Philosophia Perennis

Accueil > Philosophia > Plotin : L’être qui pense

Plotin : L’être qui pense

vendredi 14 novembre 2008

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Mais il vaut mieux, pour bien Bien
agathon
agathón
Bem
Bom
Good
Bueno
saisir ce caractère de l’être Sein
Seyn
l’être
estre
o ser
seer
the being
be-ing
el ser
esse
sattva
sattā
qui pense, partir de l’âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
et remonter. Supposons donc une double lumière Licht
lumière
luz
light
phos
prakāśa
prakasha
, en bas l’âme, et dans une région plus pure, l’objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
intelligible intelligible
intelligibles
noeton
kosmos noetos
inteligível
inteligíveis
inteligible
inteligibles
de l’âme. Supposons ensuite que la lumière qui voit est égale à celle qui est vue Sicht
vue
visão
seeing
visión
opsis
. Nous ne pouvons plus alors les séparer ni les distinguer, et nous affirmerons que les deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
lumières n’en font qu’une. Il y a acte acte
puissance
energeia
dynamis
de pensée denken
pensar
penser
think
pensamento
pensée
pensamiento
thinking
, parce qu’il y a deux lumières ; mais l’on ne voit qu’une lumière. ENNÉADES : V, 6 [24] - Ce qui est au-delà de l’être ne pense pas. Quel est l’être pensant de premier rang ? Quel est celui de second rang ? 1


Voir en ligne : PLOTIN