Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Hulin : Trika

Hulin : Trika

jeudi 19 avril 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Le Śivaïsme du Kaśmïr — que nous désignerons ici par son nom usuel de Trika [1] — ressemble à l’Advaita non-dualité
não-dualidade
advaita
non-duality
non-dualidad
non-dualisme
sankarien en ce qu’il est, lui aussi, un non-dualisme de la conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
pure (samvid, bodha, cit, etc.). Il serait aisé d’y retrouver la même démarche fondamentale qui consiste à remonter des phénomènes particuliers à l’auto-luminosité — svayamprakāsatā — comme au principe Principe
arche
arkhê
princípio
Princípio
Principio
Principle
ultime de la manifestation Offenbarkeit
manifestação
manifestation
manifestación
Bekundungsschichten
. Ce point sera supposé acquis ici et notre enquête ne portera que sur les différences significatives qui séparent les deux dualité
dyade
duality
dualidad
dualidade
dois
two
deux
écoles. Mais, plutôt que de confronter immédiatement deux dogmatiques constituées, mieux vaut essayer de déceler, au niveau même de l’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
, l’écart subtil par lequel se signale l’originalité du projet philosophique et mystique mysticisme
misticismo
mysticism
μυστικός
mystikos
místico
místicos
mystic
mystique
propre au Trika.

L’intuition intuition
intuitio
intuitus
intuição
intuición
fondatrice de la doctrine doctrine
doutrina
canon
cânone
pourrait être formulée en ces termes : l’instabilité de la conscience empirique, sous ses divers aspects de distraction, d’imagination image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
déréglée, de curiosité extravertie, de crainte Furcht
Furchtbar 
peur
redoutable
temor
medo
fear
miedo
frayeur
crainte
et d’espoir, etc., n’est, pas quelque chose de purement négatif, ne fait pas que traduire l’emprise sur nous de l’avidya avidyā
avidya
avidyâ
, mais atteste, au contraire, la présence Anwesenheit
présence
parousia
presença
presence
parusía
en nous d’une in-quiétude constitutive de la conscience absolue elle-même, d’une sorte d’expansivité et d’effervescence spontanée à travers laquelle, [286] échappant à l’inertie et à la mort Tod
mort
morte
muerte
death
thanatos
mourir
morrer
die
morir
, elle se réalise justement comme conscience. D’où il suit 1) que la conscience est, dans ses profondeurs, dénuement créateur, attente et appel de la manifestation cosmique ; 2) que son rapport Beziehung
Bezug
Verhältnis
Weiter-reden 
relation
relação
relación
rapport
à la multiplicité, avant d’être souillure discordance
discordância
desagreement
discordancia
inharmonie
desarmonia
divisão
separação
division
séparation
división
separación
esprit-divisé
split-mind
mente-dividida
eu-separado
conflit
conflito
conflict
neikos
impureté
souillure
mala
et aliénation, est jouissance, parce qu’il représente sa possibilité possibilité
potentialité
Toute-Possibilité
pouvoir
poder
power
la plus intime ; 3) que le malheur de l’existence Existenz
existence
exister
existentia
existência
existencia
bios
finie tient moins à l’appropriation par la conscience de contenus étrangers fictifs (le corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
et autres upādhi) qu’à un certain engourdissement de son dynamisme intrinsèque qui la fait s’obnubiler sur ces contenus, ses propres créations, et l’empêche de revenir à elle-même en les dépassant ; 4) que la reconquête de soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
— l’abolition de la distance entre conscience empirique individuelle et conscience absolue — passe moins par une conversion résorption
ressorção
conversion
conversão
conversión
strophe
du regard vers l’intérieur innen
intérieur
interior
inner
außen
aussen
extérieur
exterior
outer
Innenseins
être intérieur
ser interior
interiority
antaratva
(comme dans l’Advaita, le Yoga Yoga
Ioga
classique, etc.) que par une sorte de sursaut héroïque de la conscience secouant sa propre léthargie. Il apparaîtra vite que les grands thèmes du Trika : la substitution du couple Śiva Shiva
Śiva
le Seigneur
-śakti au couple brahman Brahman -māyā Maya
maya
Mâyâ
Māyā
illusion
ilusão
ilusión
, de la pūrnāhamtā (« l’égoïté en sa plénitude ») à l’ātman âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
, la procession des hypostases, la valorisation « yoguique » de l’expérience perceptive et affective, etc., ne font eux-mêmes qu’exploiter cette intuition originelle et ses conséquences directes. Nous commencerons donc par examiner quelques textes consacrés à dévoiler verhüllen 
voiler
velar
ocultar
veil
conceal
voilemente
obnubilation
vilaya
tirodhana
cet affleurement d’un dynamisme positif dans la conscience empirique elle-même.


Voir en ligne : LE PRINCIPE DE L’EGO DANS LA PENSÉE INDIENNE CLASSIQUE


[1Le système est dit « trinitaire » parce qu’il admet trois réalités fondamentales : Śiva, śakti et l’âme individuelle — anu —, parce que sa non-dualité (abheda) intègre aussi la dualité (bheda) et la dualité-et-non-dualité (bhedābheda), parce qu’il comprend les trois écoles Kula, Krama et Pralyabhijnā, etc. Mais le terme Trika a suscité bien d’autres « justifications » symboliques et mystiques ; détails dans K. G. Pandey, Abhinavagupta, pp. 294-296 et 597-603.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?