Philosophia Perennis

Accueil > Tradition islamique > Nasr-Eddin : Un auditoire interloqué

Nasr-Eddin : Un auditoire interloqué

mardi 27 mars 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Decourdemanche

Hodja Nasr-Eddin
Nasreddin
Nasreddine
Nasruddin
Nasreddin Hodja
Hodja
Nasr Eddin Hodja, personnage mythique de la culture musulmane, philosophe d’origine turque (1208-1284)
Nasr-Eddin Effendi monte un jour en chaire, pour prêcher prêcher
kérygme
kêrugma
kêrygma
κῆρυγμα
κῆρυξ
 : — O musulmans ! dit-il, connaissez-vous le sujet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
dont j’ai à vous entretenir ? — Nous l’ignorons, répondit-on de l’auditoire. — Comment vous développerais-je, s’écrie le Hodja, un sujet que vous ignorez ? Une autre fois, il monte de nouveau en chaire et dit : — O croyants ! savez-vous ce que j’ai à vous dire ? — Nous le savons, s’écrie-t-on. — Que vous dirai-je alors que vous ne sachiez, fit le Hodja en descendant de la chaire. L’assemblée reste surprise de son départ. Quelqu’un propose alors que, s’il revenait, les uns répondraient : nous le savons, les autres : nous l’ignorons. Cette opinion doxa
opinion
opinião
opinión
Meinung
δόξα
prévalut. Une autre fois encore le Hodja paraît et, comme précédemment, s’écrie : — O mes frères ! savez-vous ce que j’ai à vous dire ? — Parmi nous, lui dit-on, les uns le savent, les autres l’ignorent. — Eh bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
, réplique le Hodja, que ceux qui en sont instruits l’apprennent aux autres.

Antonio Carneiro

Hodja Nasr-Eddin Effendi sobe um dia na cátedra, para pregar :

— Oh muçulmanos ! Disse ele, conheceis vós o assunto o qual tenho à vos entreter ?

— Nós o ignoramos, responderam do auditório.

— Como vos desenvolverei, grita o Hodja, um assunto que vós ignorais ?

Uma outra vez, sobe de novo na cátedra e diz :

— Oh crentes ! sabeis vós o que tenho à vos dizer ?

— Nós o sabemos, gritam.

— Que vos direi então que vós não sabeis, disse o Hodja descendo da cátedra.

A assembleia fica surpresa de sua partida. Alguém propõe então que, se ele voltasse, uns responderão : nós o sabemos, outros : nós o ignoramos. Esta opinião prevaleceu.

Outra vez mais o Hodja aparece e, como precedentemente, grita :

— Oh meus irmãos ! sabeis vós o que tenho à vos dizer ?

— Entre nós, lhe disseram, uns o sabem, outros o ignoram.

— Então, replica o Hodja, que aqueles que estão instruídos ensinem aos outros.


Voir en ligne : LES PLAISANTERIES DE NASR-EDDIN HODJA