Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > Padoux : hŗdvyoman - l’espace du Cœur

Padoux : hŗdvyoman - l’espace du Cœur

lundi 23 avril 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

hŗdvyoman : l’espace Raum
Räumlichkeit
räumlich
espace
espacialité
espaço
espacialidade
espacial
espacio
espacialidad
space
spaciality
spatial
du Cœur coeur
kardia
cœur
coração
coración
heart
hŗdaya
, également appelé kha : l’espace, l’éther akasha
âkâça
éther
éter
aither
indifférencié. Lieu Ort
lieu
lugar
location
locus
place
central et immobile, centre centre
centro
center
de la Conscience Gewissen
conscience
consciência
conciencia
consciencia
Bewusstsein
Bewußtsein
consciencidade
consciousness
conscient
purusârtha
samvid
bodha
cit
chit
, réceptacle et fondement Grund
Fundament 
fondement
fundamento
Fundamente
fondations
fondation
ādhāra
root
de tout. Voir plus loin, p. 9-10. Voici ce qu’en dit Abhinavagupta Abhinavagupta
Abhinava
AG
Abh
Abhinavagupta (950-1020), maître du shivaïsme du Cachemire, aussi maître en yoga, tantra, poétique, dramaturgie.
dans le P.T.v. P.T.v.
Parātrimśikāvivarana
Parātrimśikāvivarana d’Abhinavagupta
(pp. 86-88) : « Ce cœur qui est « de moi » est le lieu, le stade, où repose [79] tout ce qui existe dans l’univers Univers
Universo
Universe
... L’espace de ce cœur « de moi » [où se trouve] l’infinité Unendlichkeit
unendlich
Infinito
Infini
Infinite
Infinité
de tout ce qui est bleu, etc., c’est là que l’univers, représenté par les syllabes « de moi » est allé, c’est-à-dire est entièrement porté. Mais lorsque cet espace abandonne son aspect forme
eidos
eîdos
aspecto
perfil
aspect
différencié, il est vacuité vide
vazio
void
vacuité
emptyness
empty
śūnyatā
shunyata
shûnya
shunya
śūnya
VOIR néant
(śūnya). Dès lors, le cœur « de moi » qui a un double aspect, différencié et indifférencié, de conscience suprême et non-suprême, est le lieu où tout repose complètement et il est le « je » suprême (aham). « Mais son espace, lorsqu’il prend l’aspect de la résorption, est ma-ha-a, l’état de nara se résorbant dans l’énergie propre de bindu. [On a alors :] MA, la kundalinī Kundalini
kundalinī
kundalinî
, qui est entrée dans l’énergie de HA, et A qui demeure dans un émerveillement sans obstruction, parfaitement plein et inséparable de tout. Tel est « l’espace de mon cœur ». Tel est ce qui est l’origine Anfang
origine
começo
início
comienzo
origem
arche
Anfängnis
começar
iniciar
de l’univers et le lieu où il repose, c’est le Sans-Égal, éternel, dont l’essence essence
ousía
ousia
essência
essentia
esencia
essence
ne peut jamais disparaître, qui se manifeste par lui-même et qui ne peut pas être caché. »

Ce passage souligne le lien entre le Cœur et le double mantra AHAM/MAHA qui est, pour le Trika, le paramahāmantra, le Soi Selbst
soi-même
Soi
si mesmo
Self
si mismo
A non-personal, all-inclusive awareness.
absolu Absolu
Absoluto
Absolute
Absoluteness
Bhairava
Paramaśiva
créateur, la Parole Wort
mot
palavra
palabra
word
Worte
rema
parole
mot
mots
vāk
vāc
suprême qui est l’essence de tous les mantra. Plus loin dans le P.T.v. (p. 265), Abhinavagupta écrira : « l’émanation emanação
émanation
emanación
emanation
est le Cœur en tant qu’identique à l’ensemble des phonèmes de A à KSA ».


Voir en ligne : LA PARĀTRĪŚIKĀLAGHUVṚTTI DE ABHINAVAGUPTA