Philosophia Perennis

Accueil > Tradition hindoue > David Dubois : le corps

David Dubois : le corps

samedi 28 avril 2018

honnêteté
honestidade
honesty
honneur
honra
honradez
honor
honour
retitude
retidão

Pour le bouddhisme et le brahmanisme ancien, se délivrer du cycle des renaissances, c’est se délivrer du corps Körper
corpo
corps
cuerpo
body
Deha
. Alors que pour le sivaïsme tantrique, il importe plutôt de remplacer un corps impur par un corps pur et immortel. Cette transformation transformation
transformação
transformación
mutation
mutação
mutación
Wandlung
Überführung
transformateur
transfiguration
transfiguração
transfiguración
des corps est effectuée par le maître guru
enseignant
professeur
maître
mestre
professor
lors de l’initiation initiation
iniciação
iniciación
, et l’adepte la répète ensuite chaque jour lors des séances de culte du Seigneur. Du reste, ce dernier possède lui-même un corps fait de ses Puissances, de ses pouvoirs personnifiés par des déesses incarnées par les mantras que l’initié manipule durant son rituel quotidien, à l’image image
imagem
imagen
imaginação
imagination
kalpanā
de ce que fait le Seigneur Shiva
Śiva
le Seigneur
durant ses créations et destructions cosmiques. La première partie du culte consiste à détruire le corps ordinaire de l’adepte pour y substituer un corps pur, indestructible, fait de Puissance acte
puissance
energeia
dynamis
mantrique, qui rend l’adepte identique au Seigneur car même dans ce système relativement dualiste « seul Śiva peut adorer Śiva ». Le corps est donc l’enjeu de toutes les pratiques praktike
prática
práticas
pratique
pratiques
rituelles et yogiques, ces dernières n’étant [38] qu’une intériorisation des rituels. Ainsi, le corps est véritablement au centre centre
centro
center
de tous les rituels. En un sens signification
significação
sentido
sens
meaning
raison d'être
, il est le temple, l’emblème du Seigneur, son « signe semeion
signe
miracle
sinal
milagre
signal
miracle
 » (linga linga
lingasarîra
corps subtil
corpo sutil
subtle body
) dans lequel les dieux Gotter
deuses
dieux
gods
dioses
et les déesses qui forment le « corps » divin divin
divinité
divino
divindade
divindad
divine
divinity
Godhead
de Dieu Gott
Dieu
Deus
God
Dios
theos
vont venir habiter le temps Zeit
le temps
o tempo
the time
el tiempo
chronos
kala
de la cérémonie, tout comme on le fait pour une statue. En réalité Bestand
Grundbestand
Realität 
réalité
realité fondamentale
réalité subsistante
real
réel
realidad
realidade
reality
, dans toute cette liturgie liturgie
λειτουργία
leitourgía
liturgy
liturgia
liturgía
sivaïte s’exprime l’idée idea
idée
ideia
idea
ιδεα
idéa
que le cosmos Kosmologie
cosmologie
cosmologia
cosmología
cosmology
cosmo
cosmos
kosmos
est le corps de Dieu. Les cycles de création Création
Criação
criação
creation
creación
et de résorption sont ses réveils et ses endormissements, ses exhalaisons et ses inspirations. La liturgie n’est donc qu’une reproduction de cette activité Yin
Yang
passivité
activité
passif
actif
cyclique à l’échelle d’un corps individuel. Le corps d’abord, puis l’imagination, le souffle pneuma
πνεῦμα
souffle
sopro
breath
prāna
prāṇa
prana
Vayu
ou n’importe quel objet sujet
objet
sujeito
objeto
subject
object
Subjekt
Objekt
extérieur innen
intérieur
interior
inner
außen
aussen
extérieur
exterior
outer
Innenseins
être intérieur
ser interior
interiority
antaratva
, comme le linga, le trident, mais aussi un texte, une pierre ou un simple simplicité
simplicidade
spimplicidad
simplicity
simple
simples
espace Raum
Räumlichkeit
räumlich
espace
espacialité
espaço
espacialidade
espacial
espacio
espacialidad
space
spaciality
spatial
de terre Terre
Terra
Earth
Tierra
Gea
Khouen
prithvî
peuvent devenir les objets de ces transformations mantriques. À chaque fois, après avoir posséder
avoir
possuir
ter
possess
posuir
imposé l’ensemble de la hiérarchie cosmique sur son corps au moyen de sa main divinisée au préalable, l’adepte fait de même sur un linga par exemple. Il reproduit ainsi l’activité divine, laquelle consiste à projeter ses Puissances sur la matière matière
matéria
matter
ύλη
hyle
material
matériel
materialidade
matérialité
materiality
materialidad
inerte pour en faire les mondes et les corps des êtres qui viendront y consommer les conséquences de leurs actes passés.

C’est pourquoi le sivaïsme fait intervenir des individus, à l’instar du bouddhisme du Grand véhicule. En effet, chaque âme âme
psyche
psukhê
alma
soul
atman
ātman
atmâ
âtmâ
délivrée possède son histoire Geschichte
histoire
história
geschichtlich
historial
Geschichtlichkeit
historicité
historialité
Geschehen
aventure
provenir
geshehen
avoir lieu
se produire
advenir
advir
karman
propre, même si toutes sont finalement identiques en nature nature
physis
phusis
phúsis
natura
natureza
naturaleza
.

Mais la conséquence la plus importante de cette valorisation de l’expérience expérience
aisthesis
experiência
sensação
impressão
impression
impresión
sensación
sensation
sentience
vāsanā
et du corps est l’idée qu’il est possible d’être délivré « dès cette vie Leben
vie
vida
life
zoe
 », dans le corps lui-même. Il est possible que cette tendance tendance
tendência
tendency
qualité
qualidade
calidad
quality
attribut
atributo
atribute
guna
gunas
ait été favorisée par l’idéologie martiale de la caste lignage
linhagem
lineage
race
raça
caste
casta
guerrière, mise en avant notamment dans la plus vaste épopée de l’Inde, le Mahābhārata, et dans sa Bhagavadgītā. Mais le sivaïsme y est sans doute aussi pour quelque chose. Le corps n’est plus un obstacle. Au contraire, il devient au pire le moyen de purifier ses actes passés, et au mieux, celui de s’identifier à Śiva.


Voir en ligne : BLOG DE DAVID DUBOIS

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?