Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Simone Weil : La naissance et la destruction des choses

Simone Weil : La naissance et la destruction des choses

vendredi 14 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Anaximandre Anaximander
Anaximandro
Anaximandre
a écrit :

« C’est à partir de l’indéterminé apeiron
indéterminé
indeterminado
ilimitado
illimité
undetermined
unlimited
qu’a lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
la naissance pour les choses ; et la destruction est un retour â l’indéterminé, qui s’accomplit en vertu arete
excellence
vertu
vertue
virtude
virtue
virtud
de la nécessité Notwendigkeit
nécessité
necessidade
necesidad
necessity
besoin
need
ananke
. Car les choses subissent un châtiment et une expiation les unes par rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
aux autres, à cause causa
cause
aitia
aitía
aition
de leur injustice, selon l’ordre du temps. »

C’est cela la vérité aletheia
alêtheia
veritas
vérité
truth
verdad
verdade
Wahrheit
, et non pas la conception begreifen 
concevoir
conceber
Begriff
conceito
concept
conception
concepção
concepción
monstrueuse puisée par Hitler dans la vulgarisation de la science Wissenschaft
science
sicences
ciência
ciências
ciencia
ciencias
episteme
επιστήμη
epistêmê
moderne.

Toute force visible et palpable est sujette à une limite Endlichkeit
finitude
finitude
finitud
finite
limit
limite
limitação
limitación
limitation
invisible qu’elle ne franchira jamais.

... Et comme les oscillations des vagues, toutes les successions d’événements ici-bas, étant toutes des ruptures d’équilibre mutuellement compensées, des naissances et des destructions, des accroissements et des amoindrissements, rendent toutes sensible la présence Anwesenheit
présence
parousia
presença
presence
parusía
invisible d’un réseau de limites sans substance Substanz
substance
substância
substancia
Substanzialität
substancialité
substancialidade
substantiality
substancialidad
et plus dures qu’aucun diamant. C’est pourquoi les vicissitudes des choses sont belles, quoiqu’elles laissent apercevoir une nécessité impitoyable. Impitoyable, mais qui n’est pas la force, qui est maîtresse souveraine de toute force. (Simone Weil Weil Simone Adolphine Weil (1909-1943), philosophe, humaniste, écrivain et militante politique française. )


Voir en ligne : SIMONE WEIL

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?