets. En même temps, il lui faut, d’une manière ou d’une autre, préexister à cette fabrication même, puisqu’autrement la distinction mutuelle des fabricateurs ne reposerait sur rien. L’ahamkāra est donc, pour chaque sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
, tout à la fois une certaine manière illégitime de s’affirmer dans sa singularité Einzelnhet
singularité
singularidade
singularity
singularidad
individuality
individualidade
individualidad
individuation
individuação
individu
indivíduo
individuum
individual
vereinzelt
isolé
Vereinzeltung
isolement
Vereinzelung
esseulement
singularização
créature
criatura
creature
personne
pessoa
person
au mépris et aux dépens d’autrui, de se replacer sans cesse au centre du monde Welt
Weltlichkeit
monde
mondanéité
mundo
mundidade
mundanidade
worldliness
mundanidad
Olam hazé
dṛśyam
, et une structure déjà présente comme le fondement Grund
Fundament 
fondement
fundamento
Fundamente
fondations
fondation
ādhāra
root
même de son identité Identität
identité
identidade
identity
identidad
pratyabhijnā
pratyabhijñā
reconnaissance
reconhecimento
personnelle. Bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
qu’on ait choisi ici de le rendre conventionnellement par le terme neutre et passe-partout d’« ego ego
egoísmo
egoism
egoisme
le moi
le mien
« Je »
 », l’ahamkāra désigne en propre l’égocentrisme psychologique et métaphysique Metaphysik
métaphysique
metafísica
metaphysics
, tant la prétention subjective à la singularité que le fait primaire d’un monde disposé (ne serait-ce que spatialement) « autour » de moi. Mais cette ambiguïté se manifestera aussi bien dans l’ordre axiologique. Le phénomène phénomène
fenômeno
phenomenon
phainomenon
de l’ego ne se contente pas de nous égarer dans les impasses du désir désir
epithymia
epithymía
épithymétikon
épithymia
concupiscence
convoitise
toujours recommencé et de la lutte combat
agon
lutte
agôn
de tous contre tous. Il fait signe semeion
signe
miracle
sinal
milagre
signal
miracle
en même temps vers le Soi, l’ātman âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
, comme vers la valeur suprême et ruine d’avance toute prétention à un « altruisme désintéressé », toute aliénation du sujet dans le service d’entités abstraites (les dieux Gotter
deuses
dieux
gods
dioses
, par exemple) qui ne seraient pas « lui-même ». L’ahamkāra est à la fois la révélation révélation
revelatio
apocalypse
apocalypsis
ἀποκάλυψις
Shruti
absolue et son dévoiement immédiat dans l’idolâtrie du corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
propre et de ses appartenances. Il représente la forme forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
la plus subtile, et donc la plus redoutable Furcht
Furchtbar 
peur
redoutable
temor
medo
fear
miedo
frayeur
crainte
, de l’ignorance ignorance
ignorância
ignorancia
ajñāna
ajnana
tamas
métaphysique et sert en même temps de fil conducteur vers la réalisation du Soi. Toutes les sotériologies indiennes méditent sur cette réalité hybride et paradoxale, cherchant à l’analyser, à isoler l’or pur de l’ipséité absolue du plomb vil de l’égoïsme.


Voir en ligne : MICHEL HULIN

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?